May Hong Paris – Paris (75013)


16.04.24 - Guillaume - 716lavie
May Hong Paris
111 Av. d'Ivry
75013 Paris
Métro : Tolbiac (7)
Bus : Choisy - Tolbiac (62, 64)
- Le résumé -

Bonne nouvelle, le dernier de la fratrie du resto May Hong vient d’ouvrir son propre resto, un May Hong 2 appelé May Hong Paris, au 111 avenue d’Ivry à côté de Sarawan et en face de Lao Lane Xang pour ceux qui voient, pas loin de Pho 14.

 

- La petite histoire -

Auparavant j’allais à Pho Mui et puis ça a changé et j’ai donc cherché un autre resto de pho dans le quartier chinos du 13ème. J’ai découvert May Hong en 2016 et depuis, je leur suis resté fidèle, il n’y a pas de tripes certes, mais la qualité du bouillon et la régularité ont fait de moi un adepte. Rajoutez à cela la localisation dans la galerie commerciale Oslo, face à la dalle des Olympiades (vue sur la mer comme j’aime à dire), il n’en fallait pas plus pour y terminer ma visite du quartier chinois.

- Lieu -

L’emplacement de ce 2ème May Hong est très cool car il évite d’aller jusqu’à la galerie Oslo quand on est pressé et les horaires le sont aussi : de 11h30 à 22h30 tous les jours sauf le mercredi.

Ils ont voulu faire un café un peu comme on a au Vietnam, le resto est ainsi directement ouvert sur la rue, dispose d’une petite terrasse. La déco est agréable, j’avais peur au départ que les chaises ne soient pas assez confortables, mais si. Par ailleurs, ils n’ont pas surchargé le nombre de places,, même s’il y a une banquette le long d’un mur comme cela se fait aujourd’hui, on respire, on n’est pas collé les uns aux autres, Khamh avait au départ envisagé de mettre des petits tabourets en bois mais heureusement ce sont des vraies chaises comme celles sur la photo qui font face à la banquette.

- L'équipe -

Il y a donc Khamh, le patron et celui qui fait le bouillon. Pour l’équipe en salle et le reste de celle en cuisine, on retrouve certains des membres qu’on voyait chez May Hong.

- Le repas -

Les recettes sont les mêmes qu’au May Hong historique, celles de la maman. Khamh est désormais aux marmites, coaché par la maman, évidemment il a un peu d’appréhension car il se lance et la pression est grande de faire aussi bien qu’à la maison mère.

Le resto n’avait ouvert que la veille de ma visite donc encore en phase de rodage, soyez indulgents sur les débuts ou si un truc ne va pas, dites-leur. Khamh a à cœur de bien faire. Par exemple, j’ai trouvé que le basilic thaï avait quelques traces noires et que le piment pouvait être encore plus rouge vif, je lui ai dit. J’ai été surpris de voir la soupe servie dans un plus petit bol que dans l’autre resto. Au départ, il m’a semblé que c’était plus difficile de mélanger tous les ingrédients de la soupe, effectivement un peu mais pas plus que ça et la soupe est toujours aussi bonne. Ils ont le même fournisseur de viandes qu’à l’autre resto mais ont acheté une machine à trancher la viande qui fait que les tranches sont plus épaisses ici et je préfère comme ça.

Le bouillon reste encore plus longtemps sur le feu que dans l’autre resto car ici c’est ouvert en continu de 11h30 à 22h30 et non à 17h, le bouillon a ainsi un goût encore plus prononcé, si bien que moi qui mets toujours un morceau de citron en plus que celui servi avec le plat, là j’en avais d’autant plus envie pour contrebalancer, apporter un peu d’acidité, mais tout ça pour le mieux. Il y avait du gras sur la fin du bouillon car Khamh m’a dit être généreux question os à moëlle lors de la préparation du bouillon, à voir si ça devrait être filtré ou pas, je trouve que c’est gage de qualité.

Le phô est à 13,50 comme dans l’autre restaurant et la bière Saigon à 4,50, ce qui est un bon prix.

- Le bilan -

Ravi d’avoir ce resto ouvert 6 jours sur 7, en continu jusqu’au soir, il va falloir maintenir une qualité de service et de cuisine tout au long de ces plages horaires très importantes, personnellement je veillerai au grain et ne manquerai pas de leur faire des retours si je vois que quelque chose ne va pas. On a tout intérêt à ce que ça marche avec le mêle standard de qualité que la maison mère.