NEWSLETTER 716

Le couscous de l’Etoile berbère – Paris (75003)


27.07.19 - Guillaume - 716lavie
L'Etoile berbère
16 Rue des Vertus
75003 Paris
01 42 72 29 09
Ouvert du lundi au samedi midi et soir
Métro : Arts et Métiers (3, 11)
Bus : Arts et Métiers (20, 75)
https://le-couscous-nevers-cafe.business.site/
- Le résumé -

Un des meilleurs rapports qualité-prix-authenticité du Haut Marais, le Couscous Nevers Café, renaît à 2 numéros de l’adresse initiale sous le nom de l’Etoile Berbère. C’est plus cher qu’avant mais c’est toujours aussi bon et chaleureux, le coup de coeur reste entier, même si un peu plus de viande ne serait pas de refus 🙂

- La petite histoire -

C’était une de mes tables fétiches au début de 716lavie, le Couscous Nevers Café rue des Vertus. Et puis j’avais vu qu’il était fermé, j’étais triste. En fait j’ai appris en les appelant afin d’y voir clair qu’ils avaient simplement changé d’adresse, 2 numéros plus loin dans la même rue et de nom, désormais c’est l’Etoile Berbère. Ce soir on y est retourné 11 ans après ma 1ère chronique, c’est toujours aussi bien.

D’ailleurs pour le souvenir, je vous mets ici quelques extraits de me précédentes chroniques car c’est bien de voir le temps qui passe :

12/2008 :  “je suis retourné hier au Couscous Nevers Café avec deux camarades de formation – je suis en formation blog – et les 2, une journaliste du Monde et une secrétaire de rédaction au Figaro, en sont sorties enchantées.” A l’époque c’était “couscous poulet ou merguez + thé (dattes offertes) : 10 euros.”

05/2011 : “En voilà un qui ne change pas. Toujours ce couscous maison à tout petit prix, sa clientèle d’habitués, souvent des hommes dans la soixantaine venus se retrouver dans ce lieu de vie, son patron/cuistot très sympa et cette ambiance conviviale d’un autre temps. (…) 26 euros pour deux couscous, une bouteille de bière 33cl et un demi-côtes du rhône, le tout à Arts et Métier faut-il le rappeler.”

Souvenirs, souvenirs… Je faisais déjà du 716 pur jus mais les gens étaient moins prêts à découvrir ces adresses-là, à en mesurer la richesse.

- Lieu -

C’est bon, sympa, au calme, en terrasse il n’y a quasiment aucune voiture qui passe ici à part 3, 4 Uber. On me demande souvent, surtout en été, si j’ai des plans terrasse. En fait je me fous complètement des terrasses, je trouve que chercher un resto par le prisme de sa terrasse est une erreur et souvent on se retrouve dans un attrape-couillons. Je cherche un resto pour la bouffe et l’accueil, ensuite rien ne m’empêche de prendre un verre en terrasse avant d’y aller. Pour le coup ici, je n’avais même pas imaginé qu’ils avaient une telle terrasse car ce n’était pas le cas à l’époque, mais là ce fût la cerise sur le gâteau, qu’est-ce qu’on était bien! Un plan en or dans ce Haut Marais hyper casse gueule. Dans le même bon esprit populaire, faites l’apéro au Bailly voisin, 3,50 euros la pinte de Pelforth à Arts et Métiers, accroche-toi pour trouver mieux par ici.

- L'équipe -

Ce monsieur était déjà au Couscous Nevers Café. Il y avait deux messieurs plus âgés que je n’ai pas retrouvés. Dès le téléphone, sa voix est accueillante et son ton de bonne humeur. J’ai dû déplacer deux fois notre réservation, en m’excusant bien entendu, mais ça s’est fait en toute simplicité, sans tension. Une fois sur place nous avons été très bien reçus.

- Le repas -

Les prix ont augmenté mais ce sont les choses de la vie

Il y a un bon choix de vins algériens, on part sur du Tlemcen

La semoule est toujours aussi fine, telle qu’elle l’était dans mon souvenir.

Le bouillon de légumes au du goût, il n’est pas trop dilué sans être relevé non plus

J’avais pris brochette et elle vient avec une merguez. La viande est délicieuse et parfaitement cuite, très bonne merguez. Néanmoins pour 14,90 j’aurais préféré deux brochettes et pas de merguez.

Un des convives avait pris un couscous merguez

On a pris une assiette de boulettes en plus qu’on s’est partagé à 4, il y en avait 5 et à partir de là nous étions calés; avant c’était un poil juste.

Pour le dessert nous avions encore faim notamment de quelque chose de léger, il nous a apporté une assiette d’orange à la cannelle de haute volée : les morceaux d’orange étaient parfaitement ciselées, un régal.

- Le bilan -

2 bouteilles de vin rouge Tlemsen, 4 couscous (1 boulettes, 1 merguez, 2 brochettes), un supplément boulettes, une très belle orange à la cannelle, thés à la menthe offerts = 110 euros pour 4 soit 27,50 euros. Ce ne sont plus les mêmes prix qu’avant mais cela reste une adresse en or et une des meilleures de terrasse de Paris. Je suis ravi qu’ils aient survécu au rachat de leur précédent local et qu’ils aient pu trouver où rebondir juste à côté.