Linearetta – Milan (Italie)


01.01.23 - Guillaume - 716lavie
Linearetta
Via Vincenzo Foppa, 4
20144 Milano
+39 345 728 1343
Ouvert tous les jours, du dimanche au jeudi de 18h à 00h30 et vendredi et samedi de 18h à 2h
Métro : San Agostino (2)
http://www.linearetta.it/
- Le résumé -

Un plan en or trouvé sur l’appli Raisin consacrée au vin naturel : 0 hype, que du nature, dans le verre et l’assiette, ici c’est slow food à  prix d’ami (5 balles les entrées, 10-14 les plats, 5 les desserts) et ils ont des super pifs, des craft beers à la pression, menus surprise à 20 ou 30 euros. Le quartier est super tranquille donc t’as une clientèle d’habitués locaux qui vient dans son spot cozy, c’est très agréable. Possibilité de réserver en ligne ou par téléphone, accueil personnel et sympa. Et c’est ouvert tous les jours. Je pourrai continuer comme ça longtemps, exactement le genre de plans que je souhaite mettre en avant sur 716.

- La petite histoire -

1ère visite : J’avais réservé en ligne la veille histoire d’être sûr et j’avais bien aimé l’interface de réservation déjà.

2ème visite : Je profite d’une soirée inattendue à Milan – pour cause de train raté – pour y retourner. En y allant, on s’est demandé : « Tiens, vont-ils nous reconnaître? ». On y a passé une longue soirée en octobre et bien discuté mais bon. Là on entre, le chef et son collègue en salle nous regardent et nous font direct : « Salut!, comment vous allez? ».
C’est malin. Par exemple le système de porte des chiottes, au lieu de faire une porte automatique ou d’avoir une porte que les gens ne referment jamais (je déteste ça, une porte des chiottes ouverte sur la salle), elle est reliée par une corde à un beau morceau de bois qui la referme.

Je lui ai demandé : « Je vais t’acheter un vin, donne-moi ce que tu veux. » Il n’a pas hésité et m’a sorti ce vin oxydatif de @granjafarmer, un ami à lui, cultivé sur des terres en pente à Chiomonte (Chaumont), dans le Piémont, pile là où passe mon Milan-Paris demain matin, celui-là même que je devais prendre cet après-midi, comme si le terroir voulait que je le traverse à condition d’être muni de son vin pour le saluer.

Je voulais organiser des voyages mystère, comme les dîners mais en voyage, en mode tu bookes un trip de 2, 3 jours. On part à plusieurs, sur place chacun fait sa vie mais j’organise deux dîners mystère façon là-bas et je conseille des trucs à faire. Ben je ferai un dîner ici clairement.

- Lieu -

Le resto est au sud-ouest de la ville, dans un quartier résidentiel un peu tranquille. Il est à côté du parc Parco Don Luigi Giussani (ancien Parco Solari).

L’ambiance est mortelle : pure musique (jazz, funk, soul, tropical, etc…) pas trop forte, ambiance locale, 0 hype, tellement mais tellement détente.

- L'équipe -

C’est une équipe de trentenaires sympas.

- Le repas -

1ère visite J’ai bien aimé le discours, dans l’air du temps, mais sans flonflons, droit au but.

Le menu dégustation sentiero “sentier” est à 20 euros pour 3 plats, celui “alta via “haute route” à 30 euros pour 5 plats.

On voulait prendre une bouteille pour faire le repas avec, ils nous ont apporté 5 bouteilles avec possibilité de goûter, vraiment bon esprit.

On est parti sur ce vin blanc (Bombino et Malvasia) des Pouilles de chez Paglione.

Coppa et kaki

Farrotto, risotto de farro (grain ancien, déjà utilisé par les romaines, proche de l’orge) et cime di rapa,  citron fermenté.

 

Pastrami et confiture de pêches

Pain, tomme de la région et chou rouge

Lard et potiron avec de la poudre de poivre noir séché

Pain toasté avec du labneh et une purée de châtaignes. Mon seul regret est qu’il y avait un peu trop de pain (maison) dans la composition des plats, mais ce n’est rien par rapport au plaisir et pour le prix, on ne va pas jouer les fines bouches.

Et en partant, on vous propose les liqueurs maison qui sont à tomber, absinthé, génépi (je vous la conseille), limoncello, …

2ème visite

J’avais mangé une pizza au petit-déjeuner et une autre à 18h, j’étais plein, je voulais quelque chose de léger qui m’aide à digérer avant d’aller dormir. Sur la carte, rien ne me convenait vraiment car il y avait souvent du plat ou du fromage dans la composition des plats, je voyais des radis mais avec du fromage fondu, je rêvais juste de radis noir avec huile d’olive et citron. L’avantage ici est que le chef est disponible, on peut tout à fait échanger avec lui : je lui ai expliqué mon souhait et il m’a proposé ce bouillon aux pois chiches et légume vert type cime di rapa, c’était parfait.

Je lui ai demandé : « Je vais t’acheter un vin à emporter, donne-moi ce que tu veux. » Il n’a pas hésité et m’a sorti ce vin oxydatif de @granja__farmer, un ami à lui, cultivé sur des terres en pente à Chiomonte (Chaumont), dans le Piémont, pile là où passe mon Milan-Paris demain matin, celui-là même que je devais prendre cet après-midi, comme si le terroir voulait que je le traverse à condition d’être muni de son vin pour le saluer.

- Le bilan -

Linearetta, ça veut dire ligne droite, ici c’est ça, ça file droit en mode sympa, passionné mais détente.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022