NEWSLETTER 716

Une belle journée à Milan (Italie)


04.07.19 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

Vols pas chers, il y a deux aéroports : Malpensa et Linate. De Malpensa, le plus loin, prenez le train, le Malpensa express, le billet est à 13 euros, le trajet dure 1 heure, vous arrivez à la gare de Milano Centrale. J’ai acheté les billets en ligne afin d’être sûr d’avoir le prix le plus bas, vous l’achetez pour un horaire spécifique mais le billet est valable plusieurs heures à partir de cet horaire donc si votre avion a du retard, ça ne change rien. De Linate, il y en a pour 20 minutes en bus.

Sur place

N’achetez pas la Milan Card! C’est une grosse carotte, je me suis fait avoir comme un bleu, d’ailleurs c’est une boîte privée qui n’a rien à voir avec l’office du tourisme. Elle est à 8 euros mais à part les transports, elle ne sert à rien, elle offre des réductions pour des trucs foireux pour la plupart. Prenez plutôt un ticket tous transports de 24h qui ne coûte que 4,50 euros, record à battre. Nous avons laissé nos bagages à la consigne de Milano Centrale : 6 euros les 6 premières heures puis 1 euro / heure.

Office du tourisme de Milan
le site

- Le résumé -

Milan est une ville injustement réduite à sa caricature de capitale de la mode, voire du bling bling. Beaucoup de français “qui disent aimer l’Italie” balaient Milan d’un revers de main : “Milan, à part les boutiques de mode et le Duomo, il n’y a rien d’intéressant”. Déjà quand ça part comme ça, j’ai envie d’y aller. En fait non soyons honnête, pendant longtemps je n’étais pas intéressé. Puis j’ai rencontré à plusieurs reprises des personnes originaires de Milan, qui n’avaient rien à voir avec la caricature de frime et mode qu’on associe à la ville. C’étaient même des personnes qui défendaient un Milan alternatif et qui m’avaient invité à venir le découvrir.

Entretemps j’ai voulu organiser un voyage qui nous permette de rentrer par le train couchette qui relie Venise à Paris. J’avais la 1ère étape, Lyon, ensuite nous irions à Milan car j’avais trouvé un vol Hop à 50 euros. Là nous hésitions à rester un, deux ou trois jours avant de rejoindre Brescia d’où nous prendrions ensuite le train de nuit. Le problème c’est qu’à Milan les hébergements étaient trop chers pour qu’on y reste deux nuits, ni même une donc nous avons décidé de ne rester qu’une journée.

Une bonne amie, Anne Bossennec ([email protected]), experte en mobilier de l’après guerre à aujourd’hui et vivant entre Milan et Paris, m’a dressé une super liste des musées à visiter et concocté un itinéraire excellent que je vous mets (retrouvez tous ces bons plans dans la partie “Lieux” plus bas).

J’ai aussi eu la chance de collaborer avec l’office du tourisme de Milan si bien que je n’ai pas eu à faire la queue en plein cagnard pour l’exposition sur Antonello da Messina au Palazzo Reale.

Nous n’avions qu’une journée, nous arrivions de Lyon par l’avion du matin et devions aller dormir le soir à Brescia. Entre les deux nous avions peu de temps et pourtant nous avons passé une journée magnifique pleine de bons moments : rencontre impromptue, jardins cachés, ambiance détendue, musées, déambulation.

- Lieux -

Voici la carte de tous mes bons plans, musées, jardins, restos, cafés, bars

 

J’ai une méthode lorsque j’arrive dans une grande ville : commencer par un quartier hors de sentiers battus, loin du centre et faire les classiques ensuite. Comme ça, vous avez le temps d’établir votre propre connexion avec la ville et ses habitants, sans le filtre du tourisme qui gêne la compréhension. Pour le coup, depuis Milano Centrale, nous sommes allés directement dans le nord afin de manger dans une pizzeria qu’on m’avait recommandé et d’enchaîner sur le quartier chinois et le cimetière de Milan. La pizzeria napolitaine, Pizzium, a désormais plusieurs enseignes dans la ville, mais celle-ci fût la 1ère à être créée dans Milan (voir le partie Restaurants plus bas).

Quartier chinois vers la via Paolo Sarpi

J’ai aimé découvrir un quartier étranger en Italie, on aime tous l’Italie, mais c’est vrai que par moments cela manque de cosmopolitisme ou à tout le moins, on ne sait pas où le trouver. Ici c’est une atmosphère particulière, assez détendue, de plus la rue est quasi-piétonne. Il n’y a pas que des chinois, loin s’en faut et on rencontre aussi beaucoup d’italiens.

Cimitero Monumentale di Milano

L’entrée est gratuite. Nous nous sommes baladés rapidement à pied, c’est un genre de Père Lachaise avec des tombes monumentales qui rivalisent dans le réalisme de leurs sculptures dont par ailleurs beaucoup ont été réalisées par de grands sculpteurs.

Ensuite nous avons trouvé un bus qui nous a amené directement sur la place du Duomo, impeccable.

Centre Ville : Duomo, Palazzo Reale, etc…

Le Duomo 
Piazza del Duomo
le site

Nous avons admiré le Duomo sans prendre la peine d’acheter un ticket pour voir l’intérieur. Nous sommes ensuite allés au musée Novencento et au Palazzo Reale qui se trouvent eux aussi sur la place du Duomo.

Museo del Novecento
Piazza del Duomo, 8
le site

Ce musée porte sur le 20ème siècle, il est modérément fréquenté alors qu’il se situe sur la place la plus touristique de la ville. Outre sa collection très intelligente dixit Anne Bossenne, 1 pièce pour chaque artiste majeur, il offre aussi une vue diabolique su la façade du Duomo.

 

Palazzo Reale
Piazza del Duomo 8
Plus d’infos

Ce musée, lui aussi sur la place du Duomo, proposait une exposition évènement lorsque nous y étions, consacrée au peintre italien de la Renaissance, Antonello Da Messina. On appelait souvent les peintres par leur ville d’origine, lui venait donc de Messine en Sicile. Il faut acheter les tickets sur le site du Palazzo Reale parce qu’il y a la queue en général.

 

Voici la visite que nous a concocté Anne Bossennec à partir de la place du Duomo :

D’abord on rentre dans le centre commercial Rinascente qui se trouve à gauche du Duomo quand on lui fait face. Dans cet équivalent des Galeries Lafayette, on file au fond chercher les ascenseurs et là on monte au dernier étage où se trouvent différents stands alimentaires et restaurants en terrasse. Il suffit d’aller sur la terrasse (les serveurs sont suffisamment occupés pour que vous n’ayez pas à vous justifier, sinon vous dites juste que vous veniez voir les lieux en vue d’un dîner ici) pour admirer le Duomo en hauteur sans avoir à payer l’accès au toit, si jamais vous étiez montés via le Duomo.

Vous redescendez, vous prenez à votre droite en sortant et vous dirigez vers la galerie couverte Vittorio Emanuele II, magnifique,

En plus nous avons eu le droit à un mini-concert, une jeune pianiste jouait en plein après-midi au centre de la galerie. En sortant après avoir traversé la galerie, on arrive sur la place de la Scala, le fameux opéra. C’était la semaine qui précédait les élections européennes.

J’ai été marqué par l’enregistrement de la Traviata avec La Callas à la Scala en 1955. Je veux donc voir le lieu, on cherche la porte d’entrée car ce n’est pas évident de comprendre quelle est la façade principale du bâtiment, sort alors un monsieur d’une porte de service sur le côté. On lui demande où se trouve l’entrée, il propose de nous emmener et nous demande d’où nous sommes. Je réponds Paris, il explique qu’il y était il y a pas longtemps pour un spectacle. Comme nous sommes allés voir Don Pasquale à Garnier, je tente le coup. Il me dit : « j’étais le chef d’orchestre ». Hallu, c’était Michele Mariotti (photo ci-dessous). Je lui donne ma carte du Vrai Paris au cas où il aimerait faire une visite à Paris lors d’un prochain séjour. Je lui fais part de mon attachement à la Scala via cette Traviata avec la Callas. Il me dit : « Je reviens à Paris en septembre pour donner la Traviata! ». « Oh génial mais y a moyen d’avoir des places? parce que c’est chaud », « Y a ton téléphone sur ta carte? », « Ben grave », « Je t’appelle ».

Ensuite nous reprenons la balade d’Anne : “Au bout tu vois la Scala, que tu longes à gauche, il y a une petite place derrière : tu reprends à droite et à gauche Via Verdi tout droit, ça devient Brera le vieux quartier mignon avec les bars et les rues piétonnes, Fiori Chiari à gauche notamment. Tout ca c’est en 10 mn.”

Honnêtement là on n’a pas tout compris mais on a marché au feeling dans Brera jusqu’à tomber sur le jardin botanique de Brera (Orto botanico), gratuit et très agréable. Milan peut définitivement être polluée avec de grandes artères et places dédiées aux voitures mais il y aussi pas mal de parcs et jardins dès qu’on les cherche un peu.

Puis en sortant du jardin, on se retrouve dans une école d’art qu’on traverse aussi. J’étais étonné du nombre d’étudiants chinois.

“Après toute la zone Corso Garibaldi c’est sympa. Et si vous allez toujours tout droit Corso Garibaldi, Corso Como tout en haut tu peux voir le fameux immeuble : le Bosco Verticale, un must en nouvelle architecture.

Sinon entre la zone de la gare et le Duomo, la via Della Spiga (c’est le triangle d’or avec Monte Napoleone) : les vitrines de la mode, Prada etc, c’est aussi ca Milan.

Si tu es dans ce coin avant d’aller a la gare traverse le Jardin Montanelli et prends le métro à République pour la gare. D’une manière générale tout est beau partout, avec tous les styles d’architecture (ville détruite en grande partie pendant la guerre).”

On est allé se poser au Jardin Montanelli avant de prendre notre train.

 

Autres musées

Avec les commentaires d’Anne Bossennec :

Triennale de Milan
Viale Emilio Alemagna, 6
le site

“Collection permanente du design, en provenance notamment des deux grandes villes du design du nord de l’Italie : Milan et Brescia”

Casa Museo Boschi di Stefano 
Via Giorgio Jan, 15
le site

“J’adore ce mini-musée maison avec une collection de peintures de Sironi.”

Abbaye de Chiaravalle
Via Sant’Arialdo, 102
Plus d’infos

“A 30 min. du centre mais toujours dans Milan, cette église est recouverte de fresques, une abbaye cistercienne en plein Milan !”

Museo Poldi Pezzoli 
Via Alessandro Manzoni, 12
le site

“J’aime bien aussi dans le genre maison de collectionneur que tu peux visiter le museo Poldi Pezzoli avec peintures anciennes et arts décoratifs.”

Pinacothèque de Brera
Via Brera, 28
le site

“Il ne faut pas la rater si on a le temps, notamment pour ces deux tableaux : “Le mariage de la vierge” de Raphaël et “La Lamentation sur le Christ mort” d’Andrea Mantegna”. J’ai trouvé un remarquable article sur la Pinacothèque sur le blog Trace ta route.

Pinacothèque Ambrosiana
Piazza Pio XI, 2
le site

Villa Necchi
Via Mozart, 14
le site

C’est un bijou de petit musée atypique

Château des Sforza
Piazza Castello
plus d’infos

Le château d’une des plus grandes familles italiennes abrite aujourd’hui plusieurs musées : Musée d’Art Ancien,
Pinacothèque, Musée de la Préhistoire et de la Protohistoire, Musée du meuble

Fondazione Prada
Largo Isarco, 2
le site

GAM, Galleria d’arte moderna
Via Palestro 16
le site

- Restaurants -

Dur de trouver des bons plans bouffe à Milan, c’est vite cher et donc beaucoup trop cher pour l’Italie : autant on adore les pâtes divines à moins de 10 euros, autant un risotto à 36 euros, fût-il typiquement milanais, il n’en est pas question. Par ailleurs pour les nombreux restos/trattorias qu’on ma recommandés, les photos ne donnaient pas envie : je trouvais ça trop roboratif et ça manquait d’équilibre selon moi, deux énormes escalopes panées dans une même assiette avec quelques tomates cerise dessus, une assiette remplie de morceaux de viandes identiques avec juste deux légumes en arc de cercle sur les côtés, bref pas tenté.

Après vous aurez toujours des gens pour vous dire que 1) il ne faut pas manger pizzas à Milan 2) si vous en mangez, il faut goûter la pizza milanaise plus fine et non la pizza napolitaine, à la pâte boursouflée qui remonte. Que nenni. La réalité c’est que tout le monde mange des pizzas partout et que, comme le dit Anne Bossennec ou d’autres amis milanais, quand on veut se retrouver à plusieurs dans le centre ville et trouver une option qui sied à tous les budgets, la pizza reste la meilleure option. Voilà pourquoi je vous ai aussi mis des pizzas napolitaines dans mes recos.

Parmi les 2 spécialités que j’aurais aimé essayer, mais pour lesquelles je n’étais prêt à mettre 30 euros :

le risotto à la milanese avec son riz jaune typique au safran
cotoletta milanesa, version italienne de l’autrichien Kaiserschnitzel (escalope panée)

J’ai eu pas mal d’inputs différents pour les recommandations de restaurants, il y en a très certainement trop et si je passais le filtre 716 au peigne fin, j’en aurais sans doute enlevé. Néanmoins, j’ai déjà fait un tri. J’ai laissé les recommandations telles qu’elles m’ont été écrites, en anglais ou en français, j’ai simplement mis des guillemets quand c’était le cas.

TRATTORIA / OSTERIA

Trattoria Bolognese da Mauro
Via Elia Lombardini, 14

“C’est mon premier choix mais ils sont fermés pour déjeuner, seulement le soir mais si t’es encore là ce soir je te suggère d’y aller et prendre les plats suivants. 1. Gramigna con Salsiccia 2. Cotoletta Bolognese”

Trattoria da Tommaso
Via Gaetano de Castillia, 20

“It is 15 min walking from the station, only do lunch and have stayed true to the word “trattoria”.

Osteria dell’Acquabella
Via S. Rocco, 11

Spécialités de Lombardie

Mastro Casaro
Via Piccinni. Metro stop Loreto or Lima

It’s amazing food from Puglia ! You have to try it

Osteria Dell’Oca Giuliva
Viale Bligny, 29

Trattoria + pizza

Elita Bar
via Corsico / Navigli

Pasta + seafood

Trattoria Della Gloria
via Mario Pichi / Navigli

Italian, meat, Slow Food, it is better to make a reservation, in general

ALTERNATIF

Tipografia Alimentare
Via Dolomiti, 1

“Tipografia Alimentare its amazing, a little north but easy to reach with the red line.”

Alhambra
Via Tadino or Via San Gregorio

“You are going to love this place and the vegan food. Healthy and tasty. The staff is super nice as well.”

SANDWICH

Porcobrado Milano
Via Jacopo dal Verme, 17

It’s 15min by metro from centrale and their cinta cinese pork sandwich is incredible.

GASTRONOMIQUE

Il Luogo di Aimo e Nadia
Via Privata Raimondo Montecuccoli, 6

1st star, typical Milanese cuisine.

PIZZA 

Pizzium
Via procaccini 30

C’est là que nous sommes allés avant d’aller au quartier chinois et au cimetière. Il y en a pas mal dans Milan.

 

PIZ
Via Torino, 34

Pizzeria Quei Due
Via Custodi 14 (tram number 3 or metro stop Porta Genova).

Great pizza, nice staff, good desserts prepared from the old lady (owner).

Pizzeria Assaje Segrino 
Piazzale Segrino, 1

“After eating in this pizzeria, you can stroll in Isola, one of the nicest neighborhood in Milan, very hipster.”

Pizzeria Da Zero
Via Bernardino Luini, 9 (metro stop Sant’Ambrogio)

Gennaro Esposito
Via della Commenda, 43

- Cafés -

Tre Te Buble Tea
Via Bramante, 40

Un bubble tea devant lequel nous sommes passés dans le quartier chinois et qui m’a fait bonne impression.

Zaini
Via Carlo de Cristoforis, 5

“It’s 10 min by metro from Centrale and it’s the ideal place for a good hot chocolate or a coffee with a chocolate-something.”

Gelsomina
Via Carlo Tenca, 5

“It’s a very nice cafe/bakery (they also do lunch, but I haven’t tried it yet) near the train station Centrale.”

Hygge Corner
Via Giuseppe Sapeto, 3

Caffineria
Piazza Morbegno

- Bars -

Rita 
Via Angelo Fumagalli, 1

Pravda Vodka Bar
Via Carlo Vittadini, 6

Elita Bar
Via Corsico, 5

Iter
Via Mario Fusetti, 1

Pavè – Birra
Via Felice Casati, 24

- Musique -

Biko Culture Club
le site

Ce lieu se présente comme étant ni un bar, ni un local mais comme un espace créatif dédié à la musique soul, black et funk.

Santeria Toscana
le site

De nombreux évènements musicaux intéressants dans cette salle (mix / concerts) qui propose aussi une restauration, mais celle-ci ne semble pas faire l’unanimité au vu des commentaires.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

One comment
    12.07.19 - 11 h 31 min - bossennec

    je me suis mal exprimée en ce qui concerne la Pinacothèque de Brera, le sens de “seulement” est : si on a peu de temps pour s’attarder dans un musée dans le cadre d’une visite rapide de la ville, allez au moins voir ces deux tableaux cités ! ciao !

Inscrivez-vous à la newsletter !

* Champ obligatoire