L’Orient d’Or – Paris (75009)


16.09.10 - Guillaume - 716lavie
L'Orient d'Or
22, rue de Trévise
75009 Paris
01 48 00 07 73
Fermé le Lundi
- Le résumé -

Il y a des repas comme ça, touchés par la grâce. Celui-là en fit partie : une tablée d’amis, une table ronde à la Wu-Tang réservée plusieurs jours auparavant, un chef devant partir le lendemain en Chine pour un concours de cuisine qui accepte de choisir pour nous tous les plats.
Vous êtes assis, heureux, vous papotez et vous attendez le festival. Le chef est au taquet car il s’entraîne depuis un moment pour son concours et vous, vous êtes ravis car vous savez que vous allez découvrir une multitude de spécialités du Hunan que vous n’auriez pas forcément commandées de vous-même.

- Lieu -

L’Orient d’Or a ouvert en 2004 et jusqu’en 2007 il proposait une cuisine chinoise assez banale.
Ce n’est que depuis 2007 qu’ils ont décidé de privilégier une cuisine régionale, celle du Hunan et depuis le succès ne s’est jamais démenti.
Un vrai encouragement pour les restaurateurs chinois désireux de proposer une cuisine authentique.

La décoration
L’Orient d’Or est le resto chinois tel qu’on l’imagine lorsqu’il est réussi : une déco plutôt noire, sombre en tout cas, mais chaleureuse, des grandes tables, mais aussi des tables de deux dans des petits coins, un aquarium.

- L'équipe -

Zhang Qiang est le jeune chef. C’était intéressant de l’entendre dire qu’il partait régulièrement en Chine afin de se tenir au courant et de ne pas être trop distancé car la cuisine chinoise évolue à toute allure. Pour le concours en question auquel il allait participer, il s’agissait d’imaginer un plat unique. Je serais curieux de savoir celui qu’il avait concocté et comment il s’en est tiré.

- Le repas -

Profitez-en pour noter les plats qui vous bottent au vu des photos 🙂

Entrées
Ciboules fraîches

Champignons noirs frais

Salade de boeuf à la sauce de soja épaisse

Galette croustillante au canard

Nems aux crevettes

Nems au porc

Plats
Agneau pimenté au cumin sur la plaque chauffante

Boeuf séché au vent de Xiang

Poisson à la vapeur avec piments marinés (verts et rouges)

Poisson à la vapeur au gingembre et à la ciboulette

Coquilles Saint-Jacques à la vapeur et à l’ail pilé

Agneau sauté aux piments marinés

Chou vert chinois en cocotte

Boeuf sauté à la sauce poivre noir

J’avais une pression à chaque fois pour prendre les photos car tout le monde attendait et la table tournante ne restait immobile que quelques secondes. Par conséquent si je regarde la liste de tout ce que nous avons mangé ce soir-là il manque les photos des plats suivants :
– nouilles sautées du chef
– poitrine de porc sautée et fumée en cocotte
– pieds de cochon en sauce rouge

Coupe colonel (avec vodka)

- Le bilan -

Et voilà le travail.
Avec quelques (dizaines de) bières, nous nous en sommes tirés pour 35 euros par tête.
Honnête pour un festin !
A la bonne vôtre !

P.S : J’avais eu des échos qui remontaient à l’année passée comme quoi l’Orient d’Or était irrégulier, parfois génial, parfois bof. Les personnes m’ayant rapporté cela supposaient que le jeune chef Zhang Qiang n’était pas présent tout le temps.
Je dois dire que depuis mon 1er article posté en février 2010, de nombreux proches y sont allés, l’un d’entre eux quasiment une fois par semaine, et je n’ai jamais eu ce type de retours. Je pense qu’il y avait peut-être un souci d’organisation auparavant qui semble avoir été réglé.
Tenez-moi au courant au cas où et en attendant régalez-vous !