Maison de la Culture Arménienne – Paris (75009)


20.02.12 - Guillaume - 716lavie
La Cantine de la Maison de la Culture Arménienne
17, rue Bleue
75009 Paris
01 48 24 63 89
Ouvert du lundi au samedi midi et soir (mais il faut rentrer avant 21h car il y a ensuite un code pour la porte de l'immeuble)
Métro : Cadet
- Le résumé -

Un bon plan comme il en existe encore quelques-uns à Paris. C’est une personne d’origine arménienne qui me l’a indiqué, j’ai vu ensuite sur internet que c’était assez connu l’air de rien. On s’y sent comme à la maison, on paye le prix des ingrédients et à peine plus. A découvrir absolument, j’y retournerai dans des contextes tout à fait particuliers. Attention, ils ne prennent que le liquide, soyez prévoyants.

- Lieu -

Lorsque vous poussez la porte du 17 rue Bleue, n’ayez pas peur d’aller jusqu’au bout de la cour c’est à ce moment-là que vous apercevrez les drapeaux arméniens. Vous montez ensuite à l’étage et hop le tour est joué.
Autour du métro Cadet, on trouve l’ancien quartier arménien d’où la présence de l’épicerie Heratchian et du resto Les Diamantaires rue Lafayette, haut lieu de la cuisine arménienne à Paris.

P1160474

- L'équipe -

Le couple est adorable, la dame vous donne du “fils”.

- Le repas -

Une mise à jour de novembre 2021 :

Cela fat partie de ces restos dans lesquels je vais régulièrement depuis la création du site et paradoxalement je ne pense pas à mettre à jour les articles tellement je suis habitué des lieux. En retombant sur cet article après une énième venue, je me suis dit qu’il était temps que je le mette un peu à jour. Ce jour-là, il y avait du bortsch en plat du jour et le monsieur nous incitait à le prendre, j’étais un peu étonné que ce soit en plat du jour car normalement je le mange ailleurs en entrée. En fait le bortsch à 13 euros était très consistant et magnifique, une version goûtue et revigorante en plein automne.

La fameuse grillade de poulet à l’arménienne

L’article original de 2012 (qui date un peu) :

En plats du jour à 8 euros il y avait des boulettes de viande, des aubergines farcies, des raviolis russes, pelmeni, et des raviolis géorgiens, khinkali.
Nous sommes partis sur des boulettes de viande et des ravioli russes.

Ce que vous voyez ci-dessous est sur toutes les tables.

P1160468

La viande des boulettes était d’une grande qualité, vraiment marquant.

P1160471

Pour les raviolis, j’ai fait un véritable acte manqué.
Ils étaient tellement bons que j’en ai prix deux fois. Ils sont servis avec un pot de crème fraîche.

- Le bilan -

Des plans comme ça on en redemande.