Nouvelle Zélande – Musique


22.10.13 - Guillaume - 716lavie

L’idée ici c’est de bosser un rapide survol de la scène musicale indépendante de Nouvelle Zélande, et plus principalement à Wellington.
Et si vous voulez retrouver mes nombreuses chroniques gastronomiques néo-zélandaises, rendez-vous sur 716 Food.

1) Reggae/Dub
Le reggae a une forte influence notamment à travers les Maori.
En allant voir le match All Blacks – Springboks au stade, il y avait à l’extérieur un groupe Maori jouant du reggae et beaucoup de gens s’arrêtaient et dansaient.
2013-08-24 IMG_1696
Un autre groupe jouant du reggae, mais pas que, c’est The Black Seeds, je préfère leurs débuts à la suite, certains considèrent “Keep On Pushing” comme leur meilleur album (2001)

Le groupe de reg’ le plus populaire est probablement Katchafire.

Enfin le reggae flirte régulièrement avec le dub, et le groupe néo-zélandais le plus connu au monde est Fat Freddy’s Drop.
J’ai eu la chance d’assister à leur concert dans leur ville natale, Wellington, lors de la tournée de l’album BlackBird, c’était quelque chose de voir l’accueil que leur a fait le public.

2013-09-14 IMG_3192

Un autre groupe qui s’était aventuré dans le dub, façon drum and bass parfois, mais qui est aujourd’hui dissous c’est Salmonella Dub.

 

2) Electro
La scène électro est assez particulière, elle se concentre plutôt sur Auckland qu’à Wellington où j’ai passé du temps.
Il n’y a pas de scène club à proprement parler à Welli, tout au plus y avait Sandwiches aujourd’hui fermé et encore, certains considéraient que c’était souvent de la deep house sans grande personnalité.
Le bar/mini live club intéressant du moment c’est :
Puppies
118 Tory Street
Wellington 6011
Tél: +64 21 265 5277
Email : alowhum@gmail.com
Puppies est notamment en lien avec The Audio Foundation, un organisme culturel qui promeut la musique indépendante.

J’ai pu y entendre l’artiste américaine Laurel Halo ainsi que deux artistes de la scène Wellingtonienne, Mouth Erect en live et l’artiste coréen Samin Son en dj set.

 

Il existe une scène électro pas nécessairement dansante, flirtante avec la musique expérimentale, ou orientée dark wave.
C’est le cas de :
– George Duncan et son projet Dunk Live.

 

Black City Lights

 

Grâce à RedBull qui organisait ses sélections à Wellington, j’ai découvert un artiste que j’aime bien : kåmåndi

Enfin si vous êtes plutôt house qu’on appelle deep aujourd’hui mais dont je me demande toujours si le nom est approprié, il y a Dj Bastian, moins mon truc mais c’est un talent local dans ce domaine donc à surveiller si c’est votre truc.

https://soundcloud.com/bastian-dj

 

3) Radio
La radio la plus intéressante d’un point de vue de la musique indépendante c’est Radioactive FM.
Quand j’y étais l’un de ses djs, Verdi, s’était mis à organiser des soirées nommées “Noir Désir” : petit club, gros sound-system.

2013-09-12 IMG_3050 2013-09-14 IMG_3211 2013-09-14 IMG_3212

2013-09-14 IMG_3217 2013-09-14 IMG_3222 2013-09-12 IMG_3045

On a pu y entendre le plus populaire des artistes électros néo-zélandais (en tout cas dans les années 2000) : Recloose.

 

4) La scène Live, notamment Jazz
2 clubs connus de Wellington sont le San Francisco Bath House et le Meow.
Dans le second il y a beaucoup de live, chaque soir a sa thématique : le dimanche soir c’est le groupe de jazz local The Troubles, le mardi c’est latin, le mercredi scène ouverte.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022