Trek dans les montagnes du Bale (Ethiopie)


13.01.16 - Guillaume
- Infos pratiques -

TRANSPORTS

Vous pouvez prendre l’avion jusqu’à Goba ou alors prendre le bus. J’ai eu la chance d’être avec des gens qui habitaient en Ethiopie et qui savaient quel bus prendre et comment faire le changement. C’est assez funky, surtout que les gares de bus sont les pires endroits en Ethiopie, on vous harcèle constamment, surtout si vous ne savez pas où aller. Y a pas mort d’homme mais c’est casse couilles de fou.

- Le résumé -

Les montagnes du Bale sont souvent délaissées au profit de celles des Simien, c’est dommage, même si je conçois que lorsqu’on a une durée de voyage limitée il faut faire un choix. Les montagnes du Bale sont un peu plus difficiles à visiter dans la mesure où les infrastructures sont moins développées : passer une nuit à Dinsho, petit bled, la veille du trek dans le Bale n’a rien à voir avec une nuit à Gondar, 300 000 hab, des ruines superbes, dans le Simien.

Cela étant, les Bale ont des atouts : on croise moins de touristes sur les treks, on a une plus grand impression d’être perdus dans la nature car il n’y a pas de route goudronnée visible depuis la piste de trek, comme dans les Simien.

Ensuite, autant les Simien sont d’une beauté à couper le souffle, autant les Bale offrent une diversité de paysages appréciable même sur un trek de 3, 4 jours alors qu’il faudrait plus de temps pour les Simien.

 

Dans le village de Dinsho, les enfants sollicitent de l’argent auprès des touristes de manière pénible, mais compréhensible, car c’est juste « money, money » sans arrêt. On en a parlé aux locaux car il y a un travail à faire de la part de la communauté, bien que ce soit difficile. Mais pour avoir entendu des échos sur les résultats de telles initiatives, elles s’avèrent souvent productives. Dans les montagnes, les enfants ne demandent jamais et le contact avec eux est plus facile et naturel. En tout cas dans toute cette région, j’ai réalisé des beaux portraits :)

12003855_519367788228254_2953843038696697017_n 12240103_519367898228243_3360899180865315208_n 12289721_519370338227999_8073052570729497512_n

12279201_519367901561576_7097875587932321634_n IMG_0309 10383948_519367831561583_5710224285229945283_n

- Un peu d'histoire -

Bale signifie mari en oromo, la langue parlée dans la région. La légende veut qu’une femme venait du nord afin de voir son mari, un soufi, qui vivait dans la région et répondait Bale aux gens qui lui demandaient où elle allait.

- Hôtels -

Les hôtels ne sont pas folichons à Dinsho. Il y a le Lodge que tout le monde recommande, mais il est un poil à l’écart du centre. De toutes façons il n’y a pas des masses de choses à faire à Dinsho. Comme le trek démarre tôt le matin, il vous faut dormir sur place la veille.

Dinsho Lodge
le site

Les avis sont mitigés mais il reste pratique et mieux que le reste probablement.

 

Nyala Pension

Ayuba m’a conseillé la pension Nyala dans le centre. L’hôtel serait neuf, ils en ont un autre plus vieux sinon. Je ne trouve malheureusement aucun contact dans Google. Vous pouvez très bien débarquer en ville et réserver une fois sur place, ça m’étonnerait beaucoup que ce soit complet.

- Guide -

Soit vous êtes suffisamment  pour monter un groupe vous-même qui vous permet d’alléger les prix, mais il vous faudra de toutes façons un guide. Si vous êtes seul(e), demandez à la compagnie de tours si vous pouvez vous greffer à un groupe. Attention c’est arrivé : ils avaient dit non à un randonneur seul alors qu’en fait nous étions un groupe de 4 qui faisait la même randonnée au même moment. Est-ce par malveillance ou défaut d’organisation?, je n’en sais rien, mais il l’a eu mauvaise en nous rencontrant le dernier soir eu refuge car l’économie pour lui aurait été énorme. En gros il faut compter 150/250 dollars pour le trek par personne. Voici les prix.

Bale Mountains Eco Tours
le site

Je suis passé par la compagnie Bale Mountain Eco Tours d’Ayuba. J’ai bien sympathisé avec toute l’équipe. Cela étant, le seul défaut était qu’Ayuba est venu avec nous car il n’avait plus d’autres guides disponibles. Mais il aurait préféré s’occuper de développer sa compagnie dans ses bureaux et par  moments  il n’était pas autant impliqué. Je le lui ai dit directement, voilà pourquoi j’en parle ici.

Cela ne nous a pas empêchés de passer de très bons moments.

IMG_0530

 

Vous pouvez apporter votre propre nourriture et ne payer que les guides et la location des mules qui portent vos sacs durant la journée ou bien payer aussi les services d’un cuisinier.

Pour ceux qui ne se sentent pas de tout faire à pied, vous pouvez demander en avance une mule pour vous-même.

Notre trek durait 4 jours mais vous pouvez choisir de n’en faire que 2, 3 ou plus même.

- Lieux -

1 er jour :

Départ tôt le matin, journée tranquille, on passe dans des endroits très verts et superbes. Le soir super campement dans un bel endroit.

12484575_537282363103463_3953686205865599478_o

12487082_537282256436807_327048756738917554_o

12469599_537282453103454_817737560348044055_o

 

2ème jour :

Jour difficile, campement sympathique aussi mais plus exposé au vent et au froid. On est aussi nettement plus haut puisqu’on est à 4000m environ.

12240071_519367951561571_3118752229069887333_n

12249880_519367974894902_3172130425303249675_n

 

3ème jour :

Mon jour préféré, un début très dur avec des problèmes d’altitude pour moi (souffle court, maux de tête). Ensuite on a du plat, d’abord joli, on se croirait dans un western spaghetti, puis du plat monotone. Quand on arrive au campement, la lumière est divine. Le soir il fait très froid mais il y a un refuge dans lequel on passe la soirée au chaud avec les guides et les scouts.

12466152_537282863103413_998424913723191303_o

12278929_519368008228232_6798622299981138328_n

12471685_537283276436705_5946936878315801436_o

12237186_1135546729803836_272015855_n

 

4ème jour :

Un minibus vient nous chercher pour quitter le camp. On l’attend 45 min. On est à 4300 ou 4500 m d’altitude, je ne sais plus, le paysage est quasi lunaire. On roule un long moment. On arrive à notre campement au coeur d’un coin bucolique. On part ensuite en voiture pour voir des singes et la fameuse forêt Ericha, mais le trajet est un peu chiant. La forêt ,elle,est impressionnante,  ce sont des arbres qui ont plus de 300 ans. Enfin on fait une jolie promenade jusqu’à la cascade et ensuite pour aller chercher de l’eau. Je croise en chemin une dame magnifique. Je demande au guide s’il pense que je peux prendre une photo. Celui-ci me conseille soit de demander, soit de prendre la photo de loin. Je décide de lui demander, elle accepte. Et à chaque photo que je prends, elle pose un peu plus, relevant son parapluie.

12241673_519368138228219_7351740861717672194_n

11254224_519368158228217_8380357633483169954_n

12243245_519370244894675_1020421099768448178_n

 

 

5ème jour

Le matin, le temps est superbe. En route on croise le fameux loup éthiopien, une espèce unique. Bon de loin, au Iphone, c’est un peu ridicule, mais il est là. Retour ensuite vers Dinsho en passant par Goba.

12208456_519370368227996_8160970447492916728_n

IMG_0474

- Restaurants -

 

Dinsho :

Ifnana

Celui-là est en face quasiment du Wolf’s Den Cafe. Vous ne pouvez pas le louper car il y a pas mal de clients, hommes principalement. On y a bien dîné et le petit déjeuner fut le meilleur du séjour. Le pain était délicieux et la viande coupée par le boucher à la minute et grillée au feu de bois était divine.

 

12065849_519367678228265_2394002125331066064_n 12241593_519367718228261_3918802397473652271_n 12279116_519367654894934_5331731392461934861_n

12390996_528432983988401_5513032132614306712_n

 

Bale Mountains Park :

Harena Forest Cultural Lodge

La plupart des compagnies de treks vous y emmènent au départ ou au retour de la rando. Le plat typique à base de chou (mais un chou spécial je crois) et de patates est délicieux. En revanche j’ai acheté du miel que j’ai payé cher et qui n’était pas dingue.

12235036_519370184894681_1906032908075341629_n

 

Goba :

Goba Web Shalle Hotel

Un restaurant dans lequel on a bien mangé au retour du trek

12250113_519370518227981_3745159204861332925_n

- Bars -

Hoteela Tseehay

Bon plan (roots) pour boire des coups

12513545_537598773071822_1310504447468392470_o

Balageru Bar

C’est le bar « underground » de Dinsho, en s’éloignant du centre, vers le lodge. Il n’y a qu’une route à Dinsho qui traverse le village donc on ne peut pas se tromper.

- Photos -

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!