Un trek dans les montagnes Rwenzori avec Kabarole Tours (Ouganda)


28.02.18 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Vous payez Kabarole tours pour le guide et l’hébergement mais vous payez directement 220 000 shillings pour l’entrée du parc, soit 49 euros.

- Le résumé -

Les montagnes Rwenzori sont un des trésors naturels de l’Ouganda. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994, le parc a été fondé en 1991 afin de protéger ce massif des exploitations sauvages. Malheureusement il subit des pressions incessantes : population grandissante alentour, instabilité au Congo, personnes qui cultivent la terre de manière illégale et empiètent sur les terres du parc, abattage des arbres. Parmi « ces Monts de la Lune », le Mont Margherita ou Mont Stanley (5109 m) est couvert de glace tout le long de l’année, une des rares d’Afrique avec le Kilimandjaro ou le mont Kenya. Il doit son nom à l’explorateur Henry Morton Stanley qui Je me suis contenté du Karangura Peak qui n’est qu’à 3109 mètres mais qui est en revanche bien plus pentu. Le parc est riche d’une biodiversité unique et concentre des milieux très divers : des forêts afromontanes, des pelouses afro-alpines, des zones humides, des glaciers ou encore 25 espèces endémiques de plantes et 18 espèces endémiques d’oiseaux. La flore, favorisée par les eaux abondantes, est d’une beauté époustouflante. C’est ici que se trouvent les sources les plus élevées et les plus permanentes du Nil.Par ailleurs on trouve de nombreuses cultures y compris sur les terrains situés sur les versants. J’en place une pour tous ces locaux, enfants, adultes, personnes âgées, qu’on voit monter et descendre la montagne, parfois sans chaussures, souvent en tongs, souvent chargés aussi. Je me sentais vraiment décalé à souffler comme un goret avec mes chaussures de montagne. Il faut dire que ça monte raide et qu’il faisait une de ces chaleurs.

- Guide -

Kabarole Tours
le site

J’ai été voir Kabarole car l’agence m’a été recommandée par les personnes qui m’hébergeaient à Fort Portal.

IMG_9486

Kabarole est une agence locale créée par Richard Tooro (ci-dessous), un ancien professeur des écoles, qui avait perdu son emploi lors du changement de régime. Il a d’abord fait découvrir la région et le pays à un expatrié allemand dont il était devenu ami. Ce dernier lui a alors demandé de s’occuper de ses amis qui venaient lui rendre visite. De fil en aiguille, Richard a créé Kabarole Tours. C’est touchant de voir la bonne ambiance qui règne au sein de l’équipe.

VTBE8964

Richard est respectueux et intelligent. Il fait du tourisme local et durable, il considère qu’à bien traiter les gens, on enrichit la planète. Comme je n’avais pas d’aides de la part des instances du tourisme d’Ouganda pour ce voyage, je suis allé voir directement Richard pour lui proposer un partenariat. J’ai aimé la manière dont il m’a reçu afin de mieux me connaître. Richard venait de perdre son épouse et pourtant il était très digne. Après avoir échangé dans son bureau, nous sommes allés dans son café favori juste à côté de son agence, boire un café et manger un chapati.

IMG_9490

- Lieux -

Jour 1

Nous partons de Fort Portal à pied. Après un superbe Rolex mangé dans la rue (voir ma vidéo), nous commençons à nous enfoncer dans la forêt. Nous croisons cet enfant qui accompagne son grand-père aveugle à la ville.

IMG_9555

Le boucher n’est pas ravi que je le prenne en photo.

IMG_9599

Ce garçon est trop mignon avec sa chèvre. Cela me fait penser au film Lamb de Yared Zeleke qui raconte l’histoire d’un enfant éthiopien qui se bat contre la famille de son oncle qui souhaite manger sa chèvre.

IMG_9559

Ca joue au billard, les règles sont différentes. Ne me les demandez pas, on me les a expliquées à plusieurs reprises et je ne les ai toujours pas comprises. J’aime tellement cette photo que j’en ai fait une de mes cartes de visite.IMG_9598

Nous atteignons les hauteurs du lac Sakaa

IMG_9554

Ensuite nous avons marché jusqu’aux Amabere Ga Nyina Mwiru Caves, ce qui signifie la poitrine de Nyina Mwiru. La légende veut que le roi Bukuku a coupé les seins de sa fille Nyina Mwiru et les a jetés dans la grotte car une prophétie lui avait annoncé qu’elle tomberait enceinte d’un homme et que son fils le tuerait. La légende veut que la prophétie se soit tout de même réalisée. En fait ce mythe est censé expliquer la présence d’un genre de lait qui sort des stalactites. Pour les scientifiques, il s’agit de carbonate de calcium qui, lorsqu’il se trouve mélangé à l’eau, forme des stalactites, les gouttes d’eau rendues ainsi laiteuses sont ainsi appelées « lait maternel » par les populations locales vivant près des grottes d’Amabere.

IMG_9571

HIP_0009

Le soir nous sommes hébergés dans le Rwenzori Ecotourism campsite, un gîte tenu par un couple. Ils travaillent avec une coopérative de paysans qui leur fournit des produits. J’ai ainsi pu leur acheter du superbe café, et oui, il y a du café ougandais de grande qualité. J’ai beaucoup aimé ce lieu car cela va dans le bon sens : oui c’est pour les touristes, non ce n’est pas un lodge luxueux et tout notre argent va directement aux producteurs locaux. Mention spéciale au jeune qui est descendu nous acheter des bières et les a remontées alors qu’il faisait nuit noire. Il était de plus super sympa, voici la vidéo de sa danse improvisée alors qu’un bon titre passait à la radio.

IMG_9616

IMG_9606

Le soir, le repas est savoureux. J’adore quand quelqu’un est capable de concocter un festin de bon goût avec des moyens limités. Nous dormons dans des huttes simples et agréables.

IMG_9623

 

Jour 2

Le lendemain matin, un délicieux petit-déjeuner en extérieur avant d’attaquer le gros de la montée.

IMG_9639

La vue est assez fantastique

IMG_9695

Là ça monte dur, mais ça monte… J’avais du mal, étouffé par la chaleur, à l’étroit dans mes chaussures de montagne. Mais j’y suis arrivé. On monte et on descend dans la journée.

IMG_9666

Ce qui marque, ce sont ces cultures sur des terrains si pentus et relativement hauts (+2500m).

IMG_9673

IMG_9659

Nous avons la chance de voir un superbe caméléon

IMG_9683

Les cultures à même les pentes, impressionnant

HIP_0011

Une paysanne cultive son champ.

IMG_9769

Une fois arrivés en haut du Karangura Peak, c’est la satisfaction qui domine.

IMG_9766

IMG_9759

Ci-dessous le garde forestier qui nous accompagnait sur la descente. Il était chaussé de simples bottes en plastique et montait et dévalait la montagne sans aucune gêne ni fatigue apparente, c’était impressionnant. Ces gardes forestiers sont malheureusement en sous-effectifs. Nous avons assisté à une arrestation de paysans qui utilisaient les sentiers du parc sans s’être acquittés des droits de passage. Il les a sermonnés mais n’a pas pu faire plus. En fait, le souci c’est que ces locaux reviennent chez eux à la nuit tombée, souvent en buvant, et laissent leur sachet d’alcool – ce sont des sachets et non des bouteilles la plupart du temps – sur le chemin de randonnée.

IMG_9749

Adieu montagne, cette expédition fut beaucoup plus dure que mon trek dans les montagnes du Bale en Ethiopie car ici il faisait très chaud et le dénivelé était beaucoup plus important.

IMG_9780

Sur le chemin du retour, nous croisons des enfants qui sortent de l’école car nous sommes en fin d’après midi. La 2ème photo est un peu floue mais j’aime l’énergie qui s’en dégage. Merci encore à Kabarole tours pour cette superbe randonnée.

IMG_9781

SUAM4160

- Photos -

Voici une galerie des photos des personnes rencontrées au cours de mon trek

IMG_9494

IMG_9617

IMG_9767

IMG_9768

IMG_9772

IMG_9672

 

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>