Bâle (Suisse)


18.01.22 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

Le TGV Lyria depuis Paris (3h) est évidemment la meilleure option. Guettez les promos, j’avais acheté mon billet 20 euros pour la promo relative aux 40 ans de Lyria.

Sur place

Le prix des transports publics fait mal, 3,80 CHF le ticket simple valable 1h, 33CHF le billet multi-courses valable 4h, c’est du délire, ça donne envie de marcher.

Basel city card
le site
La bonne nouvelle c’est que si vous dormez sur place à l’hôtel ou dans un airbnb alors vous avez droit automatiquement à la Basel City Card qui vous offre tous les transports publics ainsi que 50% sur des musées (Beyeler et Kunstmuseum sont inclus) et visites guidées durant votre séjour.

Stationnement en Suisse
Zones bleues: du lundi au samedi de 8h00 à 18h00, on peut s’y garer gratuitement pendant une heure grâce au disque de stationnement bleu (ou disque de stationnement européen), l’heure d’arrivée apposée devant se situer dans la demi-heure qui suit l’arrivée. Les dimanches et jours fériés, le stationnement est gratuit entre 19h00 et 7h00.
Zones jaunes: places privées réservées à des particuliers ou des entreprises, ne pouvant être empruntées que par ceux-ci, leurs clients ou invités.
Zones blanches: places payantes, souvent numérotées, avec horodateur à proximité.

- Le résumé -

Je n’ai été à Bâle qu’une journée, le temps de voir la Fondation Beyeler et le Kunstmuseum. Néanmoins j’avais auparavant travaillé ma venue et recueilli les avis précieux de proches qui y sont allés donc au final j’ai tout de même pas mal de plans. J’y suis allé en janvier après avoir prévu d’y aller en été, forcément en hiver je n’ai pas pu apprécier la ville comme en été, impossible de se baigner dans le Rhin par exemple et puis en plus, il y avait du brouillard le jour de ma venue donc je n’ai pas vu Bâle sous son plus beau jour, mais qu’importe c’était un bon temps pour les musées et voir la ville avec moins de touristes.

- Hôtels -

Youth Hostel
Maja Sacher, Platz 10
le site

Mes amis architectes pensent que c’est un bon plan car ce sont de très bons archis, Buchner & Bründler, qui l’ont construit.

Gaia Hotel
Centralbahnstrasse 13
le site

Celui-ci est collé à la gare, peut-être pas le plus romantique mais pratique en cas d’escapade de courte durée et il est par ailleurs très bien noté, en particulier pour la qualité de son service, à Bâle où le ton peut être parfois autoritaire et cassant, ça fait du bien. Il dispose d’un spa dont l’accès est inclus dans le prix de la chambre.

Hyperion Hotel Basel
Messepl. 12
le site

Ici aussi le staff a l’air bien.

Aparthotel Adagio Basel City
Newcity Suisse Sárl, Hammerstrasse 46
le site

Pas très cher avec une petite cuisine (ce qui peut sauver la vie en Suisse), bon service mais confort assez minimal et petit espace.

Krafft
Rheingasse 12
le site

Der Teufelhof Basel
Leonhardsgraben 47-49
le site

SET Hotel.Residence by Teufelhof Basel
Leonhardsgraben 46
le site

Juste à côté du précédent mais en mode résidence.

ART HOUSE Basel
Steinenvorstadt 42
le site

Hotel Wettstein
Grenzacherstrasse 8
le site

SILO hostel
Signalstrasse 37
le site

- Guide -

Le street art
le site

Erlenmatt
le site

Wellness, Spa
le site

- Evènements -

La foire de Bâle en octobre
le site

Cet évènement qui a fêté ses 550 ans en 2021 est bien plus qu’une simple fête foraine.

Le Carnaval
le site

Le plus grand de Suisse, un ami qui a habité à Bâle me l’a décrit ainsi : “c’est une fête monumentale qui dure 4 jours avec l’ouverture à 4h du matin : ils éteignent toute la ville pour le défilé aux lampions. Puis les concours de cucka music, c’est dingue à ne pas manquer !”

Art Basel 
le site

Une des plus grandes foires d’art au monde, elle se tient à la mi-juin.

I Never Read, Art Book Fair Basel

le site

J’ai découvert l’existence de ce festival du livre d’art qui se tient au même moment que l’Art Basel car ils avaient un pop-up store (photo ci-dessous) dans la gare de Bâle lors de ma visite en janvier. J’ai discuté avec la dame qui m’a expliqué que c’était le dernier jour d’un pop-up store monté en partenariat avec la compagnie de trains suisse.  J’aime l’idée, des livres d’art au milieu des Nordsee et autres bouffes rapides ou supérette qu’on trouve dans toutes les grandes gares de Suisse ou d’Allemagne. 

- Lieux -

Je n’avais pas du tout compris que la ville suisse était quasi à cheval sur 3 pays, la Suisse donc, l’Allemagne et la France.

La cathédrale
Münsterpl. 9
le site

Je n’ai pas eu le temps d’y aller mais c’est immanquable, construite entre 1019 et 1500.

La vieille ville de Bâle
le site

Cinq circuits à travers la vieille ville
le site

Art dans la rue
le site

Musées

La fondation Beyeler
Baselstrasse 101
le site

J’ai été y voir l’expo Goya, l’entrée est chère, 30 CHF (mais gratuite pour les moins de 25 ans) et il y a beaucoup de monde car leurs expos sont de qualité. Beaucoup de français étaient comme moi venus directement du train à la fondation. Il n’y a pas de collection permanente mais seulement 2 expos maximum en même temps, une seule quand j’y étais car la 2ème allait être installée quelques jours après. Elle est un peu à l’extérieur du centre mais facilement accessible en tramway.  Le bâtiment a été dessiné par Renzo Piano.

 

Kunstmuseum
St. Alban-Graben 8
le site

C’est un des plus beaux musées que j’ai vus récemment, un peu comme à Lübeck mais en bien plus grand, il y a tout ce que j’aime : une collection mêlant les époques et les styles dans un tout cohérent et compréhensible. En plus l’entrée est à 16CHF, soit 2 fois moins que la Beyerler et il y a 2 fois, non 3 fois, non 4 fois moins de monde. Je recommande fortement l’achat de cette brochure “Director’s choice” à 16 CHF, extrêmement bien faite et par ailleurs parfaitement traduite en français. En effet le directeur y présente les oeuvres qu’il considère comme essentielles et cela compense l’absence de cartels en anglais ou français pour les collections permanentes. Le bâtiment en lui-même est superbe et son extension contemporaine a été réalisée par Christ & Gantebien, des archi très sérieux.

Quelques-unes des oeuvres qui m’ont plu :

Marc Chagall – Ma fiancée aux gants noirs (1909)

Pablo Picasso – Arlequin assis (1923)

Alexandre Calame – Au bord du lac d’Uri (1849)

Hans Holbein – Le Christ mort au tombeau (1521-1522)

Hans Baldung – La Femme et la Mort (1520-1525)

Fernand Hobler – View into Infinity (1913/14-1916)

Aristide Maillol – Le printemps (1910-11)

Le Vitra Design Museum
Charles-Eames-Straße 2
79576 Weil am Rhein
le site

Il est situé en Allemagne mais accessible depuis Bâle à pied.

Le musée Tinguely 
Paul Sacher-Anlage 2
le site

Nature

Le jardin botanique
Schönbeinstrasse 6
le site

Une bonne chose, l’entrée au jardin est gratuite. A l’hiver 2022, seul le jardin est accessible car les serres sont en cours de rénovation et rouvriront au cours de l’année 2022. Juste en face se tient le samedi le marché aux Puces Flohmarkt Petersplatz.

Le Zoo
Binningerstrasse 40
le site

La traversée du Rhin sur un des 4 vieux bacs
le site

Ces 4 petits ferries, les “Fähri”, en activité depuis le 19e siècle, sont une véritable institution, regardez ce reportage sur France 3.

Baignade dans le Rhin l’été “Rheinschwimmen”
le site

On emporte ses affaires de bain dans un wickelfisch (sac étanche dans lequel on met ses affaires et qui fait bouée) en bandoulière, pause bière, saucisse, glace, musique le long du Rhin, ambiance débonnaire. L’office du tourisme consacre même une page de son site à la manière d’utiliser son wickelfisch.

Stiftung Tierpark 
Bienentalstrasse 7, 4410 Liestal
le site

Un grand parc en plein air avec des animaux en liberté.

Small art-hiking path from Bayer foundation
le site

 

Architecture

Un ami architecte m’a fait une sélection d’archi contemporaine que je vous livre ci-dessous avec ses commentaires. Une page du site de l’office du tourisme est consacrée à cette architecture.

Les maîtres Bâlois sont Herzog & De Meuron. Avant de construire des tours de bureaux et des hôpitaux, ils ont chacun construit de très beaux immeubles de logements minimalistes à Bâle. Herzog et De Meuron, ce sont des immeubles assez abstraits qui jouent sur les matériaux. Et j’ai du mal à te conseiller un bâtiment en particulier parce que ce que j’aime dans leurs bâtiments c’est qu’ils sont calmes et soignés (voire austères et froids) pas forcément extraordinaires. Il y avait des visites gratuites de la Tour Roche qu’ils ont construite, plus haut bâtiment de Suisse, mais Roche va désormais proposer des visites du bâtiment 2 qui sera le nouveau plus haut bâtiment de Suise – si j’ai bien tout compris – il faut s’inscrire bien en avance.

Carelite
Kohlenberg 1

Immeuble minimal manifeste de Diener et Diener, une des 2 agences phares de Bâle.

Juste à côté du Kunst museum :

Christliche Wissenschaft
Picassoplatz 2

Une église moderne stylée, surtout l’intérieur mais je ne sais pas si cela se visite encore.

Juste derrière l’église :

Des bureaux bien austère de Diener et Diener, comme je les aime en pierre un peu verte
Picassopl. 4

Et encore juste derrière  :

Un hotel tendance brutaliste : Nomad
Brunngässlein 8

Immeuble d’angle archétype du minimalisme suisse en architecture (diener et diener) 
Kohlenberg 1

Buchantiquariat Libelle mit H&B
Schnabelgasse 6

Une librairie qu’on a kiffée dans la vieille ville.

Baloise Park
le site

Architecture de luxe récente façon béton bling.

Gasstrasse 69

Un exemple typique d’îlot de logement coopératif suisse ou comment devraient être les logements ordinaires et de qualité aujourd’hui, avec grande cour jardin, crèche, passerelle, grande fenêtres, matériaux de qualité. Ce genre d’îlot de logement collectif écolo et coopératif, architecture pas ultra funky mais high quality.

Institute for Hospital Pharmaceuticals, Rossettiareal
Spitalstrasse 26

Le suisse abstrait : des bureaux couleur vert bouteille de Herzog et De Meuron.

Et en face de l’institut, l’ hôpital universitaire, Universitätsspital Basel, en forme de cube de verre.

Les bureaux d’Herzog et de Meuron sont juste à coté sur le Rhin, des boites noir empilées et déhanchées.
Rheinschanze 6

Mais enfin ce sont quelques conseils archi un peu obtus, il faut sans doute mieux se balader dans la vieille ville et au bord du Rhin, quitte à remonter jusqu’à la station électrique 70’s. Vous croiserez forcément de belles architectures.

Erlenmatt

Cette ancienne gare de marchandises est devenue un quartier résidentiel ayant pris en compte toutes les considérations actuelles en termes d’environnement, de faible consommation d’énergies mais aussi de conceptions d’espaces de vie sociale. L’Erlenmattpark, parc de 50 000m2, se trouve en son centre.

- Restaurants -

Bâle

Tellplatz 3
Tellpl. 3

Un resto-bar avec grande terrasse, proposant exclusivement des produits suisses dont raclette et fondue.

Grünpfahl
Grünpfahlgasse 4

Resto turc

Zur grünen Amsel 
Schmiedgasse 30

Un petit bar à bières avec restauration légère, du côté de la Fondation Beyeler.

Hostaria
Birsig-Parkpl. 20

Un resto italien qui a l’air sympa, surtout les plats en photo ont l’air authentiques et les prix étonnamment abordables. On voulait aller y manger mais les horaires de google n’étaient pas actualisés donc on est tombé sur le patron qui faisait sa mise en place. On avait repéré un bon plan au départ, l’Hosteria, sauf qu’à 15h on est tombé sur le patron qui préparait l’ouverture de 17h. On lui a expliqué le topo et demandé conseil. J’avais repéré le turc, Grünpfahl, mais ça faisait un peu loin. On lui a dit “quelque chose de qualitatif et qui n’assassine pas”. Il nous a indiqué deux pizzeria à 2 min. chacune, Dio Mio et Artigiano. On est passé devant la 1ère, vide et on a donc choisi la 2ème, Artigiano, où on était bien content de pouvoir manger à 15h.

Artigiano 
Birsig-Parkpl. 46

En Suisse tout est plus cher donc un restaurateur qui te fait la pizza à 26,50 n’est pas nécessairement qquun qui te veut du mal. C’est comme si un napolitain débarquait à Paris et tombait sur une Margarita à 14 balles, bon enfin pas tout à fait parce que 14 c’est méchant pour le coup mais bon on s’est compris. Donc passé l’étranglement devant les prix, il faut bien manger et en gros manger un repas pour 30 CHF c’est correct. Serveur francophone ultra sympa de Catane. Il nous dit « ce sont les vrais pizzas napolitaines », je lui réponds « et les vrais prix suisses, pas napolitains », il se marre et nous dit compatissant « oui 10 francs la bouteille d’eau, c’est la Suisse ». Au final on a très bien mangé, 2 grosses pizz’, une pinte et demi de bière Poretti (pas Moretti), très bien, 2 expresso Borbone et 2 limoncello (infâmes) gentiment offerts par la maison : 67 francs suisses soit 33 euros par tête, à Paris on aurait facilement payé 25, au moins. A part la musique qui était la pire jamais entendue dans un resto italien, un genre de bella ciao – lounge – fm – karaoké, c’était un super plan pas trop loin de la gare.

Peng Dumplings Basel
Zwingerstrasse 29

Les raviolis devraient être bons aussi

Flavors of Jerusalem
Steinentorberg 20

Cuisine israélienne

Damak tadi
Markgräflerstrasse 70

Pour le baklawa

Fischerstube
Rheingasse 45

Resto traditionnel qui m’a été conseillé par Marine on insta.

Huningue

La huninguoise
10 Rue de France

C’est un caviste-bar à vins côté français à 4kms, 12 min. à vélo.

- Cafés -

1777 Kaffee
Im Schmiedenhof 10
le site

Café Kafka “Kafka am Strand”
Barfüssergasse 3
le site

- Bars -

Pot Still Bar (Just a Classic Bar), c’est son nom
Kohlenberg 11
le site

Un bar à cocktails qui a l’air sympa.

Rheinfelden

Brasserie dans un château, Feldschlösschen Brauwelt
Feldschlösschenstrasse 32, 4310 Rheinfelden
le site

- Magasins -

Marché aux Puces de Petersplatz
le site

Il se tient le samedi de 7h30 à 16h

Marché aux puces d’Erlenmatt
le site

Il se tient chaque samedi de 10h à 17h dans le quartier d’Erlenmatt

- Alimentation -

Boucherie Metzgerei Kuhn
Sattelgasse 1

Boucherie à l’ancienne, la plupart des produits sont sous-vide.

Fromagerie Glausi’s Käsespezialitäten
Spalenberg 12
le site

Très sympa, ils ont une sélection locale et française, on y a trouvé un superbe mélange à fondue suisse fait maison (gruyère AOC et vacherin fribourgeois) pour seulement 15€ pour 2 personnes. Ils ont aussi une formule complète pour  fondue (fromage, vin, kirsch, l’ail) pour 30€. Le mec est super sympa, on a pris aussi un assortiment de fromages de compét’.

La fondue était à tomber par terre (voir la vidéo). Le secret des suisses, mettre une cuiller de Maïzena, le secret de mes potes du Doubs, une cuiller de moutarde à l’ancienne à la fin.

Boulangerie Bread.
Blumenrain 32
le site

Le dépôt de pain « bread. », le pain est grillé à souhait avec une mie bien alvéolée, un régal, je n’en ai encore jamais trouvé un pareil à Heidelberg par exemple. Ici il s’agit du pain traditionnel de Bâle, le burli, en format dit “papillon”. “Bread.” existe aussi à Berlin et Hambourg.

Bäckerei KULT
Riehentorstrasse 18

Une autre boulangerie qui a l’air bien bonne.

Cave à vins Vive le Vin
St. Johanns-Vorstadt 49
le site

Petit caviste orienté nature et biodynamie, surtout français. On y a trouvé un bon vin Demeter alsacien à 15CHF parfait pour accompagner la fondue.

- Photos -

Bâle sous la brume de janvier

La vie sociale continue malgré le mauvais temps.

Un bel exemple d’architecture contemporaine qui côtoie une place historique.

Ne me dites pas que je suis le seul à voir le symbole du PC avec la croix et la faucille.

Bâle en été

Qq détails de façades

L’extérieur du Kunstmuseum

De belles fontaines

Autant la vieille ville est sympathique pour les piétons, autant il y a d’autres quartiers pas forcément excentrés qui sont franchement angoissants, tel celui ci-dessous proche de la gare : cet urbanisme à base de voie rapide traversant le centre ville est moche et inhospitalier.

En conclusion, je dirai que c’est une ville chère, mais très riche culturellement et géographiquement, la brume m’a simplement empêché de saisir pleinement ce dernier aspect. Rien que les musées valent le coup d’oeil mais l’architecture contemporaine aussi. Pour ça, il faut y aller aux beaux jours afin de prendre plaisir à se promener à pied ou à vélo et ne pas être tributaire des transports en commun. Par ailleurs, certains coins incitent à la déambulation tandis que d’autres sont froids et très peu engageants pour les piétons. Il y a tout un pan de vie sociale que je n’ai pas pu explorer la faute au temps et au contexte mais il est clair que le carnaval, les baignades dans le Rhin, la foire d’art mais aussi des concerts, évènements ou soirées “pointus” me donneraient à voir bien autre chose de la vie à Bâle. C’est pourquoi cet article ne se veut pas plus que ce qu’il n’est : une photographie d’un samedi brumeux de janvier à Bâle par quelqu’un qui ne la connaissait pas.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Commentaires (2)
    23.01.22 - 15 h 40 min - Marie B

    Amusant je suis allée à Bâle fin octobre, on fêtait les 500 ou 550 ans de la foire. La grande roue par beau temps nous a permis de belles vues du Rhin, de la ville et des environs.
    Pour déjeuner je conseille la Fondation Beyeler, carte courte, prix très raisonnables.
    Nous étions à l’hôtel et n’avons donc payé pour les tramways que la taxe de 3€ environ par jour!

      23.01.22 - 15 h 45 min - Guillaume - 716lavie

      Merci pour ce retour Marie, je n’avais pas mentionné la foire que j’ignorais, grâce à vous je l’ajoute. Entendu pour le resto de la fondation Beyeler et parfait pour la Basel card qui vous a donc été remise à l’hôtel?




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022