Cremona, Crémone (Italie)


01.12.22 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller
En ce qui me concerne j’y ai été en train depuis Milan, c’est à 1 heure.
le site

Sur place
Pour Crémone, il existe un ticket journalier à 3,10 euros, achetable seulement à la gare routière de via Dante.
Le tarif urbain simple est à 1,50 euros et le ticket est valable 90 minutes. On peut l’acheter dans les buralistes et les kiosques à journaux, mais pas dans tous. Il vaut mieux louer un vidéo à l’office du tourisme même si ce n’est pas donné (15 euros) car, comme dit précédemment, les bus ne sont pas pratiques (fréquence trop faible, retards) pour explorer la ville hors de la place de la cathédrale.

Office de tourisme 
Piazza del Comune, 5
le site

Ils proposent un pass pour 2 musées à 10 euros et un pour 3 musées à 14 euros, cela vaut le coup si vous faites le musée archéologique San Lorenzo, le museo verticale et le museo civico ala Ponzone.

- Le résumé -

Cremona est une ville qui vaut pour sa cathédrale, la visite d’un luthier (c’est LA ville du violon) et le Museo Civico Ala Ponzone qui fût une révélation pour moi. Si vous avez l’occasion, allez voir un spectacle au Teatro Comunale Ponchielli, ce fût un des moments mémorables de mon séjour ici. En revanche nous ne nous sommes pas sentis très à l’aise dans la ville, l’ambiance manquait de joie et les deux nuits que nous avions prévues étaient de trop, à mon avis une nuit sur place afin de voir un spectacle au théâtre est suffisant, voire une journée s’il n’y a pas de spectacle. C’est la 1ère fois que je séjourne dans une ville en Italie où je n’entends pas de rire, ni de joie. Il y en a certainement mais je n’en ai pas croisé en 2 jours.

Les points forts de la ville :
– aller voir un spectacle au Teatro Comunale Ponchielli
– il duomo
– le torrone
– le salami fantastique de la Latteria Salumeria Del Corso Di Cattaneo Gabriele
– le museo civico Ala Ponzone

En revanche difficile de trouver un logement correct et abordable. J’ai bien galéré pour trouver quelque chose de cher qui n’était au final pas convaincant et un lecteur m’a écrit pour me dire qu’il lui était arrivé la même chose. Enfin pour ceux qui aiment explorer, les bus ne sont pas pratiques (souvent en retard, ne desservant pas bien certains coins) et nous avons donc passé beaucoup de temps à marcher à travers les mêmes rues. Si nous avions su, nous aurions loué des vélos pour 15 euros/jour à l’office du tourisme qui se trouve face à la cathédrale. Globalement je conseille de rester une nuit, notre séjour de deux nuits nous a paru un peu long.

C’est la ville du comédien Ugo Tognazzi et de la chanteuse Mina Anna Mazzini considérée comme une des plus grandes voix italiennes du XXème siècle. Elle a été surnommée par une journaliste italienne “la Tigre di Cremona” (la Tigresse de Crémone).

Ugo Tognazzi a joué dans un nombre incalculable de comédies, dramatiques ou non. Lorsque j’ai évoqué mon voyage à Cremona avec lui, mon professeur d’italien m’a conseillé de regarder “Il Commissario Pepe” (1969) avec Tognazzi qui raconte l’histoire d’un commissaire aux prises avec le conservatisme d’une petite ville. J’ai choisi de vous mettre cette scène culte extraite de “Amici miei” (1975).

- Un peu d'histoire -

Crémone s’est imposée comme LA ville du violon car ce sont ses luthiers qui ont su imprimer leur marque à l’instrument, à commencer par Nicolò Amati (1596-1684). C’est lui qui lui donne la voûte caractéristique du dessus et lui confère un son large et doux, le distinguant de ceux de l’école de Gasparo da Salò et de Giovanni Paolo Maggini de la ville de Brescia. Suit son élève Antonio Stradivari (1648-1737) qui développe une voûte plus basse et une sonorité plus puissante. Je me suis inspiré de cet article trouvé sur le site de l’atelier de luthier munichois Corilon, je vous invite donc à le lire si vous voulez approfondir vos connaissances de l’histoire de la lutherie.

Encore aujourd’hui ce savoir-faire perdure dans la ville qui compte le plus grand nombre de luthiers au monde, environ une centaine. On ne s’improvise pas luthier, on apprend auprès d’un maître et on pratique, pratique et pratique. Chaque violon est unique, un luthier peut en construire entre 3 et 6 par an. Pour cela, il faudra avoir assemblé à la main plus de 70 morceaux de autour d’un moule.

- Hôtels -

Je n’ai pas aimé mon airbnb donc je n’ai rien à recommander.

- Guide -

Visite du maître luthier Stefano Conia 
Corso Garibaldi 95
Tél : +393479819521
Email : stefanio@coniailgiovane.it

Un des très bons moments de ce passage à Cremona : la visite de l’atelier de lutherie du maestro Stefano Conia. Ce fils de luthier hongrois perpétue le savoir-faire du père et s’estime même plus technique que lui sur certains aspects. Le violon est né au début du XVIème à Cremona (ou Brescia) grâce aux célèbres luthiers (Amati, Guarneri puis plus tard Stradivari entre autres) qui peuplent cette ville prospère à la Renaissance, dont est issu Monteverdi.

C’était touchant d’échanger avec Stefano, de l’écouter nous expliquer son travail. Je détaillerai plus dans l’article à venir. Je lui ai demandé ce qu’il kiffait en musique avec violon et il m’a répondu entre autres l’Ave Maria de Piazzolla et s’est mis à nous en jouer une version sur son téléphone.

- Evènements -

Festa del Salame début octobre 
le site

Un ami italien me disait en riant que dans cette région il y avait plus de cochons que de personnes, manière de dire qu’on trouve énormément de spécialités charcutières à base de cochonnailles. Cremona comme Mantova ont un salami locale dont elles sont très fières, ils différent entre autres par leur taille et leur grosseur, celui de Cremona est plus long et fin, je l’ai préféré à celui de Mantova.

Festa del Torrone mi novembre 
le site

- Lieux -

Cattedrale di Santa Maria Assunta 
Piazza del Comune

Un kif est de se prendre un spritz avec aperitivo devant la cathédrale, “histoire de” car ils réussissent l’exploit de servir un aperitivo pas bon mais l’apéro avec la vue reste cool.

Museo Verticale del Torrazzo di Cremona
Piazza del Comune

Il faut aller tout en haut de la cathédrale mais c’est dur : clairement pas pour tout le monde, ça monte très raide et y a des bonnes sensations de vertige. Le musée héberge l’horloge astronomique qui a conservé intact son mécanisme de 1582 et son diamètre de 8m fait d’elle une des horloges les plus larges du monde.

 

Musée du diocèse 
Piazza Sant’Antonio Maria Zaccaria, 4

Le musée du Diocèse offre “une surface de 1 400 m2 qui accueille, au fil de douze salles, plus d’une centaine de merveilles de l’art, parmi lesquelles la collection Giovanni Arvedi e Luciana Buschini et plusieurs chefs-d’œuvre de l’art sacré”.

Musée Archéologique San Lorenzo
Via S. Lorenzo
le site

Le musée archéologique est “installé” à l’intérieur d’une église du XIIème siècle. Les cartels sont en italien mais la personne du musée qui nous a guidés (voir ma vidéo instagram) m’a assuré qu’elle avait plaisir à le faire lorsqu’on lui demande.

 

Teatro Comunale Ponchielli
Corso Vittorio Emanuele II, 52
le site

J’ai tout simplement adoré la soirée passée ici pour y voir un spectacle de danse de la Nederlands Dans Theater : le lieu est somptueux et l’ambiance on ne peut plus locale. Par ailleurs il y a un bar vivant qui propose notamment un délicieux café et des digestifs aux prix abordables (j’adore les bars d’opéra “humains et sympathiques” comme à Tallinn, pas ceux de Paris qui proposent sandwiches triangles et bouteilles en plastique). Je pense que passer une soirée ici est un must lors d’un séjour à Cremona, c’est un des plus beaux théâtres dans lesquels j’ai pu voir un spectacle.

Museo Civico Ala Ponzone
Via Dati Ugolani, 4
le site

Il ne faut pas manquer le Museo Civico Al Ponzone, très grosse collection, quasiment personne.

Il ne faut pas manquer le café pris dans la cour du Palazzo, parfait avant de rejoindre son train à 10’ en bus, histoire de finir le séjour en beauté.

Atelier de luthier : Bottega di liuteria del Maestro Stefano Conia
Corso Garibaldi 95

Museo del Violino
Piazza Guglielmo Marconi, 5
le site

Chiesa Cattolica Parrocchiale Sant’Ambrogio
Via San Francesco d’Assisi, 5

En dehors de Cremona

Castello di San Lorenzo de’ Picenardi à Picenardi
Via Giuseppe Verdi, 7, 26038 San Lorenzo De’ Picenardi
le site

- Restaurants -

Hosteria Del Cavo
Via Cavo Cerca, 8

Une institution locale un peu à l’écart du centre, à 5 minutes à pied de la trattoria Alba Cremona. La spécialité : le risotto, il n’y a quasiment que ça ici, disponible en plus d’une dizaine de versions, on peut même prendre un trio avec trois risotti dans la même assiette. Sinon il y a l’assortiment d’entrées ou le buffet d’entrées et en secondi piatti les tagliata, du faux-filet coupé en tranches fines, rosé à l’intérieur.

Trattoria Alba Cremona
Via Persico, 40

Menu déjeuner à 15 euros. La spécialité Cremonese à ne pas rater, les marubini : des petites pâtes façon tortellini(faites maison ici à la trattoria Alba) avec un mélange de trois viandes : boeuf, porc et poulet et servies dans un bouillon composé à partir de 3 viandes : veau, boeuf et poule. Magnifique. Je ne viendrai ici que pour le déjeuner en revanche.

Hosteria 700 
Piazza Alessandro Gallina, 1
le site

Spécialités régionales dans un cadre élégant – tradi, juste à côté du musée civico Al Ponzone

Tacabanda
Via Marmolada, 2
le site

Restaurant contemporain

Bolero
Via Domenico Bordigallo, 8/10

Petit bistrot sans chichis

En dehors de la ville

Caffé La Crepa 
Piazza Giacomo Matteotti, 14
26031 Isola Dovarese

Un de mes repas de l’année 2022 sans hésiter. Cette Trattoria familiale située entre Cremona et Mantova propose une cuisine régionale d’excellence, s’il y a une endroit où déguster les tortelli di zucca, c’est ici, mais l’ensemble du repas vaut la peine grâce à une cadre idyllique et un menu qui reste abordable.

Lire l’article

 

Osteria de l’Umbreleèr 
Via G. Mazzini, 13
26030 Cicognolo
le site

Il faut goûter ici les tortelli farcis au provolone Val Padana.

- Gastronomie -

Torrone

Le torrone est l’équivalent du turron espagnol, un festival lui est consacré en novembre. Celui qu’il faut acheter est celui des soeurs Rivoltini (sorellerivoltini), l’atelier est situé à l’écart de la ville mais leur nougat est vendu dans les différentes boutiques de la ville. La dame de la Bottega di Stradivari où j’ai acheté le mien nous a expliqué qu’il en existe deux sortes, un mou et un dur, elle préférait le dur et le mettait une dizaine de minutes au congélateur avant de le déguster en en cassant des morceaux.

Pasticceria Lanfranchi
Via Solferino, 30

Sperlari
Via Solferino, 25

La Bottega di Stradivari
Largo Boccaccino, 10

Mostarda

Une autre spécialité lombarde peu connue chez nous est la moustarda, celles de Cremona et Mantova sont particulièrement reconnues.
Il s’agit de fruits confits et d’huile essentielle de moutarde. On la mange avec du fromage, une viande cuite (bollito) ou des tranches de polenta grillées et du salami (là aussi deux spécialités régionales). Une marque connue est Sperlari (la boutique qui vend aussi le torrone), mais ce n’est pas ma favorite, je la trouve trop sucrée, allez voir la partie “Gastronomie” de mon article sur Mantova.

Salami

Il y a le salami typique, à Cremona comme à Mantova. J’en ai acheté un super bon à la Latteria Salumeria Del Corso Di Cattaneo Gabriele (voir “Alimentation” plus bas)

Gran Padano

La zone AOP du Grana Padano est centrée sur la plaine du Pô, du Piémont jusqu’à la Vénétie, mais les 130 fromageries de l’AOP sont prédominantes en Lombardie. Ca a été une révélation. En France on le méprise souvent car on le considère comme du mauvais parmesan, tout ça parce qu’on utilise les deux seulement sous forme râpée (grattugiato) ou accompagner des plats. Mais le Gran Padano se mange très bien seul aussi, il est environ 10 euros moins cher chez les traiteurs italiens en France, essayez. Prenez un DOP au minimum et laissez-le bien dehors, tout comme la mostarda qui l’accompagne parfaitement, il se révèle pleinement à température ambiante.

Plats à goûter : salumi misti, tortelli di zucca, bollito misto con mostarda, marubini in brodo, semifreddo al torrone

- Alimentation -

Marchés

Marché Coldiretti Campagna Amica mardi
Via Monteverdi, 17
le site

Il est tout petit, pas très intéressant.

Mercato bisettimanale di piazza Stradivari mercredi et samedi (07h30 – 13h30)
Piazza Stradivari

Mercato rionale di piazza Fiume mardi (8 – 13h)
Piazza Fiume e vie limitrofe (via Piave e via Ronchi)

Mercato rionale di Cavatigozzi mardi (8 – 13h)
Via Brodolini

Boutiques

Latteria Salumeria Del Corso Di Cattaneo Gabriele
Corso Garibaldi, 112
le site

J’y ai acheté un excellent salumi et un très bon fromage et ils étaient par ailleurs adorables.

Iotta Pierino E C. S.n.c. Gastronomia Salumeria
Corso Garibaldi, 96
le site
C’est juste à côté de la salumeria précédente, là aussi, ils sont super sympas.
Gastronomia Contini 2.0
Via Giuseppina, 37
le site
Mazzini Gianfranco Snc Di Mazzini Achille E C
Corso XX Settembre, 49
le site
Macelleria Salumeria Compiani
Largo Giacomo Pagliari, 1
La Malintesa – Negozio agricolo con ristoro
Via del Cigno, 3
le site
Les avis sont partagés sur cette boutique qui vend de la charcuterie élaborée de manière “propre” et propose une petite restauration avec du vin nature. Certains trouvent ça trop cher, d’autres apprécient la qualité, à avoir.

En dehors de Cremona

Salumifico Santini
Via Calcutta 1
le site

- Photos -

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022