Le Brise Lames – Roscoff (France)


19.02.20 - Guillaume - 716lavie
Voir l'article sur Roscoff
Le Brise Lames
Quai d'Auxerre
29680 Roscoff
02 98 19 31 49
Ouvert du jeudi au lundi midi et soir
- Le résumé -

Roscoff, j’imaginais la ville authentique battue par les flots avec sa station océanographique emblématique, quelques bonnes crêperies et 2, 3 bonnes tables. Il y a de cela, mais comme toute ville touristique et particulièrement en Bretagne, l’offre gastronomique n’est pas folichonne voire déprimante. On m’avait donné des plans, mais j’en ai éliminé pas mal, soit ça tenait de la brasserie améliorée (une carte avec beaucoup de choix, du frais certes, mais rien d’exceptionnel non plus) ou alors du semi-gastro dormant un peu sur ses acquis. Et ce n’est pas faute d’avoir cherché et d’avoir effectué 2 séjours sur place. Le salut est venu d’une personne locale je crois bien, qui m’a conseillé ce brise lames qui avait échappé à mon radar. Bingo, c’était exactement ce que nous cherchions : cuisine maison, prix raisonnables, ambiance sans prétention, bon pinard pas trop cher.

- La petite histoire -

Je ne me souviens plus très bien, mais je crois que c’est une personne du spa où nous avions été qui me l’a conseillé, la vérité c’est que je ne sais plus. Pour la petite histoire, nous nous sommes d’abord trompés en rentrant dans le resto L’Ecume des Jours qui était le resto semi-gastro régulièrement recommandé à Roscoff, sauf que celui-ci a pris un coup de vieux. Déjà la porte d’entrée couverte de stickers de différents guides avec les éditions de nombreuses années pour un même guide, tout ça n’a pas fière allure. Nous sommes rentrés en disant que nous avions réservé pour 2, l’ambiance était assez triste ce soir de décembre, il n’y avait qu’une table d’occupée. J’ai demandé à jeter un oeil au menu et me suis étonné de ce qu’il était plus cher que ce qu’on m’avait annoncé au téléphone : pour cause, nous n’étions pas dans le bon resto. Pour le coup, le serveur l’a bien pris, mais a ajouté :  “oui parce que là vous êtes dans un semi-gastro donc le menu à 22,50 euros ça ne va pas être possible”. Et bien leur menu je l’ai vu et je n’ai pas trouvé que celui qu’on a eu au Brise Lames était si différent. Bref, je ne suis pas là pour enfoncer qui que ce soit, surtout qu’on n’y a pas mangé, mais question ambiance et sensations, j’étais bien content de m’être trompé.

- Lieu -

Pour le coup, il y avait quelques tables en plus d’occupées au Brise Lames voisins, ça suffit pour réchauffer la salle. D’extérieur, la devanture est un peu surprenante car la terrasse a des fenêtres et une porte en PVC, cela donne une impression de paillote estivale. En fait le resto est bel et bien dans une maison en dur, mais la terrasse est déroutante en plein hiver, déroutante mais pas repoussante, ça donnait justement un côté sans chichis.

- L'équipe -

Il y avait deux personnes en cuisine, le chef et son second. En salle, nous avions une jeune femme plutôt sympathique, même si pas au courant de tout : ça avait l’air d’être son job de complément (je peux me tromper) et elle ne connaissait pas bien les vins ni certains éléments de la carte.

- Le repas -

On jette un oeil aux menus : 22,50 pour E/P/D le soir, c’est très bien.

Les suggestions du moment sont elles un net cran au-dessus question prix :

On prend un menu à 22,50 et un menu à 19

Entrée

Velouté de butternut et son filet de maquereau fumé. Je n’avais jamais pensé à mettre un filet de maquereau sur une soupe, mais ça le fait. L’assiette est joliment travaillée, il y a de la couleur, de la fraîcheur et des textures différentes.

Plat

Filet de merlan et sa sauce choron

L’assiette est un chouia trop riche mais j’aime l’assortiment de légumes frais, le poisson est bien cuit. La sauce choron est une base de béarnaise à laquelle on a ajouté de la purée de tomates.

1 Vouvray à 26, ça c’était la belle surprise du repas, 26 euros la bouteille c’est un super prix : un blanc sec qui accompagnait très bien le repas.

Dessert

Moëlleux caramel et sauce tonka. Là encore c’est assez riche, mais on ne va pas s’en plaindre, c’est très honnête.

Le café est à 1,90 ce qui est plus qu’honnête.
Total : 69,40

- Le bilan -

Ce qui était drôle c’est qu’à la fin du repas, nous avons voulu remercier le chef. Nous étions les derniers clients et si nous n’avions pas fait le dîner de notre vie, nous avions adoré le rapport qualité-prix, la fraîcheur des produits et l’absence de prétention malgré des assiettes parfois un peu chargées. C’est ce que j’ai à peu près dit au chef. Il m’a répondu : “oui bien vous savez ce n’est pas de la science hein, c’est juste de la cuisine.” Je lui répondis que oui, mais que malgré tout c’était bien bon et pas si facile à trouver. Là-dessus il me rétorque : “Vaut mieux que ce soit bon”, il était déroutant :), si bien qu’à un moment je lui ai dit : “Ah mais vous allez accepter que je vous complimente”. C’était drôle et ça collait avec l’authenticité générale qui s’était dégagée de notre repas.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*






Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.




Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris