Les dürüm d’Anatolie Durum – Paris (75005)


09.04.21 - Guillaume - 716lavie
Anatolie Durum
9 Rue de la Harpe
75005 Paris
06 88 37 00 86
Ouvert de 11h30 à 00h (19h pendant le covid) du mardi au dimanche
Métro : Saint-Michel (4)
Rer : Saint-Michel (B)
Bus : Saint-Michel - Saint-Germain (21, 27, 38, 96)
http://anatolie-durum.fr/
- Le résumé -

Anatolie Durum peut vous sauver la mise avec ses dürüm de qualité dans le quartier latin, à Saint-Michel, là où précisément on ne sait jamais où aller, vu le nombre d’attrape-touristes.

- La petite histoire -

J’y suis allé sur les conseils de Mon Paname, qui lui-même en avait entendu parler par le chef de Grillé.

- Lieu -

Je n’y ai pas mangé sur place puisque découvert pendant le Covid. De l’extérieur, si on n’est pas au courant, il est fort probable qu’on ne l’identifie pas comme une bonne adresse tellement il y a de spots de ce type dans le quartier, pourtant il serait dans le 10ème on remarquerait plus sûrement sa devanture colorée.

- L'équipe -

Il y avait le responsable et ce jeune préposé aux grillades, sympas tous les deux. Je m’étais présenté au patron et cela a pu aider mais néanmoins j’ai senti qu’il avait à coeur de faire découvrir son adresse et sa cuisine. Ils ont du mérite car ils l’ont ouvert au printemps 2020, pile pandémie dans la face et, qui plus est, dans un quartier, le latin, qui a pris de plein fouet la baisse de fréquentation due à l’absence de touristes. Au départ, c’est un resto et non un spot à emporter donc ils ont dû changer leur fusil d’épaule.

- Le repas -

Ici c’est sérieux, des dürüm en choix restreint, viande cuite au feu de bois, pain, Ayran et tous les desserts, sauf les Baklava, sont maison. Les dürüm sont autour de 8, les pide à 7, les Ayran maison donc à 2. Ce n’est pas donné mais ce n’est pas excessif non plus pour un taf maison.

Le durum est très bien et dans le quartier où on ne sait jamais où manger quelque chose de bon et pas cher, c’est une aubaine.

- Le bilan -

Il faut en parler car voilà une adresse sérieuse dans un quartier qui a été flingué par les marchands de soupe comme dirait Gen Paul parlant de la place du Tertre. C’est ce que j’ai dit au patron : “vous n’aurez pas les foodies en goguette qui cherchent un bon plan le nez au vent, en revanche avec les bons relais médias vous pouvez faire la différence car précisément, les gourmets qui ne savent pas où bouffer dans ce bas du quartier latin plein d’échoppes à touristes, seront ravis d’avoir une adresse sérieuse en poche.” Avec les beaux jours et l’absence de monde, profitez-en pour vous poser square René Viviani et déguster au soleil (faites gaffe juste aux pigeons sur les branches).

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris