Zambalha – Paris (75015)


28.04.23 - Guillaume - 716lavie
Zambalha
159 Rue de la Convention
75015 Paris
09 70 91 21 45
Ouvert du lundi au samedi midi et soir, fermé le dimanche
Métro : Volontaires (12)
Bus : Convention - Lecourbe (39, 62, 80)
https://zambalha-restaurant-tibetain.business.site/
- Le résumé -

Ce resto tibétain propose une cuisine différente de ce qu’on trouve habituellement : tout est maison, le patron est super sympa et vif, les prix doux et on y est confortablement assis.

- La petite histoire -

C’est une amie qui habite à côté et qui a été intriguée par le fait que ce soit plein à chaque fois qu’elle passait devant donc nous sommes y allés ensemble.

- Lieu -

Le resto est une grande pièce dans laquelle on n’est pas entassé, j’aime bien les banquettes façon cuir confortables. Zambalha veut dire : porter bonheur, il y a un bouddha appelé Jambhala ou Zambalha qui est le dieu de la fortune et de la richesse.

- L'équipe -

Le patron est super cool et très vif. Il était un nomade en Tibet, vivant à 4500m d’altitude et faisant de la transhumance avec ses bêtes. Il est arrivé en France il y a 9 ans dans des conditions difficiles, a dormi sous des ponts, a passé un CAP de cuisine, a bossé dans des restos japonais d’où la présence de bière Asahi et de gyoza à la carte. Puis il a ouvert son resto fin 2021.

- Le repas -

Tout fait envie et les prix doux donnent envie de tout essayer. Les momos et les nouilles sont maison et toutes les viandes sont françaises, ce qui ne gâche rien. Une des difficultés qu’a eue le patron en élaborant sa carte était de comprendre le goût français et d’adapter sa cuisine. Par exemple au Tibet, comme on est en altitude, qu’on fait beaucoup d’activité physique et qu’il peut faire froid, on cuisine avec énormément de beurre, mais comme le dit le patron, même lui à Paris ne pourrait ingurgiter tout cette quantité.

Entrées

Soupe à la tsampa : farine d’orge grillé, viande hachée 3,5€

Ca j’ai beaucoup aimé, super pour commencer, ça m’a fait penser à une chorba, il y a un peu de tomate et de la viande hachée, c’est un peu relevé, délicieusement réconfortant.

Momos au boeuf grillés, 4 pcs, 6,5€

Les voilà, ces fameux ravioli tibétains, il y a plusieurs choix, le patron nous a conseillé ceux au boeuf grillé, ça tombe bien, ceux que je voulais prendre, c’est très bon. On a une sauce plus une petite purée de piments qui relève parfaitement le tout sans arracher.

Plats

Mokhtuk (raviolis farcis au boeuf ) avec soupe au céleri et aux oignons 10€

C’est super sain, hydratant et nourrissant, léger mais revigorant, j’ai beaucoup aimé surtout que ce jour-là, il avait plu violemment avant que je n’entre dans le resto.

Thenthuk au boeuf faites maison : pâtes fraîches en soupe, navet, brocolis, ail, gingembre, oignons, ciboulette, céleri, coriandre 10,5€

Dessert

C’est de l’orge avec de la crème, on cuisine énormément à base d’orge au Tibet. J’ai trouvé que c’était une adaptation au goût français des ingrédients tibétains très réussie. C’est le patron lui-même qui le présente ainsi car au Tibet, il n’y a pas de desserts.

- Le bilan -

C’est un plan en or, pas cher, authentique, agréable, convivial, confortable. Il est par ailleurs un parfait juste milieu entre des restos tibétains vieillissants qui ont souvent tous la même carte et la mode street food des momos, ici, c’est ni l’un, ni l’autre, on y est bien, pas étonnant que j’y ai organisé un dîner mystère.