Bruxelles à la journée – Bruxelles (Belgique)


07.03.19 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

Guettez les promos Thalys, nous avons trouvé un aller-retour à 50 euros.

Sur place

L’Office du Tourisme
le site

La Brussels Card inclut des visites de musées et différents lieux et permet aussi des réductions, il y a aussi la possibilité d’y inclure les transports : 34,50 euros pour 24h avec transport public inclus.

- Le résumé -

L’idée c’était de profiter de cette promo Thalys que j’avais vue, aller-retour à 50 euros. Du coup, pourquoi ne pas profiter d’une visite à la journée, partir le matin, visiter un lieu ou musée, faire une bonne bouffe, un peu de balade, un peu de shopping (chocolats et bières) et zou à la maison.

Nous avons été gâtés, le temps était magnifique. Surtout nous avions bien construit notre programme. A peine arrivés à la gare de Bruxelles, nous avons filé plein sud à la Villa Empain. Là vous arrivez dans un quartier calme et pouvez vous donc vous immerger dans la ville à votre propre rythme. Ensuite, grâce au bon conseil d’Agrology, nous sommes allés manger chez Bouchéry, toujours au sud mais à l’ouest cette fois, afin de profiter de leur buffet végétarien à 21 euros les midis de semaine.

Puis nous nous sommes séparés, j’ai été chercher des vinyls à Crevette records et nous nous sommes retrouvés pour un shopping chocolat chez Laurent Gerbaud et bières chez BeerMania. Nous avons eu le temps d’en boire une sur place d’ailleurs, accompagnée de frites maison excellentes et hop, zou dans le train du retour.

- Lieux -

Villa Empain
Avenue Franklin Roosevelt 67
le site

La Villa Empain est un bijou Arts Décos, au sud de Bruxelles. Cette demeure a une histoire particulière puisqu’elle n’a que très peu été habitée par son premier propriétaire et a changé de mains un bon nombre de fois au cours du XXème. En effet, la villa fût construite en 1930 par l’architecte Michel Polak pour le jeune baron Empain alors âgé de seulement 22 ans, mais il passa beaucoup plus de temps au Canada. En 1937 après une révélation mystique, il cède la villa à l’état belge dans le but d’y installer le musée royal d’arts décoratifs contemporains, mais la guerre vient mettre un coup d’arrêt aux activité du musée et les nazis la réquisitionnent pendant la guerre sans qu’on sache encore aujourd’hui dans quel but. A la fin de la guerre, contre la volonté initiale du baron Empain d’y instaurer un musée, l’état belge y installe l’ambassade de Russie. La famille Empain conteste et récupère la villa à la fin des années 60. En 1973, elle est vendue à Harry Tcherkezian qui va la louer à RTL qui y restera jusqu’au début des années 90 avan de partir pour cause de lieu trop réduit. La demeure vécut ensuite des heures sombres, elle est privée d’affectation, louée de manière ponctuelle, puis vandalisée malgré son inscription à liste de protection de l’Héritage Bruxellois. En 2006, la Fondation Boghossian, qui a pour but d’oeuvrer au rapprochement entre Orient et Occident, a racheté la villa et il n’a fallu pas moins de 4 ans pour la restaurer avant de pouvoir la réouvrir afin d’y héberger des expositions en 2010.

En semaine il y a peu de monde et c’est donc un régal, nous sommes tombés sur une classe de lycée : Valentin, dans cette vidéo, récite devant sa classe l’histoire de la villa qu’il a apprise par coeur.

Le Palais Stoclet
Avenue de Tervueren 281 
1150 Woluwe-Saint-Pierre

C’est le Graal pour tout fan d’architecture. Le palais a été conçu en 1905 à la demande du banquier et collectionneur Adolphe Stoclet par l’architecte viennois Joseph Hoffmann, un des chefs de file du mouvement artistique de la Sécession viennoise. Le palais et le jardin terminés en 1911 marquent un tournant dans l’art nouveau, préfigurant l’art déco et le modernisme. Incongruité du lieu : Hoffmann voulait que l’avenue de Tervuren soit renommée “Avenue Hoffmann”. Devant le refus de la municipalité, il transféra l’entrée principale prévue d’abord avenue de Tervuren, dans la rue parallèle et c’est de là qu’il faut également contempler la maison. C’est le Graal car il est impossible à visiter, le maire de la ville a écrit aux héritiers Stoclet afin de faire avancer la situation, mais c’est toujours aussi compliqué en 2019.

Le Wiels
Avenue Van Volxem 354
le site

Centre d’art contemporain situé dans le bâtiment de l’ancienne brasserie Wielemans-Ceuppens.

Musée de fin de siècle
Rue de la Régence 3
le site

Collections d’œuvres d’art de la fin du XIXᵉ et du début du XXᵉ siècle

Jardin Botanique
Boulevard Saint-Lazare, 1210 Saint-Josse-ten-Noode

Palais des Beaux-Arts de Bruxelles “Bozar”
Rue Ravenstein 23
le site

Il abrite aussi un restaurant dont le chef Karen Torosyan fût champion du monde de pâté en croûte en 2015 et est un spécialiste de croûtes : pâtés mais aussi tourtes, pithiviers.

Musée Horta
Rue Américaine 25
le site

Le musée consacré au maître de l’art nouveau bruxellois Victor Horta est établi dans la maison personnelle et l’atelier de l’architecte, construits entre 1898 et 1901 et caractéristiques de l’Art Nouveau à son apogée.

- Restaurants -

Bouchéry
Chaussée d’Alsemberg 812/A
le site

Le restaurant Bouchéry existe depuis 2011 et occupe une villa, on a donc l’impression d’être au chaud, cosy dans la demeure de quelqu’un (au début  le chef originaire de Rennes Damien Bouchéry habitait en haut mais plus maintenant). La décoration aide à la relaxation, du bois clair avec un beau service en faïence : ce qui a moins aidé à la relaxation, c’est le bruit de hachoir qui montait des cuisines du sous-sol en fin de service. Le restaurant a une note de 16/20 sur le Gault et Millau, le soir les premiers menus commencent à 58 euros, puis 78 et 98, mais le midi en semaine vous avez droit à un buffet végétarien pour 21 euros ou alors vous pouvez choisir parmi les plats de la carte. Pour le buffet, vous allez vous servir directement dans la cuisine (voir vidéo) et on peut dire qu’il y a du choix et que tout est très fin. C’est sympa de voir aussi l’équipe en cuisine et de la saluer si le moment s’y prête. Côté plat, nous avions pris en plus du buffet, un fish and chips de lieu noir, il était bien cuit (19 euros quand même) mais malheureusement trop salé. Nous l’avons signalé, on nous l’a changé en reconnaissant l’erreur, classe, mais la verdure sur le côté était toujours aussi salée, elle. Ca arrive. Le buffet de desserts n’était pas en reste non plus. Le serveur d’origine sicilienne était impeccable, chaleureux et pro. Nous avons passé un excellent moment, café compris. Vous ressortez de là, il est 14h et vous êtes requinqués après cette bulle de repos, prêts à vous rapprocher du centre ville.

 

Les autres tables qui m’ont été conseillés mais que je n’ai pas pu essayer :

Les Brigittines
Place de la Chapelle 5
le site

Cuisine belge classique face à l’église Notre Dame de la Chapelle, dont le fameux vol-au-vent, attention ce n’est pas donné, comptez bien 40, 50 euros au déjeuner.

2 restaurants d’inspiration italienne qui font le buzz :

Certo
48 Rue Longue Vie

Osteria Bolognese
49 Rue de la Paix

Pour ma part, ayant été à Bologne, je n’étais pas plus pressé que ça d’essayer la cuisine bolognaise à Bruxelles, surtout q’il est difficile d’obtenir une table ici.

Mer du Nord (un petit endroit où manger du street food à base de poisson
50  Place Sainte-Catherine 
le site

Certains trouvent que ça s’est embourgeoisé pour devenir un spot m’as-tu-vu, d’autres considèrent que c’est toujours le spot immanquable quand on parle de cuisine de la mer à Bruxelles, néanmoins en 2019, l’adresse fait toujours parler.

Horia
7 Borgwal
le site

Restaurant oriental façon bio et local, attention ça a l’air petit et les tables serrées.

Le 203
Chaussée de Waterloo
le site

Bistronomique en diable, mais façon décontractée avec vins principalement en biodynamie.

- Bars -

Life is beautiful 
Rue Antoine Dansaert 161
le site

J’avais très envie de l’essayer mais nous ne sommes pas restés pour la soirée.

- Clubs -

Barlok
Avenue du Port 53
le site

Lieu alternatif bruxellois ouvert en 2014

- Magasins -

DISQUAIRES

Crevettes records
Rue Blaes 146
le site

Un bon disquaire avec une excellente sélection d’occasions fin 80, début 90. Les nouveautés sont assez chères. Il y a même possibilité de boire un café au fond et les disquaires sont sympathiques. Très bon confort d’écoute.

 

Doctor Vinyl
Rue de la Grande Ile 1
le site

Un autre bon disquaire que je n’ai pas eu le temps de visiter.

- Alimentation -

Chocolat

Laurent Gerbaud
Rue Ravenstein 2D
le site

4,50 le chocolat chaud

Je suis tombé sur cet article très intéressant sur le blog Augoutdemma – j’avais d’ailleurs eu l’occasion d’effectuer une visite guidée gourmande à Paris pour Emma lors d’un voyage de presse organisé par l’office du tourisme de Paris – , elle a demandé à des blogueurs leur chocolatier belge préféré, l’occasion de découvrir plein de noms intéressants.

Bières

Beer Mania
Chaussée de Wavre 174-176
le site

Nous n’avons pas été emballés par le service mais au final nous sommes repartis avec 3 bonnes bières. Les frites maison sont excellentes, parfait pour accompagner une dégustation.

Le Barboteur Biérothèque
Avenue Louis Bertrand 23
le site

Pour la bière (à acheter ou consommer sur place)

Contrebande
Place Fernand Cocq 6
le site

Malting Pot
263 Grande Rue de la Guillotière
le site

Cave à Vins

Titulus Pictus
Chaussée de Wavre 167A
le site

Dans la même rue que BeerMania

Winery
Place Georges Brugmann 18
le site

- Photos -

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Inscrivez-vous à la newsletter !

* Champ obligatoire