Innsbruck (Autriche)


11.08.17 - Guillaume
- Infos pratiques -

Y venir

Avion

Pas de vols directs depuis la France, il faut changer à Vienne.

Voiture

Sinon privilégiez l’option vol jusqu’à Munich ou Venise puis voiture de location. L’été il vaut mieux atterrir à Venise car le flot de touristes est plutôt celui des allemands qui vont vers le sud, si bien que vous pouvez galérer dans les bouchons sur la route Munich-Innsbruck.

Innsbruck card
le site

Elle inclut cable car et transports pour 39 euros les 24 heures, ainsi que les entrées aux musées et réductions, alors que c’est environ 30 euros pour un simple aller retour cable car. Il y a aussi un ski bus gratuit l’hiver.

- Le résumé -

La plupart des français que je rencontre, lorsqu’ils ont été en Autriche, ont été à Vienne ou à Salzbourg, pas beaucoup qui me parlent d’Innsbruck. Alors oui, on connaît la ville pour les Jeux Olympiques, on l’associe à une station alpine, mais what else? Innsbruck est une ville de 120 000 habitants – dont 30000 étudiants -, dans une longue cuvette au pied des montagnes de 9 kms sur 5. 

J’ai eu un coup de coeur car j’ai mesuré à quel point le slogan : « the only urban alpine lifestyle » est approprié. Innsbruck en 5 points c’est quoi?

1) Une ville située dans un cadre magnifique. Innsbruck : « le pont au-dessus de la rivière » en dialecte régional, »Inn » = le nom de la rivière, « bruck »  =pont. La capitale du Tyrol est située dans une cuvette au pied des Alpes, traversée par l’Inn, sauf qu’à la différence de Grenoble on est en 20 minutes à 2000m au sommet du Nordketten, certains y vont juste boire un verre. On va skier puis faire du shopping.Il y a 9 stations de ski autour de la ville.On se lève le samedi en pensant aller faire du vélo de montagne, il ne fait pas beau, on fait donc son ménage, à midi ça se lève hop on file dans les hauteurs. Donc la ville est là, mais on s’en échappe comme d’un rien. En 10 minutes de voiture vous êtes dans des villages de charme, retour en ville et vous voilà prêts à chercher des vinyles rapportés du Soudan chez le disquaire Nabu ou à jeter un oeil aux modèles Gaultier exposés à la galerie Swarowzky.

Vue du ciel en arrivant.

IMG_5859

2) La ville en elle-même est belle. Officiellement créée en 1180, quand un accord fut passé avec les moines C’est Dürer qui a réalisé la 1ere peinture d’Innsbruck au 15ème. La ville a su protéger son architecture gothique et rester une ville agréable avec de l’espace, de nombreux commerces, des musées, une belle offre gastronomique. Dans « urban alpine lifestyle » il y a urban, Innsbruck n’est pas qu’une station de ski sans culture. Ici l’eau qui coule des fontaines est de l’eau minérale de la montagne, il est interdit d’y ajouter des traitements chimiques. 

Albrecht-Durer-View-of-Innsbruck

3) Les habitants sont sportifs, à Innsbruck on se bouge, on court, on skie, on pédale, on marche. Cette atmosphère sportive est stimulante.

4) La nature est splendide. Aussi bien la Nordketten accessible en cable car que les villages environnants dont je vous parle dans un autre article, toute cette partie du Tyrol est à couper le souffle, majestueuse, pure, pas dénaturée par le tourisme de masse.

5) L’offre touristique est bien conçue. La Innsbruck card permet d’accéder à tous les moyens de transports, y compris cable car, mais également d’entrer dans les musées. Par ailleurs des randonnées avec des guides sont gratuitement organisées quotidiennement, il suffit de s’inscrire. Beaucoup parlent anglais. Pour autant Innsbruck n’est pas envahie par un flot de touristes qui inonderait le centre ville, si bien que même en haute saison, la ville reste appréciable.

Sinon, l’industrie de la ville c’est notamment MED-EL soit Medical Electronics, une société d’appareils auditifs lancée par un couple et devenue la référence mondiale et des usines de ski. 

Voici la carte de mes bons plans

L’aéroport exige un savoir-faire particulier de la part des pilotes, ils doivent être diplômés spécialement pour ici car il est au milieu des montagnes et sujet à de forts vents thermiques. S’il y a un problème sur l’avion, cela peut s’avérer problématique car n’importe quel pilote ne peut pas venir se poser ici.

IMG_5858

- Un peu d'histoire -

Andreas Hofer est le héros national du Tyrol qui a soulevé les fermiers contre Napoléon. L’armée napoléonienne est tombée sur un os avec ces fermiers du Tyrol, croyants, déterminés et unis. Il faudra deux défaites des bavarois et une du maréchal napoléonien Lefebvre, après 12h de bataille, pour parvenir à les vaincre. On peut admirer une peinture panoramique de la bataille au Tyrol Panorama, le musée situé à côté du tremplin de saut à ski de Bergisel.

IMG_5879

- Hôtels -

Penz  Hotel
le site

C’est l’hôtel « executive » de la ville, extrêmement bien situé (il y a 2 Penz, un à l’aéroport et celui-ci au centre). Sa salle de restaurant est connue pour sa vue ainsi que pour son bar très prisé en fin d’après midi. J’ai trouvé que le service aurait pu être plus personnel et réactif pour un tel standing. Néanmoins sa position est idéale et les chambres d’un grand confort. Ci-dessous la vue depuis le restaurant.

IMG_5913

- Guide -

Acting guides

Des guides officiels locaux se sont associés pour guider à 4 tout en jouant la comédie en costumes.

Free Hike Tours

Pour bénéficier de ces tours organisés par l’école de haute montagne d’Innsbruck, une des meilleures du monde avec celle de Chamonix, il suffit de séjourner à Innsbruck et de présenter le justificatif de l’hôtel.

- Evenements -

La ville est jumelée à la Nouvelle Orléans ce qui explique le festival annuel New Orleans Festival au mois de juillet

- Lieux -

A Innsbruck :

Nordketten
le site

C’est la chaîne de montagnes qui domine la ville au nord, elle fait partie du parc Karwendel. De n’importe quel point du centre ville on l’admire autant qu’elle nous attire. On peut accéder directement à son sommet à 2000m en 20 min., ainsi qu’à plusieurs étapes intermédiaires, via le cable car.

IMG_5877

De là-haut, la vue sur la vallée est à couper le souffle.

IMG_5875

Hofkirche

Cette église gothique fut achevée en 1553, Ferdinand 1er avait ordonné sa construction afin d’en faire un mémorial dédié à son grand-père, l’empereur Maximilien 1er. Mais le tombeau de ce dernier est finalement resté au château de Wiener Neustadt, si bien qu’Hoftkirche fait office de cénotaphe (mémorial sans le corps, à la différence d’un mausolée).  L’église abrite également le tombeau de Andreas Hofer, héros national du Tyrol, des sculptures de la renaissance allemande et une impressionnante collection d’armures.

Le Kunst museum est juste à côté

IMG_5976

Vogelweide dans le Walther Park :  le Walther parc est un petit parc dédié à Walther von der Vogelweide, le poète lyrique allemand le plus célèbre du Moyen Âge. Vogelweide est un projet créatif basé au sein du parc, communautaire et non lucratif, qui vise à favoriser les échanges sociaux et culturels transgénérationnels. Aux beaux jours, ils organisent des concerts et des pièces de théâtre. On paye ce qu’on estime juste au bar afin de soutenir l’initiative.

Das Goldene Dachl : « le petit toit d’or » est cette façade de style gothique flamboyant commandée par l’empereur Maximilien 1er et devenue depuis le symbole de la ville. L’empereur aimait contempler l’animation de la ville depuis son balcon d’apparat. Le toit est composé de 2657 bardeaux de cuivre dorés à l’or fin, tous d’origine. L’adage écrit sur le bandeau en relief dit : « Profite de chaque instant de ta vie, ne laisse passer aucune danse, tu n’emporteras rien avec toi ».

IMG_5978

Hofgarten parc :  ce parc du 15ème siècle comporte aussi bien des jardins de style Renaissance ou baroque qu’un jardin à l’anglaise plus récent (150 ans). Il est très prisé l’été.

Wiltener Platzl : ce quartier autrefois situé à l’extérieur de la ville et donc peu couru, est désormais un lieu cool de la ville. On y trouve entre autre le café Immerland, le skate shop X Double ainsi que le disquaire vinyls Downtown sound. Ci-dessous la porte de la ville qu’on traverse pour rejoindre la Wiltener Platzl.

IMG_5953

Zeughaus museum : des séances de cinéma en plein air sont organisées l’été par le cinéma alternatif Leokino dans la cour de ce musée de l’artillerie.

The soap room : galerie d’art située au-dessus du magasin de savons Walde (voir le paragraphe Magasins)

Spielraum Kochlokal : littéralement « la salle de jeux / cuisine locale » est un local qui permet de venir cuisiner à plusieurs, organise des concerts et des ateliers. Il est sans doute plus destiné aux locaux sachant qu’il faut être membre, mais vu le bon esprit du lieu, il y a sûrement moyen de participer en étant de passage. 

Fablab : cet atelier d’architectes est situé juste au-dessus du Spielraum Kochlokal.

Tirol Panorama : c’est le musée dédié au héros du Tyrol Andreas Hofer ainsi qu’à la culture régionale. On y trouve la célèbre et impressionnante peinture à 360° de la bataille des fermiers tyroliens emmenés par Hofer contre l’armée napoléonienne.

Le tremplin de saut à ski de Bergisel
Entrée : 9,50 euros

Il faut y aller pour voir le superbe travail réalisé par l’architecte iraquienne Zara Hadid. Elle a associé à la rampe de lancement une tour surmontée d’un bar-restaurant afin de faire aussi de ce lieu de compétition olympique un lieu de vie. C’est très réussi, d’ailleurs on vient notamment ici pour le petit-déjeuner et les brunchs dominicaux m’ont été recommandés. Avec un peu de chance vous verrez sauter les jeunes skieurs (comme ici) de l’école alpine Stamz considérée comme une des deux meilleures au monde avec celle de Chamonix.

IMG_6026

IMG_6084

En dehors d’Innsbruck :

Goetheweg : un chemin de randonnée qui va d’Hafelekar sur la Nordketten jusqu’au Mandlspitze puis retour à Innsbruck via Arztler Scharte et Artzler Alm (5hrs de marche et des chaussures de montagne)

Vomper Loch: une gorge avec une eau cristalline transparente et des coins pour plonger da la falaise

Ötztal à 40 min. et Kaunertal à 1h30 en voiture d’Innsbruck sont deux endroits en montagne où vous pouvez voir des marmottes, des chamois, des bouquetins.

- Restaurants -

Un menu dans un très bon restaurant tourne plus autour de 50 euros que de 35, en revanche ils ont tous un « business menu » le midi qui oscille autour de 10 euros!

Lichtblick : ce restaurant est situé au dernier étage du centre commercial qui jouxte le Penz Hôtel. Il y a un bar très couru pour sa terrasse panoramique, y compris par les étudiants (le lieu est branché mais pas snob) et de l’autre côté de la passerelle se trouve le Lichtblick. Le repas était délicieux, tartare de veau du Tyrol, radicchio de Trévise, jaune d’oeuf cuit, moutarde violette et crème d’estragon en entrée (17,90 euros); puis filet de vivaneau cuit dans un bouillon au chorizo, moules de Buchot, ail noir, croquettes de riz, mousse de tomate (28,80). En dessert j’ai pris cette spécialité du Tyrol revisitée façon gastro :  ravioli d’abricot, confiture d’abricot-citron, dulce de leche et riz au lait crémeux. Le menu est à 46 euros, un bémol sur la sélection des vins qui manquait d’offres.

IMG_5908

Sitzwohl : ce restaurant est tenu par deux femmes chefs, Elisabeth Geisler et Irmgard Sitzwohl. Le menu du midi était superbe et bon marché pour nous, moins de 15 euros (mais c’est élevé par rapport aux standards autrichiens). J’ai pris ce risotto aux chanterelles à tomber, mention spéciale pour le service jeune et prévenant, efficace.

IMG_5995

 

Quelques autres adresses que je n’ai pas essayées mais qui m’ont été recommandées par des locaux :

Arkaden hof : restau italien chic dans une cour

John Montagu : Sandwiches hipster

Die wilderin : viande locale et ingrédients traditionnels

Chez Nico :  la star Micheline de la cuisine vegan, prendre le business menu du midi

- Cafés -

Kaffee Munding : pour un bon chocolat

Coffeekult : celui sur Müllerstraße, petit endroit mais café bon et pas cher

Treibhaus : un lieu branché où on peut aussi s’assoir sans consommer, il y a un resto et une salle de concerts. J’ai lu ici et là des avis négatifs sur le service et d’autres très positifs.

Haepinest : petit-déj hipster avec pain maison

Autres bons plans pour un bon café : Jouls très relax avec terrasse dans le quartier de l’université, 06 un bon café italien dans un décor moderne , La Cantina à la fois café, bar et restaurant

Cafe Central : café viennois typique, un des spots les plus populaires en ville, on peut s’y poser avec son ordi

Immerland : café très cool dans le quartier bohême branché de Wiltener Platzl

IMG_5992

Brennpunkt coffee competence : café spacieux et gourmet sous la ligne de chemin de fer

Ararat : café et galerie d’art, bar jazz

Hitt und Söhne : ce bar chic est situé à un arrêt du funiculaire Hungerburg qui vous amène en haut de la montagne Nordketten, les after ski avec dj’s sont courus.

Lago di garda gelateria : la meilleure glace de la ville, 1,50 pour une boule, ce sont des italiens sympas et bosseurs, ça dépote, à 100m du Penz hôtel

IMG_5983

- Gastronomie -

Le moscatella autrichien est fruité et sec à la différence de l’italien qui est fruité et sucré

Ravioli pressé au fromage frit, on trouve cela partout, c’est proprement délicieux.

IMG_5884

- Bars -

Sous la ligne de chemin de fer il y a des arches avec de nombreux bars dont le Babalon qu’on ma recommandé, à voir.

SeegrubeEn hiver dans ce bar resto chic en altitude il y a un afterski avec dj

Cafe Bugatti et Rififi (live music) sont cools, situés dans un quartier résidentiel

Kater Noster : bar ouvert en mai 2017, plein jusqu’à la fermeture à 2h, les cocktails trendy du moment en 2017

Die Bäckerei : Concerts, poésie, slam etc…

- Magasins -

Swarovski Kristallwelten store : dans cette vitrine de la marque on trouve les plus beaux modèles ainsi qu’un café et une salle d’exposition au 1er étage. Lorsque j’y étais les créations Gaultier utilisant du cristal Swarovski étaient exposées.

IMG_5985

X double skate shop : un skate shop qui propose plusieurs marques autrichiennes dont :

– Fhan wear : 100% organique et répondant aux règles du commerce équitable. Possiblement la meilleure des marques locales dixit le gérant du magasin.

– un.art : designeuse d’Innsbruck, les habits sont 100% faits à la main dans le Tyrol autrichien

– Easygoing longboards : ils utilisent du bois et de la colle d’Autriche

– Hnrx : street artist d’Innsbruck

Walde Kerzen : fabrique familiale et traditionnelle de savons artisanaux, créée en 1777, en face du parc Vogelweide. J’y ai acheté des savons entièrement naturels pour une somme modique, 3, 4 euros.

- Musique -

Nabu Records : un disquaire spécial puisque son propriétaire voyage à travers le monde afin d’en rapporter des pépites

Downtown sound : ce lieu très cool orienté vinyls est tenu par un anglais qui rapporte pas mal de disques d’Angleterre, il y a aussi une large sélection de disques autrichiens et allemands

Early bird : bar musical réputé

Musikladen record shop : disquaire vinyls généraliste

Pmk bar music : local music scene

- Alimentation -

Markthalle : c’est le grand marché couvert

Hortnagl : c’est à la fois un café et une supérette de qualité dans laquelle on trouve tous les produits autrichiens, dont de la bonne charcuterie

Culinarium : bon caviste pour du vin et du schnaps

- Photos -

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!