716 Recettes – Risotto aux asperges


02.06.21 - Guillaume - 716lavie

Le risotto aux asperges on va faire simple car c’est simple. Y en a qui se compliquent la vie dans les recettes que j’ai lues.

Ingrédients
Riz à risotto
Asperges vertes
Champignons
Prosciutto
Vin blanc
50cl de bouillon de légumes, un cube dans 50cl d’eau bouillante

Recette
1) On ne lave pas son riz à risotto car l’amidon va aider à donner le côté crémeux (bon moi je le lavais avant car je ne savais pas et ça ne m’a gêné jamais pour faire un bon risotto mais on a dit “on ne lave pas”

2) On commence par huile d’olive dans la poêle et un oignon émincé. Puis on met le riz, je compte un petit verre pour 2.

3) Ensuite je mets mes champignons, oui certaines les mettent après le riz, d’autres vers la fin, c’est possible aussi, comme tu sens, ça ne change rien franchement, ou si peu.

4) Ensuite tu verses ton riz et tu le fais revenir avec le reste jusqu’à ce qu’il devienne translucide, pas besoin non plus que tous les grains soient translucides, on n’est pas chez les nazis, mais bon globalement translucide, c’est bien.

5) Les asperges, y en a qui mettent les asperges après le vin blanc, moi j’aime bien les mettre un peu avant comme ça elles se prennent le vin blanc façon douche et elles m’ont dit qu’elles aimaient ça.

Pour la préparation des asperges, t’as deux écoles, je te propose un truc qui mixe les deux. Si tes asperges t’ont l’air un peu dur, un peu épaisses, tu les passes qq minutes dans de l’eau bouillante salée puis directement dans une eau glacée, avec des glaçons donc. Si elles sont fines et magnifiques, tu t’emmerdes pas, tu les laves en les passant à l’eau et ça suffit. L’idée en tout cas c’est de garder les têtes pour la fin, tu ne les fais pas cuire avec le risotto, tu vas les défigurer.

Donc tu coupes tes asperges en tronçons, tu gardes les têtes de côté et le reste tu les mets dans le plat.

6) L’étape phare, tu verses ton vin blanc, un demi-verre et tu mets à feu fort histoire que ça s’évapore.

7) Puis tu verses ton bouillon louche par louche. Tu mets une louche et t’attends que ça s’évapore. Y en a qui te décrivent un truc incroyable où tu dois rester les yeux rivés sur ta poêle à faire des 8 sans arrêt avec une cuiller en bois, blablabla, te casse pas la tête. Tu restes pas loin oui, tu surveilles, mais bon c’est pas non plus de la chimie. J’aime bien mettre le feu fort comme ça le riz prend bien, ça évite de durer des heures et de devenir trop mou et ça peut même faire caraméliser ton riz ce qui est délicieux.

8) Après avoir versé tout ton bouillon, s’il te reste de la poudre non diluée de bouillon cube au fond de ton verre doseur qui t’a aidé à mettre pile 50cl d’eau, tu rajoutes un peu d’eau chaude, tu touilles un coup et hop le tout direct dans la poêle.

9) Maintenant tu rajoutes du beurre et du parmesan râpé, du sel (pas trop car t’as bouillon et parmesan mais un peu quand même, tu peux le mettre plus tôt si tu veux aussi) et du bon poivre (important). Tu sers ton risotto dans les asperges et tu rajoutes dessus le prosciutto et les têtes d’asperges. Et tu bois le reste de vin blanc, te force pas à finir la bouteille non plus, jamais se forcer à trop boire, mais si tu veux boire, tu bois, tu vois le concept? Tu te fais plaisir à la hauteur de tes envies.

10) Tu te dis que merci 716 de t’avoir simplifié la vie et fait réaliser que le risotto c’est aussi simple qu’un plat de pâtes.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

code




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris