Le menu déjeuner réussi d’Aux Plumes – Paris (75014)


08.05.18 - Guillaume - 716lavie
Aux Plumes
45 Rue Boulard
75014 Paris
01 53 90 76 22
Ouvert du mardi au samedi midi et soir
Métro : Mouton-Duvernet (4)
Bus : Mouton-Duvernet (38, 68, N14, N21), Château - Mairie du 14ème (28, 58, N66)
Autolib' : 10 rue Castagnou
Vélib' : Mairie du 14ème, Mouton-Duvernet - Général Leclerc
01 53 90 76 22
- Le résumé -

Aux Plumes est cette table japonaise sise rue Boulard à Mouton-Duvernet, en remplacement du Jeu de Quilles. On y a gagné en rapport qualité-prix, notamment au déjeuner puisqu’on peut s’offrir un bon et sain repas, sans dessert, pour 18 euros. Bien que serrés, on arrive grâce à la qualité du service et de la cuisine, à apprécier son repas.

- La petite histoire -

Un lecteur de 716lavie avec lequel j’échange depuis plusieurs années déjà m’avait écrit ceci :  » Y a Aux plumes, rue Boulard. 18 balles le trio d’entrées et le plat à midi. Nouveaux. Au taquet. Très fin. Une des seules fois de ma vie où j’ai mangé du poisson cuit avec plaisir. » Je n’avais pas été plus tenté que ça sur le moment et puis une autre personne travaillant en freelance dans le quartier et qui en a fait sa pause déjeuner favorite, a voulu m’y emmener.

- Lieu -

C’est tout petit et plein, donc c’est clair que je n’aurais pas été attiré si j’avais été seul. Là, la personne avait réservé car c’est obligatoire. Les tables sont serrées et je n’étais pas mécontent que la table sur notre gauche fût la seule qui ne soit pas occupée.

BLKF6807

- L'équipe -

Le service est efficace. Il y a la femme japonaise du chef qui est discrète et un jeune homme qui assure la liaison clients.

- Le repas -

Donc le bon plan, c’est ce menu original dans sa formule à 18 euros : une trilogie d’entrées joliment présentée et un plat du jour. Pas de dessert, c’est le concept.

IMG_3911

Les voilà les entrées : velouté de patate douce blanche, émulsion de café, wrap de ricotta et tomates confites, saumon mariné, achards de betteraves jaunes.

IMG_3917

En poisson, un filet de daurade royale. Quand je suis entré dans le resto, j’ai trouvé que ça sentait fort le poisson, la cuisine est ouverte faut dire, j’ai cru que c’était du maquereau. Au final c’était une daurade très bien cuite, pas rosée. La crème de crustacés et radis noir est intéressante, consistance. Il y aussi des lamelles de courgettes et quelques pousses de salades. Il y a aussi une cocote de potager servie avec, soit une cassolette de petits légumes croquants ce jour-là. La personne qui m’a conseillé l’endroit en premier lieu m’a dit que les vins nature étaient un peu chers, mais je ne peux pas me prononcer là-dessus, sachant que je n’en ai pas goûté, ni jeter un oeil à la carte. Ils se fournissent en partie chez la Cave des Papilles dans la voisine rue Daguerre.

IMG_3930_2

En dessert, la bonne option est de prendre un café gourmand et un expresso, il y a largement pour 2.

IMG_3926

Une chose que j’ai appréciée c’est d’avoir la carafe d’eau avec de la menthe et du citron comme dans pas mal de pays d’Europe du Nord.

SLAZ3214

- Le bilan -

Le soir les menus sont à 38 ou 50 (dégustation). C’est moins le genre de lieu qui m’attire pour le soir, notamment parce que les tables sont trop rapprochées, mais le midi, ça vaut le coup.