Retour à la Paillote d’Asie – Paris (75013)


30.06.22 - Guillaume - 716lavie
La Paillote d'Asie
2 Rue Albert
75013 Paris
01 45 84 45 78
Ouvert tous les jours du lundi au samedi, midi et soir
Métro : Porte d'Ivry (13)
Bus : Regnault (27, 132)
- Le résumé -

La Paillote d’Asie est un de ces plans connus des initiés et (totalement) cachés de la hype depuis des années, comme Paname sait encore en offrir, mais pour combien de temps?

- La petite histoire -

Je l’avais sélectionné parmi les 80 adresses de mon Bon Plan Restos, il m’en reste une vingtaine d’ailleurs à commander en ligne. J’avais écrit sur 716lavie.com il y a exactement 4 ans un article intitulé « Le charme discret de la paillote d’Asie », c’est ça.

- Lieu -

Ici c’est plein régulièrement le week-end et il faut réserver d’autant plus si on veut goûter le fameux gigot, mélange de recettes française et cambodgienne, car il demande 3h de préparation. C’est sans chichis mais je n’appellerai pas ça un boui-boui. Gros avantage ici et totalement insoupçonné, ils ont la clim’ et par forte chaleur, ça change tout. La rue est très tranquille, malheureusement ils n’ont pas le droit à une terrasse. Ici vu la promiscuité, on est amené à parler aux autres, on partage une expérience, on est bien dans notre monde, loin de tout. Lors de cette 2ème visite, nous étions les seules personnes qui n’étions pas d’origine asiatique, il y avait notamment un grand groupe de cambodgiens récemment arrivé en France pour faire des affaires.

- L'équipe -

Le couple bosse beaucoup et est fatigué de ce rythme donc ils m’ont bien dit : « s’il y a trop de monde, on explose ». Le message est clair, il faut préserver la paillote. Ils songent à s’arrêter d’ici quelque temps mais ont du mal à trouver un repreneur et attendant aussi de savoir combien d’années il faut costiser pour la retraite. Allez-y avant, mais doucement 🙂 De toutes façons c’est un peu une aventure de venir jusqu’ici et de se poser là, donc ne viennent et ne reviennent que ceux qui adhèrent à l’identité du lieu.

Comment expliquer la présence de ce gigot d’agneau à l’asiatique? En fait le père du chef bossait à la cuisine de l’ambassade de France au Cambodge en tant que commis. Puis il a évolué. Il a vu la manière de cuisiner le gigot d’agneau à la française or au Cambodge, on ne mange pas vraiment d’agneau, il a donc eu l’idée de reprendre la recette à son compte mais il lui a ajouté une énorme dose d’ail et une sauce maison. Voilà donc le seul endroit à Paris, en France, en Europe où on peut manger ceci, il faut défendre cela.

- Le repas -

On a fait un festin à 4 avec gigot d’agneau, deux salades, deux riz rouges façon loc lac, des ailes de poulet, deux bouteilles de Brouilly (très honorables à ma surprise), deux flans coco au riz noir : 181,50. J’avais donc réservé le gigot et la patronne nous a conseillé de ne pas prendre d’entrées car c’est déjà assez consistant.

Gigot d’agneau

Voilà la bête, il est magnifique, parfaitement cuit. On était 4 et il n’a pas fait long feu.

Il est servie avec une salade qui pourrait sembler claquer tant c’est le type de salade insipide qu’on te sert parfois ailleurs, sauf qu’ici tout est frais, croquant, préparé avec soin et la salade est donc très bonne, elle accompagne parfaitement le gigot. On a pris aussi du riz Loc Lac, à la sauce tomate donc, on a enquillé deux salades, deux riz, facilement.

Voilà la sauce maison, la patronne m’a dit que c’était la sauce du chef, elle m’a énoncé quelques ingrédients, j’ai juste retenu le citron, ça ne va pas vous aider 🙂

La sauce pimentée du chef qui va bien aussi.

On voulait goûter un autre plat, la patronne nous a conseillé le boeuf Loc Lac, même si je suis sûr qu’il est particulièrement bon ici car préparé avec un soin particulier, j’avais envie de quelque chose de plus rare, nous sommes donc partis d’un commun accord avec la dame sur des ailes de poulet pimentées. Bon la photo parle d’elle-même, ça a l’air mauvais?

Elle nous a proposé de nous faire goûter les champignons au basilic ben c’est très bon et c’est rare aussi d’avoir ce goût de basilic comme ça dans un plat cambodgien, très intéressant, ça m’a donné des idées de cuisine, on ne pense pas à associer les champis au basilic.

Dessert

Flan au lait de coco sur riz noir

Une tuerie originale, on en mangé un pour 2, le riz est légèrement croustillant, l’ensemble est savoureux.

Le chef déplorait le fait que beaucoup de restos du sud est asiatique qui s’ouvrent, proposent les mêmes plats. C’est vrai que personne ne fait certaines des spécialités servies ici ou alors pas comme ça :

Soupe d’agneau
Gigot d’agneau à l’ail et avec la sauce maison : 75 € pour 3,4 personnes
Ailes de poulet acidulées et pimentées
Poulet Hainan
Riz rouge
Champignons au basilic
Cuisses de caille grillées au vinaigre
Loc lac : il a le bon goût maison
Flan coco sur riz gluant noir

- Le bilan -

C’est un pur plan, c’est roots, mais c’est très bon, c’est authentique. Quand vous en sortez, si vous avez envie de boire un coup ou un café, selon l’heure et l’humeur, je vous conseiller d’aller profiter de la terrasse cachée du Boria, rue du Château des Rentiers (ancienne brasserie Borus) ou alors d’essayer le prometteur Café Cayo conseillé par mon collègue Joris des Tasters , je n’y suis pas encore allé mais au vu des photos, ça a l’air bon et sérieux.

De toutes façons, ce quartier est un quartier de fou, alors oui il y a peu de commerces, mais il est encore hors de toute gentrification/hipsterisation, il y a quelques parcs sympas et on s’y sent bien, au calme.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022