Sushi Gourmet – Paris (75016)


13.08.21 - Guillaume - 716lavie
Sushi Gourmet
1, rue de l'Assomption
75016 Paris
01 45 27 09 02
Ouvert de 11h30 à 15h et de 17h30 à 21h, Fermé dimanche, lundi et jours fériés
Métro : Ranelagh (9)
RER : Avenue du President Kennedy (C)
Bus : Assomption - Radio France (22, 52, 70)
http://www.sushimarche.fr/fr/sushi-gourmet/menus-et-a-la-carte.html
- Le résumé -

Sushi Gourmet est une adresse comme je les aime et rare, présente sur mon site depuis 2013 : un spot à sushi authentique niché dans le 16ème derrière la maison de la radio, la qualité est constante, le lieu atypique et les prix abordables. 74,60 euros pour un festin à 2, bières comprises.

 

- La petite histoire -

C’est une adresse qui figure sur mon site depuis loooongtemps (le précédent article) puisque j’y allais lorsque je travaillais à la maison de la radio voisine en 2005-2008. Elle est dans le Bon Plan Restos de 716lavie et honnêtement elle n’est pas chez grand monde d’autre alors qu’elle mérite de ouf. Je la présente à chaque visite guidée du 16ème que je fais. J’explique que 80 à 90% des sushis parisiens sont tenus par des chinois si bien que le gouvernement japonais a réagi (parce que cette tendance est mondiale) en créant le label Taste of Japan qui certifie le sérieux de la cuisine. Des bons sushis authentiques à Paris il y en a bien évidemment mais souvent chers (et non trop chers) car le poisson cru qualitatif plus le coup de lame c’est nécessairement cher. Par conséquent il faut se lever tôt pour trouver des sushi véritables et abordables. Sushi Gourmet et son frère Sushi Marché, tous deux dans le 16, sont de ceux-là. Les japonais du 16 connaissent t’inquiètes.

- Lieu -

Cela ressemble à une petite échoppe comme il y en a au Japon, du moins je crois d’après des photos et docus puisque je n’y ai jamais été moi-même. Cela a beau paraître dans un coin perdu, appelez pour réserver, il y a souvent un peu de monde.

Il y a la carte mais sur le tableau sont inscrits les poissons disponibles du jour, n’hésitez pas à demander au serveur car il peut vous aiguiller sur des poissons plus durs à obtenir, comme ce fût le cas le jour de notre visite avec le toro.

Je montre cette partie du 16ème dans le cadre de ma visite guidée intitulée “Art Nouveau, Arts Décos, le vieux village de Passy“.

Il y a évidemment le Castel Béranger de Guimard juste à côté.

cette tête de lion rue Lafontaine,

et le conservatoire Francis Poulenc de Roger Taillibert (1988), celui du Parc des Princes.

- L'équipe -

C’est un drôle de trio mais qui marche 🙂 Le monsieur est le chef aidé de la dame et le jeune homme est le serveur, il faut l’entendre discuter avec le chef, c’est assez unique.

- Le repas -

En sortant de l’expo de Marc Riboud au musée Guimet, 1) on était touché par ce qu’on avait vu 2) on avait la dalle 3) il était 18h. Je tente le jackpot : j’appelle. Oui ils sont ouverts depuis 17h30 et prennent les résas, j’hallucine et je dis « y a déjà du monde? ». « Non mais le monde arrive après alors j’anticipe sur là où je vais les placer. » On arrive 10 min après, c’est ça qu’on aime. Un couple franco-asiat’ (pas japonais) à droite, une famille japonaise : les parents et leur fils à gauche. On allait prendre un assortiment de sushi et maki pour commencer avant que je ne demande au serveur s’il n’avait pas des plats du jour à conseiller. Oh que si, aujourd’hui exceptionnellement bonite et thon gras, le toro. On prend un sashimi de chaque.

Sashimi de toro

Sashimi de bonite

On avait encore faim alors on a pris une salade de poissons crus vinaigrés plus une Kirin 50cl en canette à 6 euros, oh oui ce prix sympa qui dit tout sur l’âme du lieu.

On avait toujours faim alors on a pris un plateau royal de sushi et maki.

Celui ci-dessous a été commandé par les parents japonais avec leur jeune fils. C’était marrant, le serveur essayait de les avertir sur la taille, que ce serait énorme, qu’il y aurait une soixantaine de pièces et le père, content et affamé, de dire en anglais « oui oui c’est ça qu’on veut », dans le genre authentique, le tout à 18h30.

On avait encore faim 🙂 alors je suis allé voir le chef, il nous a proposé des sushis à l’anguille et d’autres au toro plus un carpaccio de turbot, c’était tentant mais on commençait à exploser le budget alors on est parti seulement sur le carpaccio de turbot.

 

- Le bilan -

Je résume : sashimi bonite, sashimi toro (thon gras), salade de poissons crus vinaigrés, 2 Kirin 50cl + 1 Kirin 25cl, plateau royal de sushi et maki, carpaccio de turbot : 74 balles à deux, dans le 16. Va chercher un plan comme ça. Ca fait partie de ces adresses que j’adore recommander, totalement sous le radar, à part de ceux qui fouillent dans le 16. Bref on a passé une bonne soirée. Paris est magique et parfois faut plutôt aller le chercher à 18h dans le 16 qu’à 20h dans le centre mais pour ça faut connaître.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Captcha loading...




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris