Un concert de jazz au Jazz Café Montparnasse – Paris (75014)


10.02.18 - Guillaume
Jazz Café Montparnasse
13 Rue du Commandant René Mouchotte
75014 Paris
01 43 21 58 89
Ouvert le lundi de 8h à 18h et du mardi au samedi de 8h à 2h
Bus : Place de Catalogne (91), Gaité (28, 58), Vercingetorix (88)
Métro : Gaîté (13), Montparnasse Bienvenue (4, 6, 12, 13)
Autolib' : 78 avenue du Maine, 6 rue de l'Ouest, 2 place de Catalogne
https://jazzcafe-montparnasse.com/
- Le résumé -

Enfin un club de jazz à Paris dans lequel on peut écouter de la musique de qualité et manger de façon très honorable sans y laisser sa chemise.

J’y suis allé écouter le trio de jazz Fascinating Grappelli qui vient de sortir un album hommage au violoniste de génie.

- La petite histoire -

Si vous saviez le nombre de touristes à Paris qui me demandent où écouter du jazz à Paris, vous seriez étonnés. Pour beaucoup d’étrangers, Paris = Jazz. Or pour nous le jazz à Paris est plus un reliquat de la grande époque du Rive Gauche artistique ou alors ce sont les clubs autour des Halles de qualité mais petits par la taille. En effet je notais un hiatus entre ce que les étrangers attendent : un club à l’américaine dans lequel on peut manger, boire, discuter sans déranger les musiciens et ce qu’on trouve à Paris, soit des clubs dans lesquels on paye très cher un repas médiocre ou alors d’autres dans lesquels on ne peut ni manger ni parler ni faire des allées et venues.

Quand le Jazz Café m’a invité à venir découvrir le lieu, j’étais curieux. J’ai vu les commentaires enthousiastes sur ce club que je ne connaissais pas et cela m’a donné envie d’en savoir plus. Comme d’habitude j’ai expliqué que ma venue ne garantissait pas un article.

- Lieu -

Le lieu est grand et bien aménagé, on est assis confortablement, il y a une très bonne acoustique. Je préfère quant à moi être assis au fond plutôt que devant la scène car je n’aime pas ne pas pouvoir écouter la discussion quand je mange. Par ailleurs l’arrière de la salle est surélevé et on voit d’autant mieux.

- L'équipe -

Nous avons été bien lotis question service : j’ai d’ailleurs reconnu un ancien serveur d’Au Bascou que j’appréciais beaucoup là-bas et qui est toujours aussi bon ici, cette fois-ci en tant que chef de rang et notre serveur était super sympa.

- Le repas -

D’abord un cocktail car nous sommes arrivés tôt : il n’y a pas des milliards de lieux qui me tentent à Montparnasse donc autant arriver tôt sur place, trouver un bon endroit où se poser et prendre son temps; d’autant que les cocktails classiques sont fort réussis, ici un Bloody Mary et un Manhattan.EUDO8298

Allez on se met à manger, nous prenons des huîtres pochées, fondue de poireaux au paprika fumé et un foie gras mi-cuit, compote poire-gingembre, caramel au cidre. Le foie gras est très bien, légèrement sucré mais pas trop, fait maison. Nous avons été nettement moins convaincues par les huîtres : la température, tiède, ne leur réussit pas. Il faudrait les servir soit bien chaudes, surtout en hiver, soit froides. La mayonnaise ne prend pas, la fondue de poireaux se mêle mal au reste, n’a pas un goût renversant, ce n’est pas mauvais mais on le mange sans plaisir. J’ai fait mes retours à l’équipe. Je pense qu’il y a quelques détails à régler pour que le plat ait une raison d’être.

IMG_E1746

Le succès du soir c’est le cocktail, ce burger et la glace. Ce burger à 17 euros a une garniture délicieuse, parfaitement homogène et riche en goût. Il faudrait à mon avis changer le pain qui n’est pas de top qualité et servir encore un peu plus saignant quand c’est ce qui est demandé, mais je mets un bémol sur cette dernière remarque car 1) c’est très dur d’avoir une viande vraiment saignante à Pairs, ou ailleurs 2) on m’a expliqué à au fameux Bread Meets Bread de Glasgow qu’il ne valait mieux pas mélanger de la viande saignante à d’autres aliments. Bref, un burger bien saignant c’est quand même le summum. Mais celui-là est excellent tout de même.

IMG_1753

La personne qui m’accompagne a pris le filet de dorade, mousseline de panais, sauce vierge. Le poisson a une belle chair, il est bien cuit, la purée de panais est de saison. Un plat sans esbroufe et sérieux.

IMG_1750

Les desserts sont Gourmands avec un grand G. Ils sont immenses et régressifs, j’adore ça quand c’est bien fait – tu me mets des Haribo, je dresse la guillotine. Là un financier recouvert d’une dose de mascarpone maousse costaud.IMG_1761

Ma glace au café, expresso, chantilly à 8 euros est divine. Qui en fait des comme ça à Paris? Indémodable.

IMG_1759

Un gros bémol sur les vins, qui dit bons jazz dit bons petits producteurs. Globalement nous avons été déçus par les vins proposés qui manquaient cruellement de personnalité. Allez, un effort là-dessus et on sera tout bons!

- Le bilan -

Un club de jazz qui respecte l’esprit jazz : libre et positif! On vient ici sans se prendre la tête, pour voir un groupe en particulier ou glisser une tête, pour faire un repas complet ou juste boire un verre. Au final on aura dépensé 45 euros pour une soirée complète avec une cuisine de qualité et une programmation au cordeau. J’en ai peu parlé jusqu’ici mais le travail fait sur la programmation est très intéressant : jeunes groupes, musiciens confirmés, soirées de lancement d’albums, il y en a pour tous les goûts et la diversité des approches jazz donne tout son sel à la sélection. Par ailleurs la console son est balèze et celui qui est d’ailleurs sait comment faire sonner tout ça.