Week-end à Amiens (France)


19.10.20 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

Trajet en rain depuis Paris entre 1h08 et 1h33
le site

Sur place

Le Buscyclette, système de location de vélos à la journée depuis la gare mais c’est long. Cela vaut le coup à mon avis seulement pour aller jusqu’aux hortillonnages car dans ce cas vous n’êtes pas facturés à la durée (c’est un tarif à la journée) comme avec le système de vélo public. Mais cela prend du temps de s’enregistrer et vous faites la queue en même temps que les locaux qui peuvent venir ici pour régler différents problèmes. Donc je conseille le vélo public Velam pour les déplacements en ville.

- Le résumé -

J’étais passé à Amiens rapidement alors que j’étais en route pour aller déjeuner au Crotoy. La cathédrale m’avait bluffé et j’avais eu envie d’y revenir. Est venue l’idée d’y passer un court séjour en compagnie d’un ami architecte passionné d’archi contemporaine, cela permettait de coupler nos regards pour une vue plus globale de la ville. Amiens est à 1h de train de la Gare du Nord et avec un peu de chance, vous avez de chouettes tarifs cassés à 10 euros. Parfait pour s’oxygéner un week-end en mélangeant nature avec balade en barque dans les hortillonnages et promenade dans les nombreux parcs (en ce sens la ville semble bien se prêter à un court séjour avec de jeunes enfants), mais aussi découverte historique et architecturale, que ce soit de l’architecture du passé ou moderne. Il y a par ailleurs quelques bonnes tables et une douceur de vivre, il y règne une atmosphère sympathique.

Le Musée de Picardie qui vient de rouvrir est à l’image de la ville, à la fois riche et fun, classique et moderne, en un mot : vivante.

- Hôtels -

Hôtel Le Prieuré
17 Rue Porion
le site

J’avais repéré cet hôtel de charme en plein centre, à 2 pas de la cathédrale et dans une rue calme. Les tarifs sont de plus attractifs, autour de 100 euros la nuit, voire moins. Il m’a fait penser à l’hôtel d’Alcantara à Tournai en Belgique que j’avais beaucoup aimé. D’ailleurs le seul petit truc qui aurait été bienvenu, ça aurait été quelques vélos à disposition des clients de l’hôtel comme à celui de Tournai, ça, c’est magique.

La vue depuis la salle à manger

 

- Evènements -

Festival international des jardins
le site

L’asso arts et jardins gère aussi les jardins de la paix en référence à la 2nde guerre, les paysagistes sont de nationalité ayant participé à la 1ere guerre.

 

 

- Lieux -

La cathédrale

L’année 2020 marque le 800ème anniversaire du début de sa construction (1220-1288), qui fût contemporaine de celle de Reims, Bourges ou Beauvais. Elle est considérée comme l’archétype du style gothique classique pour la nef et du gothique rayonnant pour le chœur. L’aménagement de la place ainsi que les logements qui la bordent (1990-2000) sont l’oeuvre de l’architecte Bernard Huet, fondateur de l’école de Paris Belleville et grand apôtre de l’architecture urbaine en France dans les 80-90.

En été le spectacle de sons et lumières Chroma est présenté sur sa façade

 

Le parc de l’Évêché attenant à la cathédrale : agréable, calme, ombragé

 

Musée de Picardie
2 Rue Puvis de Chavannes
le site

Tarif : 7 euros l’entrée adulte et 2 euros les visites guidées, 15 euros la carte annuelle permettant aux résidents d’y aller à volonté!
Construit entre 1854 et 1867, il est le premier musée à avoir été construit comme tel, ex nihilo. Son architecture copie celle du pavillon de l’horloge du Louvre. La restructuration et l’extension du musée ont été achevées cette année 2020. Les collections sont riches et variées (Art moderne, Beaux Arts, mais aussi Moyen Age et Archéologie. Ce qui frappe ici, c’est la muséologie enjouée et ludique tout en restant sérieuse d’un point de vue historique. D’ailleurs le public ne s’y est pas trompé puisque la conservatrice du musée, qui nous a montré les collections, nous a expliqué que le public jeune, notamment ado et jeune adulte, fréquentait le musée au-delà de leurs espérances.

 

 

Maison de Jules Verne
2 Rue Charles Dubois
le site

Je n’ai pas eu le temps de la visiter

Musée des Hortillonnages
21 Impasse Marcel
80136 Rivery
Ouvert les samedis, dimanches et lundi de 14h à 18h (en cette période de covid).
le site

On m’en a dit grand bien mais le temps pressait et nous avons choisi plutôt de faire une promenade en bateau au sein des hortillonnages (voir ci-dessous). Créés au Moyen Age, les hortillonnages s’étalent sur 300 ha, mais seulement 25 sont cultivés aujourd’hui et il n’y a plus que 7 maraîchers parmi lesquels la famille Parmentier mentionnée plus bas (voir Perrine Parmentier). Les parcelles restantes appartiennent à des privés, certains citadins fortunés mais aussi une classe plus populaire devenue propriétaire il y a un certain temps. Certains cabanons se louent à des prix d’or lors des périodes de chasse, notamment auprès de Parisiens.

Promenade sur les bords de la Somme et dans les hortillonnages durant le festival international des jardins (de mi-juillet à mi-octobre)
Association Art & Jardins Hauts-de-France
35 Rue Roger Allou
80450 Camon
le site

Réservation obligatoire et venez à l’heure
19 euros la barque pour 2 personnes pour 2h30
24 euros pour 3-4 personnes
29 pour 5-6

Le prix est vraiment donné, vous êtes sur de petits bateaux dotés d’un moteur, très faciles à manoeuvrer, on voit d’ailleurs des famille avec de jeunes enfants. Nous y étions pendant le festival des jardins, si bien qu’en plus de sillonner les hortillonnages, vous avez aussi le loisir de découvrir les oeuvres contemporaines disséminées ça et là : on arrête son bateau, on descend sur terre parcourir un îlot ou tout simplement observer une seule oeuvre. Vous avez aussi possibilité de visiter les hortillonnages en barque à cornets traditionnelle, mais le départ ne se fait pas ici et surtout, vous n’êtes pas seuls sur la barque et il y a un pilote; je trouve ça bien plus sympa de le faire ici par soi-même, bien qu’on manque forcément certaines explications.

 

 

Perrine Parmentier

J’ai été très agréablement surpris de découvrir que Perrine Parmentier, l’agricultrice que j’avais découverte dans l’émission Des Racines et des Ailes vue au printemps 2020, vendait ses paniers à partir de 14h devant l’embarcadère de Camon. C’étaient seulement des paniers déjà réservés, mais j’ai pu néanmoins lui acheter des confitures maison faites par sa mère.

Elle et son père sont les seuls agriculteurs à n’avoir qu’un accès en bateau à leurs îlots, les autres ont aussi un accès voiture par la route. Ils font donc encore tout en barque comme on le voit dans le reportage.

 

Parc Saint Pierre
le site

Ce grand parc juste à côté des hortillonnages et dessiné par la paysagiste Jacqueline Osty est très prisé des amiénois, et pour cause, il offre non seulement un écrin de verdure mais aussi de nature en pleine ville. Les différents espaces sont bien cloisonnés et on rentre à chaque fois dans un nouveau monde.

 

Le jardin des plantes
60 Boulevard du Jardin des Plantes

Jardin du 18e siècle contenant une collection de rosiers ainsi que des plantes comestibles et médicinales.

Gare et Tour Perret

La tour achevée en 1955 par Auguste Perret à qui on doit la reconstruction du Havre et dont je parle beaucoup lors de ma visite guidée du 16ème arrondissement à Paris, vous accueille dès que vous sortez de la gare. Elle a fait l’objet d’une rénovation contestée en 2008.

 

Eglise Saint Pierre
98 Chaussée Saint-Pierre
le site

Eglise en brique de 1949 par l’architecte Evrard.

 

Eglise Saint Honoré
2 Rue Dom-Bouquet

Eglise de Paul Tournon de 1957, elle était malheureusement fermée le dimanche (curieux), mais c’est aussi un édifice impressionnant.

 

La citadelle
Rue des Français Libres
le site

Cette ancienne citadelle du centre ville a été transformée en université par Renzo Piano, suivant ainsi une volonté politique de poursuivre le développement de l’université en centre ville. Comme j’étais à Amiens pendant les journées de l’Architecture, j’ai pu visiter le lieu, mais seulement l’extérieur. Différentes visites guidées gratuites étaient proposées, mais j’ai préféré déambuler par moi-même.

 

Le parc

Hotel Hôtel Bouctot-Vagniez
36 Rue des Otages

Cet hôtel particulier Art Nouveau de 1906 est semble-t-il destiné à devenir un hôtel de luxe. Des visites guidées sont organisées les samedis, j’aurais aimé pouvoir en suivre une.

 

Le logis du Roy
Passage du Logis du Roi

Il dépend de l’université et il est fermé au public ces derniers temps, mais c’est néanmoins un bâtiment à voir lorsque vous vous promenez dans le centre ville.

 

Théâtre de La Fleur, le Guignol local

Il y avait juste derrière la cathédrale un spectacle du Guignol local nommé La Fleur.

 

Théâtre de marionnettes Ché Cabotans
31 Rue Edouard David
le site

Cette compagnie de théâtre de marionnettes à tringles et à fils perpétue la tradition des cabotans dont le personnage le plus célèbre est donc Lafleur. Située au coeur du quartier Saint Leu, elle propose des spectacles mais aussi des visites guidées retraçant l’histoire de la troupe créée en 1933.

Cimetière de la Madeleine
474 Rue Saint-Maurice

Ce cimetière a l’air imposant et on y trouve la tombe de Jules Verne.

Le carmel d’Amiens
656 Rue Saint-Fuscien
le site

Ce monastère d’architecture contemporaine se situe à Amiens Sud. Le carmel date des années 60 et a été construit par Pierre Pinsard (il ne se visite pas), mais la chapelle du milieu des années 90, construite par Legenne, architecte amiénois, peut se visiter.

 

L’église St Paul d’Étouvie Amiens
Rue Louise Michel
le site

Cette église hangar excentrée dans le quartier d’Etouvie a été construite en 1968 par Bernard Bougeault, architecte à Amiens de 1960 à 1976, collaborateur de grand architectes de l’après-guerre (Laprade, Camelot, Le Même), il a beaucoup construit dans la ville. Il pratique une architecture moderne et contemporaine de l’époque, sans dogme : villas, parcs lotissements influencés par l’architecture nordique, équipements modernes et brutalistes, une architecture à la fois savante et du quotidien, bien construite et confortable, la plupart des bâtiments sont dans un très bon état de conservation. Son agence, bâtiment tout en noir situé sur la place de la cathédrale, a fait scandale à l’époque.

 

Skate park du Grand Marais
37 Rue du Grand Marais
le site

C’est un immense skate park situé en direction du cimetière de la Madeleine.

- Restaurants -

BISTRONOMIQUE

La Pena
45 Rue Robert de Luzarches

Bistronomique jeune et cool. Il y avait d’autres tables bistronomiques comme Ail des Ours, mais j’ai choisi de faire figurer celui-ci.

BOURGEOIS

La Table du Marais
472 Chaussée Jules Ferry

Table bourgeoise à 12’ à vélo

Les Orfèvres
14 Rue des Orfèvres

Table gastronomique à 2 pas de la cathédrale avec 1ers menus à 26 et 37.

BISTROT

L’Atelier
47, quai Saint-Maurice
Tél : 03 22 44 60 23

Ouvert tous les jours, formule du lundi au vendredi, cassoulet, couscous le week-end à 29 euros, ouvert le soir sur réservation du lundi au jeudi. Nous sommes allés là-bas et nous étions les seuls clients. Le patron est à l’ancienne et a commencé par nous chambrer parce qu’on était parisiens, s’en est suivie une guerre des vannes intense mais salvatrice et ensuite ça s’est détendu. On a pris un menu à 34 car sinon les plats à la carte n’étaient pas donnés : terrine du chef excellente, tête de veau bonne mais un peu trop grasse, tatin gourmande mais pâte bizarrement cuite ou alors elle avait passé trop de temps au frais, bonne crème brûlée. Et surtout on a pu y manger une ficelle picarde comme dans le livre, ce qu’on cherchait : voici la vidéo. Le vin était bien bon et pas trop cher, le digeo offert par la maison au genièvre était mémorable. J’en ai eu pour 46,50 euros, on a passé une très bonne soirée, loin des canons de la mode.

 

Marc Hammani
10 Rue Alexandre Fatton
le site

Il a à la fois un gastro et un bistrot, c’est le bistrot qui nous a fait hésiter.

AFRICAIN

Delices d’Afrique
13 Rue de la Hotoie

Keur Amir
187 Chaussée Jules Ferry

LIBANAIS

Le Rozana
12 Place de l’Hôtel de ville
Petit syro-libanais sans prétentions sur la place de l’Hôtel de ville. On y a été le dimanche midi sur les conseils d’un local. Heureusement qu’on nous avait donné ce plan car quasiment tout était fermé. Tout n’est pas de folie mais le service est sympathique, le lieu apprécié de ses clients et c’est très pratique en mode déj/brunch à moins de 20 euros.

- Bars -

Il y a de nombreux bars dans le quartier Saint Leu. Nous sommes allés au bar à bières, The Hoppy Loft que nous avons trouvé très sympathique.

The Hoppy Loft
62 Rue St Leu

 

Le Bar du Midi
2 Rue des Sergents

Pas le spot inratable mais il a l’avantage d’être en plein centre et d’être fréquenté strictement par des locaux. C’est un petit bar et non une grande brasserie avec terrasse comme il y en a tout autour. Le soir on voulait un digeo et le gars nous a servi un whisky Dubliner correct pour 9 euros.

- Clubs -

La lune des pirates
5/1 Passage Belu
le site

La salle locale pour les musiques actuelles.

- Magasins -

Jean Trogneux
Parvis de la cathédrale – 80000 Amiens
Tél.: 0322720772
Du Lundi au Samedi de 10h00 à 19h00, le dimanche de 10h15 à 12h15 et de 14h15 à 18h00

Je vous en avais déjà parlé lors de mon rapide article sur Amiens. J’y suis retourné pour acheter la moutarde aux salicornes 🙂

- Musique -

La Malle à disques
1 Rue du Marché Lanselles
le site

- Alimentation -

Maison Bocquillon
8 rue de Beauvais

Une bonne pâtisserie que je n’ai pas eu l’occasion d’essayer.

- Photos -

Le centre ville

L’horloge et la statue de la Marie sans chemise

 

Les canaux

La Somme navigue élégamment à travers le centre ville

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris