Le Havre, ce n’est pas seulement Perret (France)


11.09.20 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

Train Saint Lazare – Le Havre en 2h, c’est un TER qui ressemble à un RER D qui vous emmènerait au bord de la mer, peut mieux faire mais fait l’affaire 🙂

Sur place

Location de vélos LIA
Possibilité de les louer devant la gare ou à la plage (esplanade face au terminus du Tramway).
Tél : 0235223433
Gratuit pour un vélo normal, 10 euros pour un électrique, 200 euros de caution.

Au début on s’est dit : “c’est génial, une location gratuite de vélo” et puis on a vite déchanté. C’est beaucoup trop compliqué et pas du tout adapté à une exploration touristique. Tu dois le rendre dans la station où tu l’as pris, il faut revenir à 18h45 dernier carat, voire 18h30. On rêve d’un système de vélos mis en place par la ville avec des bornes, la ville s’y prête tellement bien, c’est même très étonnant que dans sa stratégie de modernisation et de communication autour de l’été Havrais, ce n’ait pas été mis en place.

Transports publics

Là aussi on se dit que ça pourrait être plus intuitif. Il y a un beau tramway soit, mais par exemple en sillonnant la ville, on voit passer peu de bus qu’on pourrait attraper au vol. Pour aller à Sainte Adresse, il y a seulement un bus qui vous monte sur la hauteur, il vous faut ensuite descendre 20 à 25 minutes à pied; jusqu’à ce que des locaux vous expliquent que pour le retour il vaut mieux marcher le long de la plage jusqu’à attraper le 1er arrêt qui la longe. J’ai trouvé que ça pourrait être mieux indiqué.

Pass Musées
le site

Au prix de 20 €, le Pass Musées offre un accès illimité aux expositions et aux collections permanentes du MuMa, du Muséum, de l’abbaye de Graville, de la Maison de l’Armateur, de l’Hôtel Dubocage de Bléville, l’appartement Perret ainsi que les serres des Jardins Suspendus, et ce durant un an à compter de sa date d’achat.

- Le résumé -

Le Havre c’est l’histoire d’un coup de coeur.

J’avais été en week-end à Honfleur avec des amis et nous étions partis le temps d’une soirée faire un tour au Havre afin de dire bonjour à Hervé à la Feuille de Vigne, mais aussi de jeter un coup d’oeil à la ville. J’avais été tout de suite attiré et intrigué par cette ville. Les premières choses qui m’avaient marqué étaient : les rires des gens aux terrasses des bars, il se dégageait une bonne humeur, une familiarité, ensuite il y avait eu la physionomie de la ville : la nuit ça vous marque d’autant plus. J’avais trippé sur l’église de Perret et puis j’avais eu une révélation en allant sur les hauteurs de Sainte Adresse. Déjà j’avais repéré l’inscription “Le Nice – Havrais – Dufayel” sur le grand bâtiment; un rapide coup d’oeil à wikipedia et oui, c’était bien le même Dufayel dont je parle lors de mes visites guidées de “Barbès gourmand” à Paris. J’avais alors eu l’envie de louer une maison avec vue sur la mer et d’y passer quelques jours afin de me ressourcer.

Le confinement est arrivé et c’est finalement le temps d’un week-end que je suis venu au Havre. Là aussi, pour aller droit au but, nous nous sommes vite pris à rêver d’y avoir un pied à terre. 2h de Paris en train, un cadre grandiose, une offre gastronomique intéressante avec 4 tables au Michelin et chez Gault & Millau (ce sont les mêmes), mais on a aussi trouvé une balle de vietnamien dont l’équipe avait débauché le chef d’un restaurant parisien du 6ème arrondissement. Et puis il y a cette absence de chichis, ce refus du snobisme qui confère à l’ambiance en ville “une fraîcheur sociale” que j’affectionne particulièrement. Je ne veux rien idéaliser car je n’y habite pas et je sais qu’il n’y a pas de paradis sur terre mais néanmoins ce type d’ambiances se sent très vite. “Pas compliqué” pourrait être le mot d’ordre. J’aime ça.

- Hôtels -

Hotel Oscar
106 Rue Voltaire
le site

Le gros avantage de cet hôtel, c’est son emplacement : il est en face du Volcan, la salle de spectacle dessinée par Niemeyer. C’est on ne peut plus central et ça, c’est capital car, comme je l’évoquais à propos des transports, au Havre au final on marche beaucoup. L’hôtel mériterait en revanche un sérieux coup de frais : pomme de douche qui vous envoie de l’eau dans tous les sens, distributeur de savon mural ne marchant pas, on nous avait donc laissé une bouteille avec bec type pousse-pousse qui était vide, j’ai demandé à ce qu’on la remplisse mais ensuite le savon ne sortait pas et plusieurs détails comme ça qui font tâche.

- Guide -

Le Havre sur le site de l’Unesco
le site

La ville est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2015.

Insthavre
le site

Créé en 2017, instHavre est un collectif d’instagramers havrais réunissant des photographes amateurs et professionnels. Ils partagent sur Instagram des images de la cité océane et ils encouragent chaque mois la communauté d’instagramers locale à valoriser la ville travers des challenges photographiques.

- Evènements -

Un été au Havre (de juillet à octobre)
le site

L’Eté au Havre en place depuis 2017 a largement contribué à renouveler la communication sur la ville. Il s’agit d’un rendez-vous ambitieux avec l’art, le patrimoine et la culture, revitalisé chaque année par de nouvelles œuvres d’art contemporain qu’Un Été Au Havre livre à l’espace public. De manière générale, de la même façon que la ville est connue pour son architecture contemporaine, elle mise beaucoup sur les pratiques artistiques contemporaines.

J’avais trouvé des flyers et affiches à propos de ces 2 festivals ci-dessous qui m’ont eu l’air intéressants :

Festival de musiques nouvelles et expérimentales de l’association Piednu (mars – avril)
le site

L’association Piednu défend une approche expérimentale de la musique contemporaine et a su, malgré de faibles moyens, convier de grands noms à se produire dans différents lieux de la ville. A suivre pour les exigeants et les curieux du spectacle vivant.

Festival de danse Pharenheit du Phare (janvier – février)
le site

Le Phare est le centre chorégraphique national du Havre Normandie. Depuis 1994, il se situe au 30 rue des Briquetiers au Havre dans un bâtiment qui a été complètement réhabilité par la Ville du Havre en 1997. Le festival se déroulait dans de nombreux lieux culturels du Havre : Le Phare, le Volcan, médiathèque Le Corbusier, hôpital Pierre Janet, théâtre des Bains Douches, forum de l’Hôtel de Ville, MuMa, conservatoire Arthur Honegger.

- Lieux -

Voici la carte de tous les lieux recommandés ici, c’est-à-dire lieux à visiter mais aussi les lieux de restauration et les magasins.

Nous n’avons pas chômé pendant ce week-end et pourtant, en lisant la très belle et très complète brochure “Le Havre, Ville d’Architectes” (trouvable à l’Office du Tourisme), j’ai halluciné sur le nombre lieux intéressants d’un point de vue de l’architecture. Voici les lieux remarquables en plus de ce que nous avons vus : collège Raoul Dufy, école de management de Normandie, cathédrale Notre-Dame, square Saint-Roch, le casino, l’ENSM (qu’on voit de loin), cité A’Docks, chambre de Commerce et d’Industrie, docks Vauban, les bains des Docks, hôtel Novotel, piscine municipale, conservatoire Arthur Honegger, bibliothèque universitaire, stade Océane, centre de congrès et d’exposition.

Eglise Saint-Joseph du Havre 
130 Boulevard François 1er
le site

C’est une des plus belles (au sens de saisissantes) églises que j’ai vues avec dans ma mémoire la cathédrale mosquée de Cordoue. J’avais déjà été touché en voyant l’église du dehors et de nuit : quelque chose de touchant et d’envoûtant. Elle est l’oeuvre d’Auguste Perret et de Raymond Audigier.

Et en y rentrant par un temps radieux, nous avons été immédiatement saisis. L’immensité de la structure, la hauteur de la voûte, tout cela crée une verticalité qui vous aspire véritablement. L’ossature imposante de Perret est contrastée par l’âme douce et colorée des vitraux de Marguerite Huré. On se croirait dans un film de Jodorowsky. Fascinant et terriblement émouvant. C’est la dernière réalisation d’Auguste Perret qui mourra quelques années avant qu’elle ne soit achevée.

 

Tour de la mairie

Elle se visite normalement mais en ces temps de covid ce n’était pas possible, la marie et sa tour valent néanmoins le coup d’oeil depuis l’extérieur. La place est assez impressionnante.

Le Volcan
8 place Oscar Niemeyer
le site

Après 3 années de restauration, le Volcan, scène nationale, a rouvert en 2015. Même si on vient ici le jour et qu’on ne rentre pas à l’intérieur, il faut absolument se promener ici sur cette place et apprécier les courbes et l’esprit du lieu.

 

Bains maritimes 
53 Promenade André Duroméa
le site

Pour se baigner directement à la plage du Havre.

Les jardins suspendus
84 Rue du Fort
le site

C’est une institution, un immanquable et pourtant on n’a juste pas eu le temps. Ce parc et jardin botanique a été ouvert en 2008.

Le skate park
27 Boulevard Albert 1er
le site

Musées

Muma (Musée André Malraux)
2 Boulevard Clemenceau
le site

Ce musée se présente comme étant d’art moderne mais ses collections vont en fait de la fin du XIX au XXème, parmi lesquelles de nombreuses oeuvres impressionnistes et fauves (Renoir, Pissarro, Degas, Sisley, Courbet, Corot). Si le musée date de 1845, il a été reconstruit dans les années 60 puis restructuré à la fin des années 90. La manière dont son architecture s’intègre au paysage du port qui lui fait face ainsi que la vue qu’il offre de l’intérieur suffisent déjà presque à son intérêt.

Appartement témoin de Perret
181 rue de Paris
le site

Cette visite se fait malgré le Covid, c’est très intéressant car on peut voir de l’intérieur ce qu’il en est de l’aménagement et de la disposition des pièces ainsi que de l’ameublement.

 

La Maison de l’Armateur
3 Quai de l’Île
le site

“La Maison de l’Armateur, par son architecture du XVIIIe siècle, sa composition intérieure organisée autour d’un puits de lumière central, est un musée emblématique de l’histoire havraise. Quelques pièces sont traitées à la manière de salles d’exposition. Les autres sont les appartements, les cabinets de curiosité, la bibliothèque ou le cabinet de travail d’un riche négociant Havrais.”

Le Port

Tour du port en bateau
Tél : 06 16 80 24 10
le site

Un grand merci à la personne qui m’a conseillé de faire un tour du port du Havre en bateau. Il y a entre 2 et 3 départs par jour, on avait bien fait de réserver car en ce we du 15 août c’était complet : 15 euros pour 1h30 de visite du port industriel mais aussi une présentation de la ville vue de la mer. On a appris plein de choses et surtout on ne peut pas aller sur ce port depuis la terre alors que c’est la moitié, le tiers? de l’identité de la ville. Génial. A faire! PS : vous voyez le No Tug sur le bas de la coque du bateau à l’avant-dernière photo? C’est par là que sort et embarque le capitaine qui vient guider ces monstres lorsqu’ils sont à moins de 12kms du port, le capitaine du cargo ne pouvant assurer l’entrée et la sortie du port. Comme disait le capitaine du bateau de visite qui commentait : « quand il fait beau, ça va, mais quand la mer est mauvaise c’est une mission de sortir ou d’entrer par cette porte depuis la vedette qui transporte le capitaine ». Tu m’étonnes.

 

Sainte Adresse

Il y a le Havre et puis il y a Sainte Adresse la ville chic au bout de la baie, il faut absolument y aller car de là-bas on comprend la ville du Havre, sa beauté. On embrasse la baie du regard et cela nous sort du contexte de l’unique centre ville. En effet c’est ce qui m’avait marqué la 1ère fois et alors que c’était de nuit, c’était la beauté de cette baie qui m’évoquait Nice ou Rio, baie dont les gens que j’avais rencontrés qui revenaient du Havre ne m’avaient pas mentionné. C’était toujours Perret, Perret (que j’adore) mais le Havre n’est loin d’être que ça. Et d’ailleurs quelle n’avait pas été ma surprise de découvrir que le superbe bâtiment (en photo ici) qui surplombe la baie s’appelait le Nice Havrais et qu’il avait été construit par Dufayel. Dufayel, j’en parle dans ma visite guidée de Barbès gourmand car c’est lui qui a en quelque sorte crée les « Galeries Lafayette du pauvre » qui vont lui assurer sa fortune. « Vous ne pouvez pas tout l’argent qu’on peut faire avec les pauvres » disait-il. Ses grands magasins aujourd’hui remplacés par la Bnp rue de Clignancourt ont eu un tel succès qu’ils ont essaimé dans le pays. Il a voulu ensuite concurrencer Deauville, de l’autre côté de la baie, en développant une station balnéaire grand luxe à Sainte Adresse. Le Nice Havrais fût le siège du gouvernement belge durant la 1ère guerre. Durant la 2ème les Allemands ont détruit tous les autres bâtiments et villas de luxe si bien qu’il ne reste que celui-ci. Pour info j’avais repéré un airbnb dedans mais il n’a pas vue sur la mer.

- Restaurants -

Bistronomique

 Le Bouche à Oreille
19 Rue Paul Doumer
le site

C’est celui-là dans lequel j’aurais aimé aller mais il était fermé ce week-end là.

Le Margote
50 Quai Michel Féré
le site

 

A Deux Pas d’Ici
69 Rue Dauphine
le site

La Tablée
69 Rue Guillemard
le site

Gastronomique

Restaurant Jean-Luc Tartarin
73 Avenue Foch
le site

Bar à vins / Bistrot

Le Saint Amour
24 Rue Bernardin de Saint-Pierre

Je l’ai découvert lors de mon 1er séjour au Havre qui n’a consisté qu’en une courte visite en soirée. Nous avons atterri là et c’était parfait pour boire un coup. Les plats étaient à un prix plus élevé que ce que j’étais prêt à mettre, mais nous nous sommes partagés de délicieux harengs pommes de terre et une assiette de foies de canards.

 

Restaurant Le Lyonnais
7 Rue de Bretagne

Le Havre ce n’est pas Lyon, n’empêche que ce resto est prisé des locaux depuis longtemps.

Cuisine étrangère

Pho Viet
22 Rue Emile Zola

Pas de séjour en province réussi sans dénicher un bon viet’ ou cambodgien, il y avait eu Apsara à Marseille, il y aura Pho Viet au Havre  : là on a trouvé la perle rare. Hier j’ai demandé au patron d’un bar super sympa, Au Bon Retour, s’il avait un ou deux restos à recommander. Il m’a dit entre autres « un nouveau thaï qui s’appelle pho qqch », je me suis dit bon, pho c’est viet’. Je les ai appelés, trop sympas. On est venus se faire péter la panse ce midi. Ils n’ont ouvert qu’il y a un mois et demi : elle est partie rejoindre son mari au Havre et ils ont cherché un chef. C’est le chef du Saigon d’Antan rue Monsieur Le Prince à Paris qui est venu bosser ici. « Il est très fier de sa salade de boeuf » nous a-t-elle dit : elle était très bonne mais manquait un peu de piment car ils s’adaptent à leur clientèle. Pas de problèmes ils nous en ont apporté. Banh cuon d’anthologie et le pho, le pho … . Je ne suis jamais allé au Vietnam mais c’est celui que j’ai mangé en France qui se rapproche je pense le plus de ce qu’on doit trouver dans une cuisine familiale. Le bouillon n’était pas très clair mais il avait un goût de boeuf super parfumé. Ils avaient préparé une sauce hoisin maison. 41 euros pour deux pour un festin dans une ambiance super sympa. Plan en or. Faut juste qu’ils fixent les toilettes. On reviendra.

Arcade Portugaise
18 rue Edith Cavell
76310 Sainte-Adresse

Un plan portugais que j’avais repéré au cas où nous aurions passé le dimanche à Sainte-Adresse, ce qui ne fût pas le cas. Les prix ont l’air un peu élevés, mais ça peut être sympa de se faire ça.

- Cafés -

Au Bon Retour
66 Rue des Sauveteurs

On sortait de notre visite du port en bateau quand nous sommes tombés sur la terrasse de ce café en plein soleil où de nombreux locaux étaient posés, parfois en groupe avec famille. Ca nous  a donné vachement envie et on a bien fait, on a été bien reçus, d’autant que le patron m’a recommandé la bonne pioche gastronomique du week-end, le vietnamin. Les toilettes méritaient en revanche un petit entretien.

Les glaces Ortiz
3 Place Saint-Vincent de Paul
Une fabrication maison depuis des décennies, le camion est un emblème du Havre, situé  sur l’esplanade de la plage face à la Porte Océane au débouché de l’avenue Foch. On est clairement pas dans de la glace italienne bio tendance, mais j’aime ce truc à l’ancienne sur une esplanade populaire avec ces attractions type fête foraine, y a un côté Southampton qui est d’ailleurs juste en face du Havre et joignable en bateau.

- Gastronomie -

Le fromage P’tit Havrais

Dans la fromagerie de la Halle j’ai demandé au gars quelles spécialités régionales il avait. Dans la région c’est de la vache, outre le camembert, Livarot, Neufchâtel, Pont-L’Evêque, le truc que vous ne trouverez qu’ici c’est le P’tit Havrais : c’est bon ce truc, bien crémeux, fallait le laisser vieillir, 2 jours m’a dit le gars, j’ai laissé 7, une découverte à choper lors de votre passage au Havre.

Cidre Simon
le site

Fantastique ce cidre trouvé sur le marché du Havre auprès du jeune producteur, seulement 3 euros et qq la bouteille.

- Bars -

Je suis assez désolé de ne pas avoir plus de bars à conseiller dans la ville, surtout que Le Bout du Monde est déjà recommandé partout, ma valeur ajoutée est ici mince. Si vous avez des conseils, je suis preneur.

Le Saint Amour
24 Rue Bernardin de Saint-Pierre

Je l’ai cité dans la partie “Restaurants” plus haut, mais il fonctionne aussi très bien en bar, que ce soit le soir ou le dimanche matin, jour de marché.

Le Bout du monde
1 boulevard Foch
76310 Sainte-Adresse

Quand vous êtes à Sainte Adresse, « il faut aller au Bout du Monde » vous diront les locaux : ce resto type paillote perché au-dessus de la mer au bout de la baie. Sauf qu’en lisant les avis sur le web, l’enthousiasme redescend un peu donc nous y sommes allés avec l’espoir que tout se passe bien car s’il faut faire une suggestion au Havre c’est d’améliorer l’offre vélo. Il y a deux stations où on peut louer des vélos gratuitement à la journée pendant l’été, ça c’est génial. Mais vous ne pouvez pas garder le vélo du jour pour le lendemain, il faut les rapporter à 18h45 max, vous devez le rapporter dans l’agence où vous l’avez pris. Cela limite considérablement leur usage. Par ailleurs le bus pour aller à Sainte Adresse s’arrête avant la pointe et en hauteur donc il vous faut bien 20, 25 min pour rejoindre le bout du monde. Mais en fait de là-bas, le mieux est de repartir ou de venir du coup par la plage, c’est plus beau, plus sympa et vois récupérez ensuite l’arrêt de bus qui est le long de la plage.
Et bien pour nous ça s’est super bien passé au Bout du Monde. Pinte de bière locale « Paillette », assiette de crevettes puis d’huîtres puis de couteaux, toutes à 10 balles : vue de ouf, ambiance cozy/chic/locale détendue à la corse ou à la marseillaise. Je ne sais pas ce qu’on a fait au bon dieu mais notre journée au Havre a été parfaite. Je n’ai pas retouché les photos de la plage et de la mer car c’est trop beau ainsi, pas envie de briser l’équilibre délicat des lumières.

- Magasins -

Chapellerie Houssin
90 rue de Paris
le site

Ce magasin de chapeaux est une institution.

- Musique -

Atmosphère Music
87 Rue Richelieu

Un disquaire qui m’a eu l’air bien, mais je n’ai pas eu le temps d’y aller.

- Alimentation -

La Halle du marché et le marché le dimanche matin

Ah il ne faut pas rater le marché le dimanche matin, c’est l’occasion de voir les locaux en pleine action et aussi de découvrir certains bons producteurs du coin. On a chopé des super fraises par exemple pour que dalle, juste parce qu’elles étaient un peu abimées (mais trois fois rien en fait). Il y a le marché à l’extérieur et la halle qui est aussi bien achalandée, le mélange est détonnant. A ma connaissance, c’est la première fois que je vois une halle et un marché qui se déroule juste à l’extérieur.

Fruits de mer

J’avais repéré ces deux poissonniers pour choper des huîtres, mais il fallait réserver en avance pour les faire ouvrir, ce que je comprends et ça ne collait pas avec notre agenda.

Aux Huîtres de Mademoiselle Dalenne 

Poissonnerie James & Hauguel 

Vin

La feuille de vigne
31 Rue Georges Braque
le site

Je vous en avais déjà parlé dans mon article sur Honfleur puisque Hervé et Régine sont présents dans les deux villes. On viendra ici pour se faire une bonne quille de vin nature ou en biodynamie ou alors s’acheter quelques-uns des produits d’excellence, comme le calvados (riche collection) ou encore l’andouille ou les câpres (je suis devenu fan de sa sélection de câpres), parmi beaucoup d’autres. La boutique est légèrement hors de l’hyper centre (on parle de 5-10 minutes à pied), ce qui permet aussi de découvrir un autre quartier de la ville. Attenante à la feuille de vigne se trouve un magasin à l’ancienne improbable de produits pour la maison, parmi lesquels des brosses incroyables.

- Photos -

Quel bonheur de se poser ici à l’improviste face au bassin du commerce, ne serait-ce que pour 5 minutes

Coucher de soleil sur la plage de Sainte-Adresse

Impressionnant monuments aux morts

Dans la gare du Havre

Les façades de l’avenue Foch dont Perret voulait faire les Champs-Elysées du Havre

Très bel immeuble Art Nouveau de 1904 réalisé par l’architecte havrais William Cargill

Ce jeune pêcheur m’a expliqué qu’il avait des chances d’attraper des maquereaux et du bar, derrière lui le volcan

Le Havre vu de la mer

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris