Autour de Naples – Paestum : temples grecs et mozzarella (Italie)


06.02.20 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Sur place

Arte Campania Card
le site

Le plus dur avec cette carte c’est de la trouver. Elle n’est pas en vente dans les lieux qui sont indiqués sur le site, comme par exemple le musée d’archéologie. Donc ne vous embêtez pas, achetez par exemple celle de 3 jours pour 34 euros soit 2 euros plus cher dans un des trois points de vente de l’agence Mr White Travel : au welcome desk de l’aéroport de Naples ou Piazza del Gesu de 9h à 17h ou alors plus pratique en termes d’horaires, au 20 Piazza Bovio ouvert de  9h à 19h30 mais avec une pause déjeuner de 13h à 15h30 (une petite pause l’a dit la dame…).

Les prix :

Campania 3 jours :  32 euros adulte, 25 euros jeunes 18-25
Naples 3 jours : 21 euros adulte, 12 euros jeunes 18-25

Une fois que vous l’avez c’est le bonheur car vous pouvez sillonner toute la Campanie ainsi que tout Naples, prendre n’importe quel train, métro, bus gratuitement. Les 2 premiers musées sont gratuits, ensuite il y a des réductions. Outre le gain financier, il y a aussi le gain de temps : vous arrivez à la gare de Garibaldi 3 min. avant le départ d’un train, pas besoin de se prendre la tête à faire la queue pour acheter un billet, vous grimpez dans le train illico et zou. Je passe pour savoir où acheter des billets de bus.

- Le résumé -

Durant ce séjour de décembre 2019 à Naples, nous ne voulions pas rester tout le temps dans la ville que nous connaissions déjà pas mal. Grâce à la Campania Card (voir Infos Pratiques), nous pouvions nous promener en train et bus gratuitement dans toute la région. Un bon ami guide touristique revenait de son 7ème séjour à Naples et m’a alors fortement conseillé d’aller à Paestum, précisant que c’était très simple en train, ce qui n’était pas pour me déplaire. La cerise sur le gâteau, c’est que c’est LA région de la mozzarella.

- Lieux -

Paestum

le site

Les 3 temples grecs de Paestum, dédiés à Héra, Neptune et Athéna, sont d’une beauté à couper le souffle et de plus en très bon état. Je suis très mauvais pour paraphraser d’autres sites qui ont déjà fort bien détaillé l’histoire du lieu, je vous renvoie donc à cet article très bien fait et concis du site Bellanapoli. S’il faut voir Pompéi, bien évidemment, j’ai pris beaucoup plus de plaisir à venir à Paestum. Quant à Herculanum, je n’ai pas du tout aimé le cirque touristique, les américains avec leur guide italien privé, le monde, etc… Je préfère 1000 fois Paestum pour le calme, la beauté du lieu et le musée fort intéressant.


Quand nous sommes arrivés, il y avait une légère pluie puis une fois à déambuler à travers les temples nous avons eu droit à un arc-en-ciel somptueux, cette journée es à marquer d’une pierre rouge, nous nous en souviendrons. En plus, il n’y avait que nous et une classe d’élèves italiens, le rêve.

Les Temples

Temple de Poséidon

 

Temple de Cérès

 

Temple d’Héra

Le peintre Giovanni Battista Piranesi a considérablement contribué à faire connaître Paestum par ses gravures. Je vous invite à vous procurer, si le sujet vous intéresse, le livre consacré à ses tableaux de Paestum légendés en français par son fils. Il y a deux librairies sur le site de Paestum, l’une n’en avait plus mais on l’a trouvé chez l’autre.

L’oeuvre emblématique de Paestum, outre les temples, c’est ce plongeur. En effet elle n’a cessé d’intriguer les historiens de l’art on n’a jusqu’ici pas encore trouvé de réponse. Effectivement plusieurs questions se posent : est-ce une allégorie du plongeon vers la mort ou bien représente-t-elle un simple plongeur? Or nous n’avons pas de témoignages relatifs à la pratique du plongeon dans l’eau à la date de sa création soit autour de 490 avant Jésus-Christ. Elle figurait sur une tombe de calcaire peint, ce qui laisse à penser qu’il s’agit du plongeon vers la mort.

Sur la paroi latérale côté nord de la tombe (ci-dessous) comme sur celle opposée au sud, on trouve une scène de banquet.

La modernité et la régularité des objets sculptés sont saisissantes.

- Restaurants -

Paestum

La région de Paestum est celle de la mozzarella, parmi les fermes de buffle où se confection la mozza (caseifico) les plus célèbres sont Rivabianca et Roberta (je vous ai trouvé cet article italien qui dresse la liste des 20 meilleures). Celle qui a de plus en plus la cote et que nous avons choisie pour sa facilité d’accès depuis le temple de Paestum (10 min. à pied), c’est Barlotti. Elle a l’avantage d’avoir un restaurant. Plusieurs reportages ont été faits à son propos, je vous cite notamment cette interview sur un site de santé et ce reportage sur Arte.

Caseifico Barlotti
Via Torre di Paestum, 1
le site

Je ne veux pas jouer les rabats-joie car nous étions ravis de tomber ici, mais j’ai trouvé le service assez impersonnel et manquant du sourire qu’on aime tant en Campanie, un peu trop formaté pour une clientèle internationale selon moi. Par ailleurs je n’ai pas été bluffé (et non bufflé) par la mozzarella, alors oui je sais, blah blah blah, mais non. Peut-être que j’étais surpris ou pas habitué à manger de l’aussi fraîche, je l’ai trouvée bonne mais ça ne m’a pas cloué au sol. Ce que j’ai adoré en revanche c’est la ricotta au lait de buffle. Méfiez-vous du menu où on vous met systématiquement des truffes dans tous les plats afin de faire gonfler la note. Néanmoins ça reste l’option idéale quand vous êtes à pied comme nous. Ce qui est plus galère c’est de revenir choper le train (y en a pas tout le temps) car autant la caseifico est à 10-15 min. à pied du temple mais il y a encore 10-15 min jusqu’à la gare. Le patron qu’on voit dans la vidéo de cette interview nous a gentiment désposés à la gare en voiture.

Ravioli farcis à la ricotta avec beurre et sauge

Ravioli, sauce tomates, citron et basilic. Ceux au beurre et à la sauge étaient meilleurs.

Tarte ricotta – poires

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*






Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.




Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris