Heidelberg (Allemagne)


03.08.20 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

Train Paris – Mannheim direct en 3h, 39 euros en s’y prenant à l’avance. Depuis Mannheim prendre un train de banlieue, un S train jusqu’à Heidelberg, compter 20 min. Achetez votre billet Mannheim – Heidelberg moins de 3h avant d’arriver à Mannheim, vous ne paierez ainsi que 6,10 euros. Téléchargez l’app de la DB et achetez votre billet dessus
le site

Sur place

Les transports publics, bus, tram sont efficaces mais sont chers (2,6 euros le ticket). Si vous restez plusieurs jours, vous avez intérêt à prendre le pass 5 zones à 13 euros. Si vous envisagez d’aller à Mannheim pour la journée alors vous pouvez soit payer un complément si vous avez déjà votre pass (adressez-vous à l’office du tourisme devant la gare), soit si vous n’avez pas de pass, prenez le pass 3 zones à la journée, vous pouvez l’acheter depuis n’importe quel distributeur.
le site

- Le résumé -

J’ai été amené à aller très régulièrement à Heidelberg et me suis mis en tête de dénicher des bons plans. La capitale du romantisme allemand est une des villes les plus touristiques du pays et la gastronomie en pâtit : les adresses pour touristes ou celles sans grand intérêt sont en surnombre et il y a peu de cuisine étrangère passionnante, par exemple pour les döner, c’est à Mannheim que ça se passe, moins riche et plus populaire.

Le Covid est passé par là et le tourisme a baissé. J’ai continué mon travail de fond, l’été la ville est très agréable, il y fait chaud, très chaud même, parfois trop disons-le, mais on peut se poser sur les pelouses le long du fleuve Neckar qui traverse la ville.

Je vous laisse vous documenter vous-même sur la partie historique, notamment le Philosophenweg, le chemin des philosophes le long duquel les professeurs de cette université réputée et les philosophes pouvaient converser et échanger leurs vues sur le monde ou alors encore le château, siège du Palatinat, qui fût à ce titre saccagé par Louis XIV, ce qui est considéré, avec la révocation de l’édit de Nantes, comme une de ses plus grandes erreurs.

- Lieux -

J’ai réuni sur cette carte tous les lieux, musées, restaurants, bars, boutiques, clubs qu’il est bon de connaître.

 

Heidelberg

Le château
le site

 

Unterwegs Theater
Hebelstraße 9
le site

C’est un lieu alternatif dédié à la danse contemporaine. Nous y avons vu un très beau spectacle du danseur japonais Shumpei Nemoto. Ce danseur classique plusieurs fois récompensé a décidé d’allier enregistrement en direct et danse improvisée : armé de 4 micros disposés sur ses chevilles et ses coudes, il danse et compose à la fois, ses mouvements créent du son et le micro de l’ordinateur enregistre et transforme ces sons, tout ceci se mélange si bien qu’on ne sait plus ce qui est à l’origine du son. Dur à raconter. S’en est suivi un passionnant échange autour de cette performance et de sa vision du corps en mouvement (salsa, breakdance, art martial, ballet, il n’y a aucune rupture dit-il). L’ambiance était agréable, le public restreint. J’ai eu l’occasion de discuter avec le couple qui gère ce lieu, bon esprit comme dirait l’autre.

Kulturhaus Karlstorbahnhof
Am Karlstor 1
le site

Lieu culturel avec de très bons concerts d’indie pop.

La bibliothèque municipale (Stadtbücherei)
le site

L’entrée est gratuite et il y a un accès gratuit à l’internet de la ville. J’y suis allé quasiment tous les jours pour travailler. Il y a de nombreuses tables qui sont toutes situées face aux baies vitrées et ont donc vue sur le parc. J’apprécie en plus la cafétéria qui propose de bons cafés (l’expresso macchiato) ainsi qu’une cuisine maison simple et pas trop mal, il y a une bonne ambiance de cafétéria de bibliothèque municipale, quelque chose d’agréable et pas trop mercantile avec une clientèle hétéroclite et tranquille.

Heidelberger Kunstverein
Hauptstraße 97
le site

Musée contemporain, de photographies notamment, le lieu est agréable et reposant, à l’écart de la Hauptstrasse, la vieille rue piétonne principale : on rentre dans une cour, traverse un jardin et le bâtiment moderne se trouve là. J’y ai vu une exposition consacrée à la Biennale de photographies.

La piscine

Skate Park at Iqbal-Ufer
Iqbal-Ufer

Un chouette spot sous un des ponts qui traversent le fleuve Neckar

Skatepark Heidelberg Wieblingen
Hinterer Entenpfuhl 1

La bibliothèque universitaire
Plöck 107-109
le site

Cette splendide bibliothèque dans un style Art Nouveau est située dans la vieille ville. On peut accéder aux salles de lecture afin d’y travailler à condition de laisser ses affaires (manteau et sac à dos) dans une consigne au sous-sol qui n’accepte que les pièces de 2 euros. L’internet de la ville n’est “captable” qu’à condition de rester dans la pré-salle de lecture, une salle avec des postes de travail par laquelle passent les étudiants qui vont eux dans les grandes salles de lecture. Par ailleurs les machines à café exigent une carte étudiant, pour la pause café, vous avez le café Pannonica qui n’est pas loin. Ce n’est pas la folie pour squatter mais pratique pour un bon café sur le pouce.

Heiligenberg (l’Amphithéâtre nazi Thingtstätte et l’Abbaye Saint-Michel de Heidelberg)

Les origines d’Heidelberg remontent aux romains et aux celtes. L’abbaye Saint-Michel située sur le Heiligenberg, une des « collines » qui dominent le fleuve Neckar, est une abbaye cistercienne qui date du XIIIème mais on trouve en son sein un lieu de culte romain. La Bittersbrunen en photo est une fontaine qui date de 400 ans avant J.C. Il y a un resto sympa avec une grande terrasse dans ce coin de nature superbe. A côté les nazis ont construit un théâtre qui s’inspire des théâtres grecs, le Thingstätte. Les nazis n’ont pas transformé la ville comme ils l’avaient prévu mais il reste ceci. De voir ces familles avec enfants, ces couples, ces groupes d’amis profiter de l’ancien amphithéâtre m’a fait penser que lors de l’horreur nazie, on ne pouvait que souhaiter qu’un jour la vie et l’amour investissent ces lieux et reprennent leurs pleins droits. De voir le bonheur des familles au soleil dans un lieu qui fût un des symboles de la haine est réconfortant mais invite à méditer sur le pourquoi du comment.

 

Handschuhsheim

J’aime le quartier d’Handschuhsheim au nord de la ville, c’est encore Heidelberg, Dossenheim un peu plus au nord est la 1ère ville hors d’Heidelberg, mais le sentiment est tout comme. C’est calme, agréable, aéré, il y a pas mal de commerces et il y règne une bonne ambiance. Je vous invite à aller y faire un tour et coupler ça avec une petite balade et un repas.

Schlierbach, montée vers le Königstuhl

Une très jolie balade qui permet de rejoindre le Königstuhl depuis Schlierbach : prendre le bus 35 ou 34 et descendre à Jägerhaus. Monter par la rue “Jägerpfad” vers le restaurant Wolfsbrunnen mit Biergarten. C’est un resto chic qui héberge de nombreux mariages, mais pour une bonne bière avant la montée c’est parfait. Le dépaysement est immédiat.

Une fois sur le Königstuhl, appréciez la vue sur la ville et faites idéalement un petit pique nique avec le coucher de soleil en prime. Vous pouvez redescendre par un des sentiers indiqués ou alors marcher qq centaines de mètres pour attraper le bus 39 qui va directement à Bismarck Platz en plein centre. Son trajet est assez trippant, à descendre la colline en passant au milieu de la forêt et par moments la route fait de grands lacets.

 

Kollerinsel

Une personne locale me l’a conseillée car c’est une superbe presqu’île à 18 kms d’Heidelberg.

- Restaurants -

Heidelberg

Cocodec
Obere Neckarstrasse 5
le site

Ce restaurant coréen propose une spécialité de poulet grillé. Vous pouvez commander un entier (25,50 euros option avec os et 1 euro de plus si vous voulez 2 sauces) ou un demi, l’expérience nous a montré qu’un entier pour 2 est trop, nous en avons emporté une bonne partie à chaque fois. Selon les recos des serveurs, les bonnes options de sauces sont : sweet soy sauce with garlic, sweet chili sauce et curry sauce. Ce sont les mêmes patrons qu’au resto Soban situé en face du funiculaire qui monte au château,  ça s’était mal passé pour nous là-bas à cause du service totalement perdu (nous étions perdus avant de commander), mais à Cocodec, on s’en est toujours bien tiré. Ce qui est agréable, ce sont les Pils en pression, 4 euros le verre de 0,4l. Les Mandu, les raviolis coréens, en entrées sont très bons aussi, les 12 pour à 8,50 euros. Cela nous coûte autour de 20 euros par tête chacun pour une bière, du poulet, des raviolis (dont quasi la moitié à emporter) et une salade.

 

Green Tea Cafe Konomi
Plöck 75-77
le site

Une bonne pause pas carotte du tout dans le vieux Heidelberg c’est ce Green Café Konomi tenu par une équipe entièrement japonaise, on dirait une famille : un udon, un soba, quelques sushi / maki, une bière : 20 balles. La pause à 2 pour 10 balles chacun : parfaite.

 

HUGO Wine & Dine (je le recommande pour le déjeuner)
Rohrbacher Str. 47
le site

Seulement pour le menu déjeuner à 10 euros avec entrée-plat-dessert, une fois j’ai eu un taboulé en entrée, un risotto de betteraves et raifort et un dessert abricots – coco avec pas mal de crème, le tout accompagné d’une boisson gazeuse à la pomme, 11,90 au total, c’est Byzance et rarissime pour Heidelberg d’avoir un menu à ce prix et structuré c’est-à-dire avec entrée-plat-dessert et un minimum d’équilibre d’un point de vue nutritif. La 2ème fois je suis tombé à nouveau sur le taboulé en entrée, bien que la serveuse m’assure que ça change à chaque fois – disons que toutes les 2 semaines le chef doit retomber sur les mêmes -, des pâtes qui étaient appétissantes mais la sauce tomate trop acide, de même que l’artichaut en boîte, m’ont un peu gâché la fête; cela étant j’étais tout de même content car ici on peut se reposer, en effet il y a peu de monde, on est confortablement assis seul à une belle table en bois. Le problème de beaucoup des “dînettes” du centre, c’est que tu manges ta soupe bio à 5 euros sur une banquette agrémentée d’un coussin donc au final le rapport qualité-prix d’Hugo est quoi qu’il arrive bon.

Franz Soupmarine
Märzgasse 4
le site

Un resto de soupes très fréquenté, il faut dire que c’est bien fait : 4,50 euros la petite soupe qui est déjà largement assez grande (5 la moyenne, 6 la grande), choix entre 4, 5 soupes du jour, il y a du pain aussi à disposition et de quoi agrémenter sa soupe en herbes fraîche, piment, citron.

Pizzeria Schulzi
Schulzengasse
le site

Semble-t-il une bonne pizza qui a changé d’adresse.

Wieblingen

Yangda
Neckarhäuser Str. 3
Tél : 06221 3358602
le site

Festival à Yangda, le seul resto chinois authentiquement intéressant à Heidelberg. Festin, manège de plats, régal. Et on mange sur le quai de la gare, ça c’est complètement ouf, vous pouvez donc venir en train et manger à même le quai ou alors il y a une station de Vélib’ juste là, c’est très agréable de rentrer en ville par la piste cyclable qui est très tranquille. Le tiercé gagnant : déjeuner dominical ici puis Expresso à Cafe del Mundo et enfin glace à Gelato Go. J’ai découvert ce resto car une amie chinoise à moi de Paris m’avait mis en contact avec une amie chinoise à elle qui vit à Heidelberg depuis 7 ans; elle nous a dit qu’elle ses amis avaient élu cette table comme la seule à même de leur proposer la cuisine qui leur manque.

 

Rorbach

Traube
Rathausstraße 75
le site

Cette ancienne gasthaus a été reprise par un jeune couple vers 2016 afin d’en faire une table bistronomique. C’est très bon, il y avait une bouillabaisse revisitée qui était savoureuse, nous avons pris du gibier en plats, sanglier et cerf, mais les assiettes étaient trop chères, respectivement 30 et 28 euros : on peut comprendre que le gibier sauvage soit cher, mais 30 euros l’assiette et surtout quand la viande est un peu trop cuite, c’est trop. Sinon tout était parfait, sélection étonnante de vins avec notamment des portugais pas très chers et bien bons et nous y avons découvert le rosé 2019 de Seeger, le meilleur vigneron de la région selon la patronne, également sommelière. Le service a eu un peu de mal au démarrage, mais ensuite nous étions au poil, en terrasse dans le centre ville charmant de Rorbach en plein juillet (j’aime par ailleurs bien aller à Rorbach).

 

Handschucheim

Wild & Wein Schützenhaus
Höllenbachweg 20
le site

Super plan à Heidelberg, enfin un peu à l’écart au nord, mais pas loin d’une station de tram’. Ce Wild & Wein Schützenhaus est une auberge discrète et gourmande. Elle était auparavant un club de tireurs et non de chasseurs (plein de médailles en sous forme de gros disques en bois peint aux murs), mais les patrons récupèrent le gibier que leur apportent des chasseurs. Le resto a été créé il y a 14 ans par une dame polonaise et depuis 7 ans c’est un couple de polonais originaires de la partie du pays proche de l’Ukraine qui le possède. Le resto est souvent plein, quand nous l’avions découvert lors d’une sortie à vélo un dimanche il était entièrement réservé pour un anniversaire. Au menu il y a des plats allemands traditionnels, du gibier et les pierogi. Ces ravioli maison d’origine polonaise sont délicieux, servis dans une sauce au beurre, il y a le choix entre trois sauces mais le patron conseille celle-là pour les gens qui comme nous veulent du naturel. D’ailleurs pour la salade, on lui a demandé à avoir seulement des légumes du coin. Je ne l’ai pas photographiée mais elle était délicieuse. On a bu une bière pression tirée d’une production locale artisanale, Klosterhof, très bonne, on était un peu moins fans de la biere polonaise plus industrielle. 2 affogato et une tarte chocolat, noisette et raisins. Comme le patron nous avait annoncé autre chose, il nous l’a offerte et les deux schnaps, un polonais et un allemand aussi. Décidément très classe cette maison. Le jeune couple était inquiet des conséquences des fermetures dues au coronavirus sur son activité donc il envisageait de proposer un service de livraison, malin.

 

Alt Hendesse
Mühltalstraße 4

Dire que c’est très bon serait totalement exagéré, cela étant c’est frais et donc à la fois plus léger et meilleur que pas mal de restos tradis. De plus le resto est à l’écart de la ville dans un quartier sympa et tranquille, près de l’arrêt de tram Hans-Thoma-Platz et sa spécialité est le vin donc possibilité de boire qq verres intéressants.

 

Sandwichs

Mahmoud

Badisches Gasthaus zum Goldenen Löwen
Hauptstraße 139
69214 Eppelheim
le site

- Cafés -

Heidelberg

Coffee Nerd
Rohrbacher Str. 9
le site

Probablement le meilleur café de la ville. C’est le seul point de vente d’Heidelberg référencé sur le site d’Aeropress, si vous voulez en acheter un, c’est donc là. Parfait pour squatter avec son ordi si la bibliothèque municipale n’est pas encore ouverte par exemple (avant 10h). L’équipe est sympa. Ils ont de bons croissants et pains au chocolat qui viennent de France, sans doute congelés, mais les meilleurs que j’ai goûtés en ville jusqu’ici. Leurs sandwiches à 3,60 euros sont aussi très bons dans de la bonne baguette faite par un boulanger d’Heidelberg. Le lieu est comme une petite maison, vous cherchez votre place parmi les différentes pièces, il y a en revanche peu de chaises avec dossier donc faut avoir de la chance si on veut bosser longtemps sur son ordi comme moi.

 

Das Literaturcafé (à la bibliothèque municipale)
Poststraße 15
le site

On ne va pas forcément comprendre pourquoi je mets celui-là et bien parce que c’est sans doute celui auquel j’ai été le plus souvent. J’aimais beaucoup y prendre mes pauses lorsque je bossais à la bibliothèque municipale puisqu’il s’agit de sa cafétéria. La clientèle est différente de celle de cafés plus branchés.

Rada Coffee & Roesterei
Untere Str. 21
le site

C’est un peu le bordel dans ce petit café de la vieille ville divisé en deux pièces bien distinctes, mais il y a un côté assez débonnaire qui tranche avec des cafés plus hipster.

La Fée Bar Café
Untere Str. 29
le site

Celui-là est très cosy, la salle est au calme, confortable coupée du bruit – et de la lumière – de la ville, je le privilégie donc par mauvais temps ou lorsque je veux vraiment me reposer. Leur boissons chaudes sont de grande qualité, j’aime beaucoup leur infusion “Fée Bar”maison avec thé, citron, gingembre, grenadine, elle est très bonne et servie généreusement.

NOMAD Weststadt
49 Rohrbacher Straße

La partie restauration est peu intéressante et trop chère selon moi mais comme il n’y a pas d’autres cafés de ce genre dans cette partie riche de la ville, je le conseille, il est attenant au resto Hugo que je conseille seulement pour le menu déjeuner à 10 euros en semaine.

Café Konditorei Zimmermann
Rohrbacher Str. 69

C’est un café à l’ancienne fréquenté majoritairement par des personnes d’un certain âge, juste un peu plus loin que le NOMAD Weststadt précédemment cité. On y trouve de bonnes pâtisseries, dont des lunettes framboises, d’ailleurs des coeurs framboises devrai-je dire car elles ont la forme de coeur.

Pannonica
Ingrimstr. 22
le site

Je n’ai pas particulièrement eu envie de m’y poser, c’est trop petit, mais j’y ai pris un café à la volée. C’est pratique lorsque vous êtes à l’extrémité Est de la vieille ville car il n’y a plus vraiment de café de ce genre par là.

Bahnstadt

Café del Mundo
Noetherstraße 3
le site

Ce café tenu par des dominicains se situe dans la nouvelle ville qui pousse juste derrière la gare, de l’autre côté par rapport au centre ville. Il y règne une ambiance très sympathique et détendue (voir ma vidéo instagram). Parfait après avoir festoyé chez Yangda et avant d’aller manger une glace à Gelato Go.

Glacier Gelato Go
Nightingalestraße 1

Il y en a un dans le centre mais un nouveau a vu le jour à Bahnstadt. Le parcours de rêve un dimanche : vous allez manger au resto chinois Yangda, puis vous prenez un café au Cafe del Mundo et vous finissez avec une glace ici.

Dossenheim

Leeloo
Rathauspl. 6
le site

1 Latte Macchiato 3,20, 1 Chai Latte 3,10, Apfelstrudel à 5,90, y en avait largement pour deux, il est ouvert le dimanche, le mec est assez sympa Total 12,20 euros

Rorbach

Rorbar
Rathausstraße 54
le site

Pour profiter du café sur la place, comme ci-dessous, lorsqu’on vient faire un tour à Rorbach. Ce jour-là, le personnel était un peu relax mais j’ai eu tout ce que j’avais demandé au final.

Wieblingen

Le glacier Ok Kool
Wallstraße 3

C’est le glacier parfait quand on revient d’une nage sur les bords du Neckar (voir dans la partie “Lieux”), les glaces sont délicieuses, en revanche il y a beaucoup de monde donc vous serez plus ou moins chanceux avec l’attente. Quand on y est passé, la jeune personne ne savait pas faire les boules mais ça nous a servi car on en a eu plus.

 

- Bars -

Florinstube
Floringasse 4
le site

Le bar à vins réputé mais je ne l’ai pas encore essayé.

Friedrich
Friedrich-Ebert-Anlage 1
le site

Un bon bar à cocktails, la musique est bonne (jazz, funk, breaks) et le lieu cosy.

- Clubs -

Leitstelle im Dezernat 16
Emil-Maier-Str. 16
le site

Un café – bar culturel, regardez leur programmation.

Canoa Club
Neuenheimer Landstraße 5
le site

Club de bachata

- Magasins -

Drehwerk
Lutherstraße 49
le site

Boutique proposant ses propres productions de céramique

- Musique -

Disquaires

Ronnie’s Records
Bahnhofstraße 19
le site

 

- Alimentation -

Boulangeries

Backerei Grimm
Märzgasse 10
le site

Cette petite pâtisserie familiale propose de bons petits gâteaux et aussi des confitures maison concoctées par la mère de la patronne. C’est hallucinant à quel point les confitures ne sont pas chères en Allemagne, les gros pots sont à 4,50, j’ai pris un gros pot de confiture de framboises qui était à 4,90, donné.

Bäckerei Göbes
Plöck 34

C’est la boulangerie historique de la ville semble-t-il, elle est très fréquentée, il faut dire qu’ils ont une large sélection de pains et qu’on voit les ateliers derrières, on sent le fait sur place. J’ai acheté un genre de pain de campagne, un gros bout pour 1 euro, je n’ai toujours pas compris comment c’est possible.

Café

Café Florian Steiner Kaffeerösterei
Obere Neckarstraße 18
le site

Cette brûlerie qui n’ouvre que le samedi et propose des grands crus.

Marchés

Il y a plusieurs marchés et ils sont plutôt sympas et on y trouve de bons produits (fruits et légumes, boucherie, fromagerie, poissonnerie). J’aime beaucoup celui du quartier chic Neuenheim, mais rassurez-vous on y trouve aussi des produits abordables.

Marktplatz Neuenheim
Schulzengasse

 

 

Vin

Vigneron Hans Winter
Weingasse 2
le site

J’y acheté chez ce vigneron célèbre de Rorbach son meilleur rouge et son meilleur blanc, 12 euros la bouteille chacun, très bien. Autant j’ai eu du mal à trouver du bon vin à Heidelberg, dans les cavistes ou au resto, mais ici j’étais content, c’est un vin très honorable pour un bon rapport qualité-prix.

- Photos -

Dans la vieille ville

 

Quartier chic vers Whilhelmsplatz

Depuis le château

Il est agréable de descendre à piedà travers bois depuis le sommet du Königstuhlle auquel on monte par le vieux funiculaire.

La nuit

Oeuvre implantée courant 2020 dans le hall de la gare

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris