Edo en 2022 – Paris (75018)


12.10.22 - Guillaume - 716lavie
Edo
82, rue Leibniz
75018 Paris
01 42 29 11 76
Ouvert de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30
Métro : Porte de Saint-Ouen (13)
Bus : Firmin Gémier (La Traverse), Navier (21)
- Le résumé -

9 ans après mon 1er article, ce restaurant est toujours une bonne pioche pour qui se retrouve du côté de Porte de Saint-Ouen. On ne traversera pas Paris pour y aller, mais on sera très content de l’avoir dans la poche si on est dans le coin.

- La petite histoire -

9 ans après mon 1er article, me revoilà dans le quartier à l’heure du repas et je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de vérifier par moi-même que l’adresse valait toujours le coup.

Tokyo s’est appelée Edo, “porte de la rivière” ou “porte de l’estuaire”, de de 1603 à 1868. Lorsque la période du shogunat s’acheva, l’empereur Meiji décida de renommer Edo “Tokyo” qui signifie “la capitale de l’est” appuyant ainsi le fait que Tokyo soit désormais la nouvelle capitale.

- Lieu -

Le resto est petit, sans chichis et pas nécessairement des plus avenants, mais cela fait partie du charme de cette table authentique et simple.

Pour ce qui est de la musique que la patronne a décidé de mettre en cours de service, j’étais moins fan en revanche : déjà la musique au resto, je n’aime pas, mais là c’était un genre de Dalida japonaise avec de la guitare électrique. N’empêche que lorsque j’ai demandé à la dame si elle acceptait de baisser, elle l’a fait sans sourciller.

J’avais ma petite table de 2, j’étais bien.

- L'équipe -

C’est monsieur et madame, j’affectionne ce genre de tables japonaise modestes et authentiques qui cherchent à faire bien tout en restant très abordable voire pas cher.

- Le repas -

Un coup d’oeil à la carte,

assortiment atlantique de sushi et sashimi pour 2 à 39 euros, c’est cadeau.

Un coup d’oeil aux bières, 5 euros la petite c’est cher mais 6,50 la grande c’est très sympa.

Comme on était au déjeuner, je choisis un menu midi express que j’avais repéré avant de venir, 13 euros le menu Haru c’est Byzance.

Déjà j’aime qu’on m’apporte une grande carafe d’eau, avec une mise en bouche qui plus est (inattendue dans un menu à 13).

La miso, bonne

Ensuite la salade est belle, petite mais fraîche et croquante, c’est simple, j’ai bu le reste de vinaigrette au bol.

J’avais demandé à ce qu’on m’apporte la bière en même temps que les sashimi, ce fût fait, la dame est très pro dans son service.

Les voilà, c’est beau et bien fait, j’aime le fait qu’il y ait de petites quantités d’un truc très bon au sein d’un menu à 13 euros, franchement j’ai jamais vu plat aussi maison dans un menu aussi peu cher.

- Le bilan -

Il y avait 2 dames à côté de moi qui trouvaient ça trop lent, ben oui, un chef qui travaille seul et prépare tout avec soin, ça prend du temps, c’est normal; n’empêche que j’ai mangé en 45 minutes, rapidement donc, bon on m’a apporté mon sashimi 5 minutes avant que je doive partir, mais ça, ils ne le savaient pas car je ne l’avais pas dit. Tout ça pour dire qu’il serait fort malvenu de critiquer le fait qu’on ne vous balance pas tout de façon express, à moins qu’on n’ait pas compris qu’il s’agit d’un authentique restaurant japonais.

Je me répète, j’adore trouver ce genre d’adresse, il faut juste être prévenu que le cadre et l’ambiance ne sont pas propices à un dîner aux chandelles, mais j’aimerais qu’il y ait un resto japonais comme ça dans chaque quartier proche des maréchaux. Il faut soutenir ce genre de couples qui travaille bien tout en restant modeste, connaît bien son métier et son resto.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022