Osez la Lozère (France)


26.06.18 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y venir

Train  : pour la gare Gare d’Aumont-Aubrac depuis Paris, compter 5h30 avec changement à Clermont-Ferrand

Avion : Twin Jet propose des vols depuis Orly jusqu’au Puy-en-Velay, de là un van Mercedes vous conduit à la gare de Mende, compter 3h d’Orly à Mende. Le prix normal est prohibitif, 260 euros, mais j’avais trouvé une offre spéciale à 125 euros qui valait le coup.

- Le résumé -

La Lozère, département le moins peuplé de France, on s’imagine vite un territoire aride et une population taiseuse habituée à vivre loin des foules : que nenni! La Lozère est une terre de passionnés, modestes, désireux de partager leur passion pour ce territoire injustement méconnu. Osez la Lozère!

La Lozère et plus globalement le « centre de la France », je ne connaissais pas et sans doute que parmi vous, plusieurs sont dans le même cas. J’avais grande envie de le découvrir mais, comme ces voyages qu’on rêve de faire depuis longtemps, on ne sait pas trop par quel bout les prendre; l’appréhension sans doute de ne pas être à la hauteur ou le sentiment qu’on ne pourra pas tout découvrir en une fois et, par conséquent,, un certain découragement.

Un matin, alors que nous sortions d’une projection dans le quartier latin, nous avions envie de casser la croûte, mais surtout pas de nous laisser enfler par les attrape touristes environnants. Nous sommes alors tombés sur la Maison de la Lozère, rue Hautefeuille, soit le centre d’information touristique de la région dans la capitale. Nous avons poussé la porte, discuté et me voilà quelques semaines plus tard embarqué pour un périple Lozérien en compagnie de mon acolyte Benjamin de Yeah Yeah Médias.

L’office du tourisme m’avait proposé le choix entre plusieurs régions : l’Aubrac, les Cévennes, les Gorges du Tarn et le Nord Lozère. Je leur avais dit que je voulais être envoyé dans la région la moins connue, celle à laquelle mon humble éclairage profiterait le plus. Ce fut le nord Lozère.

Voilà les 5 points que j’ai adorés dans le coin :

– la tranquillité et la place laissée à la nature

– des paysages très différents dans un petit périmètre

– des habitants passionnés de leur région et emplis d’une certaine humilité

– des initiatives locales à foison, qu’elles soient commerciales ou culturelles 

– l’impression d’être dans un paradis caché

- Un peu d'histoire -

Jusqu’à récemment la Lozère était rattachée à la région Languedoc-Roussillon qui incluait aussi l’Aude, le Gard, l’Hérault, la Lozère et les Pyrénées-Orientales. Cette région fut fusionnée avec celle du Midi-Pyrénées pour donner naissance à la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée qui couvre 13 départements.

La Lozère est le département le moins peuplé de France, moins de 80000 âmes, à la croisée des chemins. On distingue 4 régions naturelles au sein du département :

la Margeride au nord : très verte et vallonnée, avec ses plaines, rivières et forêts sans oublier les rochers de granit, cette partie conduit  vers le Cantal à l’ouest et la Haute Loire à l’est.

le plateau de l’Aubrac : ce plateau quasi-lunaire qui donne une impression d’être au-dessus des humains, quelque part entre deux mondes, empiète aussi sur le nord de l’Aveyron et le sud du Cantal. Ici c’est la terre des vaches d’Aubrac, de l’aligot et des burons, ces maisons de pierre traditionnelles qui permettaient aux bergers de s’abriter par tout temps. « On a sur l’Aubrac une sorte de vertige horizontal » Julien Gracq

les Cévennes : la partie sud-est de cette chaîne granitique est en Lozère alors que le reste se trouve à la fois dans l’Ardèche, le Gard et le Héraut. C’est le royaume de la châtaigne et des chèvres qui gambadent le long des flancs abrupts.

les Causses : à l’ouest de la Lozère, les Causses sont ces plateaux en hauteur qui dominent des vallées encaissées dans lesquelles les populations se sont rassemblées autour des points d’eau.

Depuis 2011, les Causses et les Cévennes ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en tant qu’exemple de « paysage culturel de l’agropastoralisme méditerranéen », l’activité agropastorale étant attestée sur ce territoire depuis le Néolithique. Parmi les spécialités : fabrication de fromages (Roquefort, Pélardon, Bleu des Causses), transhumance et culture des céréales.

J’ai emprunté cette carte conçue par l’Office du tourisme de Lozère, sur leur site, elle est en version interactive

Carte Lozère

- Hôtels -

AUMONT AUBRAC

Chez Camilou
10 Route du Languedoc
Tél : 04 66 42 80 22
le site

C’est la 4ème génération de la famille Attrazic, depuis 1928, à tenir les rênes de cet hôtel restaurant qui s’est considérablement agrandi puisqu’il compte désormais l’hôtel, le restaurant étoilé, la table bistronomique et le bistrot. L’hôtel propose des chambres de 100 à 130 euros qui ont l’avantage d’être pratiques si on veut passer la 1ère nuit en Lozère à Aumont-Aubrac et aussi si on veut profiter de la bonne table sans se soucier du retour à la maison en voiture.

 

RIMEIZE

Les Granges de Bigose
Lieu-dit Bigose
Tél : 04 66 47 12 65
le site

Ci-dessous la mascotte de l’établissement qui vient vous saluer tous les matins. Au départ elle avait été achetée par les propriétaires pour tenir compagnie au cheval puis elle est devenue un élément incontournable du lieu. Lors de ma visite au printemps 2018, l’établissement avait été vendu mais c’étaient encore les anciens propriétaires qui étaient là. Espérons que la maison continue sur sa lancée car c’est un bon plan. Le lieu d’abord y fait beaucoup puisque vous êtes à l’écart du bruit mais à côté du chemin de Saint-Jacques. La cuisine ensuite est simple et bonne, mais l’ancien patron était le chef donc il faut voir ce que ça va donner. Enfin vous avez aussi bien la possibilité de dormir en chambre commune qu’en individuelle (attention il y en a peu, prenez-y vous en avance).

IMG_4668

- Evènements -

Fête de la transhumance à Aubrac
le site

Cette fête fait passer la population de la ville d’Aubrac de 1000 personnes à 10000 le temps d’un week-end. On vient y voir les nombreux troupeaux qui se dirigent vers les hauteurs pour la transhumance. Parmi eux, il y 10 troupeaux officiels. Une condition pour être sélectionnable est de s’engager à faire des recherches historiques sur les coutumes et traditions, cette fête devant être aussi l’occasion de transmettre un savoir-faire et une culture.

Phot’Aubrac
le site

Ce festival de photos de la ville de Nasbinals consiste à mettre de grandes photos un peu partout sur les murs de la région : facades des maisons, des étables, etc…

- Lieux -

RANDONNEES

Avant de vous présenter les lieux que j’ai visités, voici plusieurs randonnées qui vous permettent de découvrir la Lozère à pied :

Le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle

Les chemins de Saint-Jacques fêtent en cette année 2018 leurs 20 ans au patrimoine mondial de l’Unesco. Le GR65 va du Puy-en-Velay en Haute-Loire jusqu’à Conques dans l’Aveyron, en passant dans une partie de la Margeride et de l’Aubrac via Saint-Alban-sur-Limagnole, Aumont-Aubrac, Nasbinals. Le charme est là, les 20000 marcheurs à l’année aussi, on vient autant pour savourer la beauté des paysages que le charme des rencontres impromptues.

Le Tour des Monts d’Aubrac
le site

D’une longueur de 160 kms, il fait une boucle sur la Lozère, le Cantal et l’Aveyron

Le GR70

Le GR70 porte le nom de R.L. Stevenson – celui de l’Île au Trésor oui – car il suit le périple de l’auteur accompagné de son ânesse Modestine, raconté dans « Voyage avec un âne dans les Cévennes ». C’est l’association « Sur le chemin de R.L. Stevenson » qui anime ce sentier de randonnée qui comprend loueurs d’ânes, hôtels, restaurants. Comptez 12 à 14 jours pour parcourir les 270 kms, mais préparez-vous à certains dénivelés coton.

AUMONT AUBRAC

Aumont-Aubrac est à la croisée des chemins et des paysages puisque c’est là que se rencontrent à leurs extrémités les monts granitiques de la Margeride et les plateaux basaltiques de l’Aubrac. C’est aussi un point de passage pour les randonneurs (Saint-Jacques de Compostelle, tour des Monts d’Aubrac). C’est un bon point de départ pour découvrir la Lozère en partant du nord. Contrairement à ce qu’on pourrait croire en découvrant ce coin tranquille où il avait neigé en mai, il y a de nombreuses associations sportives et culturelles qui permettent aux habitants d’être occupés : pièces de théâtre, foire de Lozère, animation les  week-ends : les propositions ne manquent pas. Cela explique que nous ayons rencontré de nombreuses personnes qui étaient revenues vivre en Lozère après plusieurs années dans des grandes villes et qui ne regrettaient pas leur choix.

NASBINALS

A Nasbinals, nous voilà dans l’Aubrac Lozérien caractérisé par son passé volcanique et glaciaire :  pierres basaltiques ou granitiques autrefois véhiculées par les glaciers et rivières, cascades et lacs. Dans le centre ville, ne manquez pas le coup d’œil à l’église romane de 1074. Allez acheter du thé d’Aubrac ou de la bonne charcuterie chez Souchon (voir la partie « Alimentation » plus bas dans l’article).

CASCADE DU DEROC

La cascade du Déroc est à côté du lac de Saint-Andéol (ci-dessous), toujours sur la commune de Nasbinals, à 8 min. en voiture du centre ville. Vous êtes sur les terres volcaniques de l’Aubrac. L’atmosphère brumeuse, la croix qui le surplombe, il y a ici un curieux mélange d’irréel et de tranquillité.

IMG_4474

Le pont des nègres tire son nom des pierres noires, les truites noires « fario » copient par mimétisme  la couleur des roches.

IMG_4475

Ce sont les eaux du lac des Salhiens, d’origine glacière, qui alimentent la cascade de 32 m de haut. Le site étant privé mais libre d’accès, il n’y a pas de barrières de sécurité, ne faites pas n’importe quoi. Du haut de la chute d’eau, un point de vue saisissant sur l’Aubrac vous attend, dommage que certaines exploitations soient dotées de bâtiments peu esthétiques qui ne servent pas le paysage.

IMG_4430

LE PARC AUX LOUPS DU GEVAUDAN

le site

Fondé par le précurseur Gérard Ménatory en 1985, le parc aux loups offre aux 80 loups un espace de semi-liberté de 20ha (qui va s’agrandir à 32h pour s’ouvrir aux handicapés) et leur assure un minimum de contact direct avec l’homme (l’introduction d’une puce sous leur peau est une des rares fois où ils seront manipulés de leur vivant). Les bêtes viennent de Mongolie, du Canada, de Pologne, de Sibérie et du grand nord canadien. Le but est de mieux faire connaître cet animal souffrant d’une mauvaise réputation afin de lui permettre de vivre un jour en liberté en France.

Il faut lire la brochure rédigée par le personnel du parc ou rencontrer des membres de l’équipe pour se rendre compte de l’engagement qui est le leur en faveur de cet animal. Ce parc est un cri du cœur pour les loups : l’objectif étant de laisser les bêtes mener au maximum leur vie comme ils l’entendent, il ne faut pas s’étonner de ce que parfois certains loups soient cachés des yeux des visiteurs, ce n’est pas un zoo ici.

Visite guidée à heures fixes sur une partie du parcours, 30 min seulement : 9 euros adulte et 6 enfant. J’ai apprécié le fait que les panneaux informatifs soient en français et en anglais.

IMG_4451

STATION PLEINE NATURE DES BOUVIERS

Evasion Grand Nord
le site

Mathieu Lamblin a déjà eu de nombreuses vies, de la Guyane et ses serpents jusqu’aux éléphants du Mali. Ce sont finalement les chiens de traîneau qui ont eu raison de lui. Il s’est installé ici dans une région qu’il adore et qui lui permet de vivre son rêve : vivre en pleine nature et permettre à ses chiens d’avoir aussi tout l’espace qu’ils désirent.

USEK2083

Mathieu a développé de nombreuses activités axées sur la traction par des chiens : traîneau, mais aussi cani-trottinette, cani-raquette, cani-vélo et même cani-rando, ce que j’ai fait. Ca n’a l’air de rien mais on marche plus vite et avec un moindre effort quand on est tracté par un chien. Le point de départ de l’activité est la station pleine nature des Bouviers qui dispose de 24 chalets prêts à vous héberger. Le lieu est sublime car il est à la fois vallonné, à 1400 m d’altitude (ce qui en fait un domaine skiable) mais aussi en partie forestier (hêtres, épicéas), ce qui en fait également un espace incroyable de randonnées, à l’écart du chemin de Saint-Jacques.

IMG_4569

SAINTE EULALIE EN MARGERIDE

Réserve de bisons d’Europe de Sainte-Eulalie
le site

Pour visiter cette réserve de bisons, on monte dans des grandes carrioles tirées par des chevaux. Le paysage est magnifique et on peut s’approcher bien près des bisons, ce qui est appréciable. En revanche, il faut être prêt à visiter le parc en groupe et être assez dépendant de son guide-conducteur.

IMG_4533

LA SALLE PRUNET

La Ferme des Cévennes
le site
Entrée à 5 euros

Cette ferme des Cévennes est un lieu à part sorti de l’imagination de Jean-Louis venu il y a une vingtaine d’années de Montpellier pour s’installer dans ce paysage grandiose. Le but est de donner à voir la réalité du travail à la ferme hors des images d’Epinal. Jean-Louis revendique un discours de vérité et de pragmatisme : non, on ne traie plus les chèvres à la main car cela prend beaucoup trop de temps, etc… Ce Géo trouve-tout tient à ce que la ferme soit de moins en moins incarnée par lui et à ce que le projet vive par lui-même.

BTXV7299

C’est le lieu idéal pour emmener des enfants et leur permettre de découvrir des activités telles qu’accompagner les chèvres qui partent se promener sur les pentes des Causses, les traire, faire du fromage et j’en passe. La beauté du lieu est difficilement descriptible. Un parcours a été aménagé afin de se promener aux alentours de la ferme en découvrant l’histoire de la région (nombreuses empreintes de dinosaures). Possibilité de dormir sur place, 43 euros la chambre pour deux.

IMG_4648

Parmi les fromages qu’il produit, le Pélardon, une appellation des Cévennes. Ce qui compte ici, c’est de faire, et de nombreuses choses, on ne vient pas ici pour l’excellence des produit, mais pour découvrir une ferme pédagogique en activité.

IMG_4614

LA CHAM DES BONDONS

Entre le Mont Lozère et la Vallée du Tarn se trouve une des plus importantes concentrations de menhirs d’Europe après Carnac, mais ici ils ne sont pas alignés. D’ailleurs, si vous n’êtes pas prêts pour les trouver les uns les autres, ne vous attendez pas à en voir plus de 5. Néanmoins ils sont imposants et valent le coup d’œil. Ensuite dirigez-vous vers un des 2 puechs, ces petits monts qui selon les légendes seraient des mamelons de déesse ou alors faits de boue tombée des bottes de Gargantua, et gravissez-les, ce n’est pas bien compliqué. Profitez alors de la vue qui s’offre à vous.

IMG_4663

IMG_4665

 

MENDE

Mende est la préfecture de Lozère à ne pas manquer pour la beauté de sa cathédrale et son vieux centre ville.

IMG_4835

IMG_4685

Musée du Gévaudan
3 Rue de l’Épine
Tél : 04 66 49 85 95
le site

Après avoir été fermé dans les années 80, le musée devrait rouvrir ses portes en 2018 dans son emplacement initial, l’hôtel particulier Buisson de Ressouches.

- Restaurants -

AUMONT AUBRAC

Chez Camillou
10 Route du Languedoc
Tél : 04 66 42 80 22
le site

Menu Gabale : 28 euros entree-plat-dessert
4eme generation au resto

IMG_4272

IMG_4276

IMG_4286

MARCHASTEL

Le Buron de Born
Tél : 04 66 32 52 20

Un buron tout ce qu’il y a de plus typique, sur le plateau d’Aubrac, aux environs de Nasbinals, à 2 pas de la cascade du Deroc. Nous l’avons vu en mai alors qu’il venait de neiger, il faisait froid et brumeux, nous n’avons donc pas profité de la vue en terrasse sur le lac, qui fait le charme de l’endroit aux beaux jours.

HVFR1817

Compter 28,50 euros pour le menu avec planche de charcuterie, pièce de boeuf de l’Aubrac, aligot, fromages et tarte.

TXYU0236

IMG_4401

 

Auberge de la Tourre
Le Bourg48260 Marchastel, France
Tél : +33 4 66 45 68 73
le site

Petit resto qui marche bien, dur de reserver

FAU-DE-PEYRE

Hotel-Restaurant Del Faou
48130 Fau-de-Peyre
Tél : +33 4 66 31 11 00

Bonne quantité, bon rapport qualité-prix

GRANDIEU

Le Mazimbert
Lieu-dit Mazimbert
Tél : 04 66 46 45 09

Recommandé par Mathieu Lamblin qui s’occupe des chiens de traîneau.

SAINT ALBAN SUR LIMAGNOLE

L’Oustal de Parent
Les Faux
48120 Saint-Alban-sur-Limagnole

C’est une belle bâtisse construite par l’arrière grand-père de l’actuel patron, qui était agriculteur. Le grand-père avait ouvert un cafe dans les années 50 en plus de l’activité agricole puis les parents se sont mis dans la restauration et ont arrêté l’activité agricole. En 1998, grace à l’émergence du chemin de Saint-Jacques (inscription à l’Unesco, randonnées pédestres), le lieu a bénéficié d’un afflux de clients. Oustal signifie la maison en occitan. Ce n’est pas le meilleur repas que nous ayons fait mais c’était très honorable et il faut saluer l’accueil sans failles du patron ainsi que des prix très sympas (10 euros la formule rapide E/P ou P/D + café les midis de semaine). En revanche c’est le plateau de fromages le plus sérieux que nous ayons vus en termes de qualité.

IMG_4524

FLORAC

Nous n’avons pas eu beaucoup de temps à Florac, mais voilà les 3 restaurants du centre ville et des environs qui nous ont été recommandés.

Adonis, hotel des Gorges du Tarn
le site

Les tables de la Fontaine
le site

La Lozerette à Cocurès
le site

MENDE

La Safranière
52 Rue du Lavoir
le site

Poissonnerie Restaurant La Marée
5 Rue de l’Orange

Ouvert du mardi au vendredi midi, le restaurant attenant à la poissonnerie sert les produits frais de la boutique, accommodés de manière simple. C’est souvent plein donc venez tôt ou réservez. 4,50 euros les 6 crevettes fraîches servies avec une belle mayonnaise, ça fait du bien.

O Croq en ‘K
20 Rue du Collège

Ce petit traiteur libano-arménien est tenu par un libanais arménien (ça ne s’invente pas), autrefois joaillier, mais qui a dû se réinventer professionnellement lorsqu’il est arrivé en France au moment de la guerre du Liban. Il fait quasiment tout maison et veille à son petit snack comme il veillait naguère sur ses bijoux : avec soin et passion.

Le Tipaza
Rue l’Ancienne Maison Consulaire

Ce couscous familial est une des valeurs sûres de Mende, validé par tous.

- Cafés -

NASBINALS

La Grange au Thé
Place du Foirail
Tél : 06 07 76 36 81
le site

Le thé d’Aubrac (Calamintha Grandiflora) est une plante des plateaux basaltiques d’Aubrac qui est traditionnellement consommée sous forme d’infusion, notamment pour les maux d’estomac. Elle a un goût mentholé fort. Depuis 2011, des producteurs ayant de petites parcelles sur l’Aubrac Lozérien, Cantalien et Aveyronnais, se sont mis à la cultiver afin d’éviter la cueillette sauvage abusive. Des chefs se sont mis à l’intégrer dans leur cuisine tels que Michel Bras a Laguiole, Serge Vieira à Chaudes-Aigues ou Cyril Attrazic à Aumont-Aubrac.

NIPO3608

WFPG1516

Lô d’Ici
Tél : 06 80 28 51 12
le site

Gîte qui fait aussi salon de thé.

MENDE

Torrelia
5 Place René Estoup
le site

Cette dame passionnée et fort sympathique propose à la vente et à la consommation des thés et des cafés de qualité qu’elle torréfie. Les tarifs sont très sympas et la terrasse sur la vieille rue piétonne du centre également, que du bon.

- Gastronomie -

La vache d’Aubrac

La fameuse vache d’Aubrac est une vache autant laitière qu’allaitante qui va nourrir son veau toute sa vie. Historiquement l’Aubrac etait une terre d’élevage et non de culture. Le but de plusieurs  producteurs est d’être autonome en fourrage en utilisant seulement soit du foin soit de l’herbe naturelle.

IMG_4305

- Magasins -

Atelier Jeans Tuffery
Zone Artisanale Saint Julien du Gourg
Tél : 04 66 45 00 94
le site

Tuffery est la marque française la plus ancienne de jeans. La 4ème génération en place a parfaitement su saisir le virage du renouveau du jean solide, de fabrication française et ce qui était un handicap précédemment (l’isolement en Lozère) est devenu un atout avec internet (fabrication authentique française alliée au savoir-faire centenaire). J’en ai acheté un que j’adore. Il y a aussi un magasin en ville si vous n’avez pas de voiture pour parcourir les 2,5 kms depuis le centre ville « Tuff’s », 60 avenue Jean Monestier.

NTMP7036

- Alimentation -

AUMONT AUBRAC

L’Etape des Sens
18 bis avenue de Peyre
Tél : 06 84 35 82 37 – 06 02 48 85 38

La boutique est ouverte depuis 6 ans, à 95% des produits de Lozère et le reste des régions environnantes. Cookies chocolat châtaigne, croquants à la myrtille, chocolats

Fromagerie Benoît Chapert
3 Route d’Auvergne
Tél : 04 66 42 80 24
le site

NASBINALS

Charcuterie de l’Aubrac, Maison Souchon
Route de Marvejols (sortie du village)
Tél : 04 66 32 57 34
le site

Patricia est la 5ème generation de Souchon. Les cochons viennent du Nord de l’Aveyron et du Sud du Cantal, ils sont abattus le lundi et le mardi matin l’équipe commence à les travailler. Je vous recommande le foie de volaille, une recette traditionnelle de la maman de Patricia, Patricia en a créé un au miel, à déguster sur du pain d’épices.

XKAQ6644

 

MENDE

Maison des Paysans de Lozère
Place René Estoup
Tél : 04 66 41 08 34
le site

Coup de coeur pour cette boutique qui propose à des prix très raisonnables des produits de producteurs de la région. En plus, certains producteurs sont parfois présents dans la boutique, comme c’était le cas le jour de notre visite. J’ai rencontré la productrice des Tisanes de la Vallée, mais j’ai aussi acheté de l’excellent miel et de la confiture de châtaignes ainsi qu’un tartare de châtaignes au curry.

ISPAGNAC

Le Domaine de Gabalie
place du Sabot
Tél : 06 75 75 15 95
Email : sylgac@orange.fr

Le Savoyard d’origine, Sylvain Gachet, a été le premier vigneron à créer un vin en Lozère, dans les Gorges du Tarn, en 2003. «Le Domaine de Gabalie» est proposé à la carte des bonnes tables du département.  Pour le vin rouge, le choix des cépages s’est porté sur les Pinot noir, Syrah et Marsellan ; pour le blanc c’est le Chardonnay.

PBYG3128

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>