Trattoria Arco dei Gavi – Vérone (Italie)


07.01.22 - Guillaume - 716lavie
Voir l'article sur Vérone
Trattoria Arco dei Gavi
Corso Cavour, 43
37121 Vérone
+39 045 806 5035
Ouvert midi et soir tous les jours sauf le mardi
https://www.trattoriaarcodeigavi.it/
- Le résumé -

Voici une trattoria très honnête en plein centre.

- La petite histoire -

Nous n’avions qu’1h30 à passer à Vérone en transit entre la gare et l’aéroport. Je savais d’expérience pour avoir déjà été dans la ville qu’elle est très touristique et chère. Par ailleurs la date de notre passage était le 26 décembre et je sais aussi que nombre de restaurants sont fermés à cette époque-là, particulièrement en Italie où les 25 et 26 sont totalement consacrés à Noël. J’avais donc pris les devants en cherchant à réserver plus de 2 semaines à l’avance. J’avais au départ voulu manger à nouveau à l’Osteria da Morandin dont je gardais un souvenir ému des pâtes à l’âne, mais celle-ci était fermée le 26. J’ai alors demandé à mes amis de Vérone quels étaient leurs conseils et voici leur réponse :

“Deux noms de restos similaires sont : Osteria ai Osei (proche du Morandin) ou Osteria Dal Duca (en peux plus touristique, donc ouvert le 26 je pense, mais ca va. Moi j’y vais parfois ). Ah, une autre possibilité, pour être plus proche de la Gare de Verona c’est de visiter et déjeuner dans le quartier qui s’appelle San Zeno. Il y a plusieurs restos meme si personnellement je n’en connais aucun.”

C’est en explorant toutes les options de ce quartier que je suis tombé sur Arco dei Gavi. J’ai appelé un soir de semaine vers 22h et le monsieur m’a dit qu’ils étaient complets le 26 décembre, soit deux semaines après. J’ai essayé 2, 3 autres restos puis je l’ai rappelé et lui ai demandé conseil pour un autre resto ouvert et là il m’a finalement trouvé deux places.

- Lieu -

La salle est d’un seul tenant, j’apprécie comme souvent en Italie d’avoir une véritable grande table avec de surcrôit une petite table à côté pour poser les plats.

Ce jour-là, le resto était exclusivement composé d’italiens en famille à l’exception de 3 thaïlandaises qui étaient venues là grâce à la recommandation de leur chauffeur de taxi. Le serveur nous a confié beaucoup bossé avec les chauffeurs de taxi, ce qui n’est pas toujours bon signe, disons que c’est la marque d’un resto qui cherche les touristes; sans doute qu’au cours de l’année, il y en a plus que ce jour-là.

- L'équipe -

Il y avait ce serveur polyglotte à la fois authentique et tourist-oriented mais aussi une dame plus âgée, tout à fait traditionnelle et une jeune femme très nature elle aussi. Un des chefs avait une tenue d’Arlequin sous LSD, je l’ai croisé aux toilettes et l’ai félicité pour la cuisson de son boeuf mais il m’a expliqué que lui était seulement chargé des pâtes, que c’était son collègue qui était en charge des viandes et poissons.

- Le repas -

Il y avait ce menu de Noël.

Entrées

Nous avons décidé de prendre des choses qu’on voit moins souvent : tortellini au brodo 8 euros et tagliatelline au brodo avec des petits foies 8 euros

Pour ce qui est des tagliatelline, je n’avais pas compris que les pâtes étaient elle-mêmes dans un bouillon, je croyais que c’était la sauce qui était au bouillon, bref, manque de connaissance en italien encore. J’ai été surpris mais charmé par le fait de découvrir un nouveau plat. Le bouillon avait pas mal de goût et j’ai aimé les foies, il est vrai qu’à Vérone, on mange de l’âne, du foie, etc…

Le bouillon des tortellini manquait lui de goût.

Plat

Le filet de boeuf au vin rouge Amarone (20 euros) était parfait et cela n’a posé aucun problème qu’on se le partage.

Les patates (4,50 euros) étaient à tomber par terre, la jeune serveuse avait fait ce fameux signe du doigt collé contre la joue et qui fait un demi-tour pour dire qu’elles étaient dingues. On a pris le reste à emporter et grand bien nous a pris, on était ravi de se les faire réchauffer le soir.

Question carte des vins, c’était tout ce qu’il y a de plus classique, mais notre Valpolicella à 18 faisait bien l’affaire.

Desserts

Nous avons pris dans les desserts du jour, 5 euros chacun

Panna cotta au sabayon

J’avais suivi la reco de la serveuse : autant la panna cotta était très bonne, autant le sabayon était trop sucré.

Légère déception pour tiramisu due au type de chocolat utilisé (genre)

- Le bilan -

Le tout avec 2 cafés (3 euros) et les couverts (4 euros) : 78 euros. Un plan très honnête en plein centre, proche de l’Arco dei Gavi, d’où son nom : à vous de faire comprendre au serveur que vous n’êtes pas un touriste neuneu, quoi qu’il arrive, la cuisine est bonne et y a pas d’embrouilles sur les prix.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022