La Haute Saône : Luxeuil-les-bains, Fougerolles, Ronchamp (France)


25.09.20 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Office de tourisme Luxeuil-les-Bains, Vosges du sud
le site

Office de tourisme de Ronchamp
le site

- Un peu d'histoire -

Durant la 1ère guerre mondiale, des volontaires américains qui avaient rejoint l’armée française avant l’entrée des États-Unis dans la guerre ont fondé à Luxeuil l’unité aéronautique N 124 dite escadrille Lafayette : les hommes avaient été recrutés dans la Légion étrangère ou parmi les ambulanciers américains bénévoles de l’American Field Trip. Il y a une plaque sur le mur derrière l’église.


Un des emblème  de l’escadrille N 124 “La Fayette”, la tête de Sioux dessinée par le Sgt Harold Willis en février 1917 – Dessin d’après photo d’époque Albin Denis (plus d’infos ici).

- Lieux -

Luxeuil-les-bains

Le centre ville de Luxeuil

J’avais pris comme passagère blablacar une dame qui m’avait vanté Luxeuil-les-bains. Ni une, ni deux, nous sommes allés dans cette belle ville où se trouvent de nombreux hôtels particuliers des XVe et XVIe siècles.

Basilique Saint-Pierre Saint-Paul
le site

Elle justifie à elle seule un déplacement à Luxeuil-les-Bains : la basilique romano-gothique Saint-Pierre, ancienne abbatiale médiévale du XIIIe siècle.

Superbe buffet d’orgue de 1617 porté par la statue d’Atlas

 

La Tour des Echevins
le site

Nous avons trouvé le tarif un peu trop élevé pour la visiter alors nous nous sommes contentés de la voir du dehors, ce qui est déjà beaucoup.

Ronchamp

Chapelle Notre Dame du Haut
le site

La chapelle fût détruite en 1944 et les propriétaires se tournent alors vers Le Corbusier (voir l’article sur la Chaux-de-Fonds) pour la reconstruire dans un style moderne. Emu par le le site qui fût un lieu de culte depuis l’époque romaine, Le Corbusier décide de le concevoir comme “une parole adressée au lieu” : l’édifice sera ainsi de couleur blanche tel un phare qui attire les pèlerins et la lumière y jouera un rôle primordial, soit à travers les puits de lumière constitués par les 3 chapelles latérales, soit via le “mur de lumière” percé de nombreuses ouvertures. Le Corbusier avait prévu un système musical électroacoustique en remplacement des cloches, mais il ne verra finalement jamais le jour. En 1975, le génial Jean Prouvé réalise un portique soutenant les trois anciennes cloches de la précédente chapelle et les faisant sonner de manière automatique. Ne manquez pas ça, elles sonnent tous les jours à 9h, 12h et 19h (voir ma vidéo).

En accédant à la colline du haut depuis le centre ville de Ronchamp, on passe devant cette ancienne mine.

- Restaurants -

Chalonvillars

L’Auberge Fleurie
5 Route nationale
le site

J’avais repéré ce resto au bord de la nationale qui mène de Ronchamp à Belfort. Bien m’en a pris, c’est le genre de table à l’ancienne dans laquelle on est bien. Le menu midi avec mise en bouche,entrée, plat et dessert, mignardises est à seulement 22 euros. Les rognons étaient fantastiques, on a été moins convaincu par le poisson. En revanche le service et la qualité globale du repas nous ont conquis. J’ai découvert aussi ce qu’était un Bol d’Hubert, ce pain creux dans lequel on met des champignons à la crème. La sélection des vins de la région est pertinente.

- Cafés -

Luxeuil-les-bains

Le café français 
18 Rue Victor Genoux

C’est LE lieu connu de tous et ouvert tous les jours, qui m’avait été conseillé par ma passagère blablacar, sauf que pile ce jour-là, il était exceptionnellement fermé.

La brûlerie Doillon
7 Rue du Dr Gilles Cugnier

C’est une brûlerie de café et un magasin de thés mais on peut aussi déguster sur place.

- Alimentation -

Fougerolles-Saint-Valbert

Fougerolles est connue pour sa cerise griotte qui donne le kirch cette eau-de-vie de cerise. On a donc des distilleries partout qui semblent se tirer la bourre tellement elles sont concentrées sur un espace réduit. Nous avons été à celle de Decoille présentée comme artisanale : nous avons été assez déçus, les touristes défilent dans la boutique et il y a beaucoup trop de choix pour que je sois inspiré. Par ailleurs le kirch original est cher, mais ça, c’est la même chose pour toutes les distilleries, la matière première de la griotte sans doute. Comme ce n’est pas un alcool qui me “renverse”, j’ai fait l’impasse et acheté une simple confiture à la bière (rien à voir oui je sais mais on en voit dans la région et ça me faisait envie.

Distillerie Paul Decoille
le site

Distillerie Emile Coulin
le site

Ferme Chassard Kirsch & Terroir
le site

Celle-ci se présente comme proposant des kirchs véritablement artisanaux m’a dit le monsieur au téléphone, à la différence des autres. C’est une coopérative située à 10′ en voiture du centre. On n’a pas été emballé par l’ambiance, mais j’ai trouvé ce superbe munster, d’une douceur incroyable, pour un prix modique. On a aussi acheté de belles confitures de cerises noires. Ils proposaient aussi le jambon de Luxeuil qui est une spécialité, mais ne me demandez pas pourquoi, la dame ne nous a pas expliqué donc je n’ai pas de raisons de le savoir. Le jambon venait de la boucherie Daval qu’on a retrouvée à Gérardmer. Devant la boutique, il y avait un père et son fils qui vendaient des mirabelles et des quetsches qu’on a achetées avec plaisir.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris