Le Val d’Anniviers : Grimentz et Zinal (Suisse)


27.04.21 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y venir

Je vous renvoie à la partie “Infos Pratiques” de l’article sur le Val d’Anniviers qui indique l’accès au Val d’Anniviers.

Sur Place

le site des lignes de bus

Ce qui est très pratique, c’est que l’hiver, tous les bus desservant les villages en hauteur sont gratuits. On paye seulement quand on monte depuis la ville de Sierre ou qu’on y redescend. Pour ce qui est de la desserte entre les villages, tous les bus passent par le village de Vissoie qui est l’escale centrale. Il y a des bus toutes les 20-30 min. environ depuis Grimentz par exemple jusqu’à Vissoie. Sachez aussi que “tirer le pouce” (l’auto-stop) marche très bien ici, même quand vous portez un masque. C’est un chauffeur de bus qui nous a donné l’idée la première fois vu que nous devions attendre un certain temps le prochain et le succès fût convaincant : en 5 min. à peine nous étions pris.

Remontées mécaniques Grimentz – Zinal
le site

La journée de ski est à 64 francs suisses soit 58 euros, la semaine est à 226 euros.

- Le résumé -

A Grimentz, nous avons trouvé exactement ce que nous cherchions : un village pittoresque avec des maisons en bois, qui vit à l’année, adapté aux touristes mais ayant gardé son authenticité, avec de bons produits locaux et un domaine skiable agréable, au sein d’une nature superbe. J’ai raconté en détails dans l’article d’introduction au Val d’Anniviers comment nous avons atterri ici lors des vacances d’hiver 2021 en pleine pandémie.

Parmi les autres villages du Val d’Anniviers (Zinal, Saint-Luc, Chandolin), ce que nous avons apprécié à Grimentz, ce sont les différents commerces, l’animation (bien que les restos et bars étaient fermés) qui convenaient parfaitement à notre statut de piétons.

Grimentz est classé comme un des plus beaux villages de Suisse, et au moment où j’écris ces lignes, le village vient d’être classé parmi les 10 meilleures stations familiales des Alpes par le National Geographic.

- Un peu d'histoire -

Les 1ères traces de Grimentz remontent au début du XIVème siècle. Depuis la construction du barrage dans les années 1950-60, on a construit une déviation pour éviter que les voitures ne traversent le vieux centre : celui-ci est ainsi entièrement piéton. La maison la plus ancienne du village est de 1702. Les demeures typiques sont construites en bois de mélèze et reposent sur des fondations en pierre. Nous avons eu le droit à une visite guidée (ci-dessous).

 

On mettait les maisons servant au rangement (abris, lieux de stockage) et non à l’habitation sur des pieds pour pouvoir ranger en dessous et éviter que les rongeurs ne puissent monter.

- Hôtels -

Grimentz

Locations privées
le site

Lors de la randonnée au glacier, j’ai rencontré des suisses qui avaient loué un chalet à Saint-Luc. Ils l’avaient trouvé sur airbnb mais ils m’ont aussi conseillé ce site suisse.

Hôtel de Moiry
24 Rue du Village
Tél : +41 27 475 11 44
le site

C’est le meilleur rapport qualité-prix que nous ayons trouvé haut la main. Le tarif était autour de 250 euros pour une chambre double en demi-pension (petit-déjeuner et dîner). C’était par ailleurs parfait en temps de pandémie Covid-19 puisqu’en temps que résidents de l’hôtel, nous pouvions manger sur place. Il aurait été beaucoup plus compliqué et cher de devoir manger au restaurant. Et si nous avions loué un appartement avec la nécessité d’acheter notre nourriture ici, cela nous serait aussi revenu plus cher très probablement. Par ailleurs l’hôtel est dans le Vieux Grimentz, pittoresque et calme mais nous n’avions que 5 minutes à pied à travers le centre piéton pour parvenir aux boutiques et au départ des remontées, le luxe ultime.


L’équipe
Nous avons bien pris nos marques à l’hôtel de Moiry, ça correspondait à ce qu’on voulait en termes d’ancrage local. En effet le couple de propriétaires, Aurel et Andrea, sont des figures locales et sont donc un lien direct avec l’ADN de la région, c’est très important. Aurel Salamin est guide de haute montagne, ci-dessous une photo de lui et ses deux frères en compagnie de leur père. Les 3 frères ont remporté la 1ère édition de la course de glaciers lorsque celle-ci a repris en 1978. Il s’agit d’une course mythique mêlant ski de randonnée et rando technique, avec une partie de nuit, le tout mêlant 4000m de montée et autant de descente. Celle-ci servait d’entraînement à l’armée suisse. En 1949, 3 militaires sont morts pendant l’épreuve et elle avait donc été supprimée. En 1984 on décide de la rouvrir à la fois à l’armée et au grand public, les 3 frères Salamin la remportent.


L’hôtel
Il est sympathique car à taille humaine et il avait par ailleurs été entièrement rénové assez récemment. Au début on a eu un peu de mal avec la dispo de la chambre (la porte en face du lit), mais ensuite on s’y est fait totalement, on adorait la triple exposition. Le ménage pourrait être un plus poussé, quand on reste une semaine dans la même chambre, il est important qu’il soit appuyé et qu’on se sente dans un environnement maintenu impec’. Rien de grave mais optimisable disons, j’en ai dit un mot à Aurel et il m’a dit que ce n’était pas toujours évident de le faire appliquer à la lettre. J’ai beaucoup aimé la salle du petit déjeuner ci-dessous avec ses boiseries.

Par ailleurs, Aurel étant passionné de faune et de photographies, l’ensemble de l’hôtel (chambres et parties communes) est recouvert de ses photographies animalières qui sont très réussies (et à vendre pour plusieurs d’entre elles). Une projection du documentaire qu’il a réalisé sur l’aigle royal est organisée pendant la semaine du séjour, c’est intéressant car non seulement on en apprend beaucoup sur ce prédateur tout en haut de la chaîne alimentaire (si le lion est le roi de la savane, l’aigle est celui de la montagne), mais on peut aussi en profiter pour poser toutes les questions qu’on souhaite à Aurel sur la région.

La cuisine et le service à l’hôtel

Mention spéciale aux deux serveurs du soir, Tim et Marco, les deux au top!, mais vraiment au top; or c’est un moment essentiel de la demi-pension, le repas du soir, c’est là qu’on doit se sentir à la maison et sentir un service attentif, pas avoir l’impression d’être délaissés ou de trop attendre : ici c’était parfait. Le chef Antoine Ménard avait une spécialité de viandes de gibier (chassé par le patron ou des amis à lui) : cerf, chamois, bouquetin, marmotte. La cuisine était sympa mais parfois trop riche pour une semaine complète car beaucoup de sauces (ci-dessous un civet de cerf).

Spécialité de raclette au feu de bois
C’est le seul restaurant de la vallée à cuisiner encore la raclette de manière traditionnelle au feu de bois (voir ma vidéo). C’est absolument délicieux.

Zinal

Hôtel Le Trift
le site

J’avais repéré ce petit hôtel sympathique à Zinal qui semblait dans un esprit similaire à celui de Moiry à Grimentz.

 

- Guide -

Visite du Moulin de Grimentz et fabrication de pain de seigle

Le moulin de Grimentz directement connecté au torrent qui traverse le village a été détruit en 1999 par un terrible éboulement qui s’est avéré fort coûteux en dommages pour la ville. Le moulin a été reconstruit et il est possible de le visiter. Des activités de fabrication de pain de seigle y sont également organisées l’été. Ci-dessous un petit bâtiment au-dessus du torrent qui évoque l’ancienne scierie autrefois alimentée par l’eau descendant de la montagne. Le moulin est tout proche.

 

Randonnée au glacier de Zinal

La grotte de ce glacier a été découverte en 1986 par un guide. Nous l’avons effectuée avec Swiss Alpine Emotion mais plusieurs guides proposent l’excursion en raquette à la journée. Il en coûte autour de 70 francs suisses par tête, cela dépend de la taille du groupe.

Rendez-vous à Zinal, il vous faut avoir loué des raquettes auparavant, cela coûte 10 francs suisses. La randonnée dure autour de 5-6 heures aller-retour en comptant la pause déjeuner aux abords de la grotte. Nous avons eu la chance d’avoir un temps magnifique ce jour-là.

Nous avons traversé des paysages absolument magnifiques. La randonnée est facile et très agréable.

Pendant la 1ère grosse moitié on a une vue incroyable sur le Weisshorn (j’espère ne pas me tromper de sommet).

 

Nous voilà arrivés au glacier où nous allons pique-niquer. Aurel, le patron-guide de montagne de l’hôtel de Moiry, nous a expliqué le soir que le glacier a beaucoup reculé ces 20 dernières années.

Au glacier, nous sommes tombés sur cette jeune femme en tenue de cosmonaute. Elle s’appellait Nastenka et tournait son clip pour son prochain single « Save what’s on your mind » (voir le clip). On s’aperçoit dans ces moments qu’un des trucs les plus pénibles avec ce coronavirus, c’est qu’il empêche la magie d’opérer en supprimant les imprévus de notre quotidien. Pour le coup, là nous avons été servis.

- Evènements -

La course Sierre-Zinal
le site

Cette course créée dans les années 60 est à l’image du Val d’Anniviers : son but est d’aider au développement du tourisme dans la région car elle passe au pied de la « couronne impériale » constituée des 5 sommets à 4000m de la région : Weisshorn (4’505m), Zinalrothorn (4’221m), l’Obergabelhorn (4’063m), le Cervin (4’478m) et la Dent Blanche (4’357m). Mais elle s’inscrit avant tout dans une démarche humaniste. Il s’agit de permettre aux participants de se dépasser mais pour la catégorie “touristes”, s’ils ont bien leur temps, il n’y a pas pour autant de classement.

- Lieux -

Grimentz

Patinoire

Patinoire naturelle gratuite de 10h à 21h à Grimentz (il y a 5 patinoires naturelles et 1 artificielle dans le Val d’Anniviers) : ils avaient enlevé la neige le matin, il n’y avait personne d’autre que nous, c’était parfait. On loue des patins pour 8 francs suisses à Do sport, le seul magasin à en avoir.

Luge

Nous nous sommes mis à la luge depuis notre séjour dans le Vorarlberg en Autriche : commencer un séjour au ski par une 1ère journée de luge afin de se familiariser au domaine en douceur et de prendre ses marques nous convient bien. Les tarifs de location : 10 euros la journée à Epiney Sports (voir “Magasins” plus bas). Les tarifs des remontées luge : 35 francs par personne pour faire de la luge autant de fois qu’on veut alors que c’est 26 francs pour une seule fois donc le calcul est vite fait. La piste passe par des paysages tels que celui ci-dessous, autant dire qu’on est dépaysé et au calme.

Ski

Le tarif de location de ski est standard dans la région : 54 francs suisses (49 euros) par jour pour ski, chaussures, bâtons. Le tarif de remontée mécaniques est de 64 francs suisses soit 58 euros.

Le domaine skiable Grimentz – Zinal

Depuis peu, il y a un téléphérique qui relie Grimentz à Zinal (le Grimentz-Sorebois). Le domaine de Zinal m’a semblé plus petit mais il est généralement plus ensoleillé. J’ai globalement préféré skier à Grimentz mais il était agréable de s’échapper à Zinal quelques heures. Attention pour les débutants, quand vous sortez du téléphérique qui vient de Grimentz, vous arrivez sur le haut de Zinal et toutes les pistes sont au minimum rouges.

Ce qui m’a marqué ici c’est la beauté des paysages. En effet on a régulièrement l’impression d’être en haute montagne en oubliant parfois le fait qu’on est dans une station. Le personnel des remontées est globalement sympathique, il y a une ambiance détente. Le seul petit bémol c’est la neige qui peut avoir tendance à fondre en milieu de journée sur le bas de la station. Pour ce qui est des photos, je n’ai pas su choisir, il y a trop de fois où je me suis dit : “qu’est-ce que c’est beau!”.

Le domaine de Grimentz

Le domaine de Zinal

Voici la vue quand on arrive depuis Grimentz via le téléphérique qui nous laisse en haut du domaine de Zinal.

 

Grimentz

Les caves de la bourgeoisie
le site

Dégustation possible sur réservation, nous avons eu la chance d’être invités puisque j’écrivais cet article.

La bourgeoisie

Les 1ères traces de la bourgeoisie ici remontent à 1243. En 1550 se tient la première réunion bourgeoise. Ce qu’on appelle bourgeois ici est assez différent de la signification que le terme revêt en France. Les bourgeois sont les familles traditionnellement implantées dans un village, celles-ci se constituaient en bourgeoisie pour financer des installations, le principe de la bourgeoisie c’est de se mettre en commun pour faire des grosses dépenses, encore aujourd’hui, comme par exemple employer un forestier pour abattre ou transformer le bois.

Le vin de glacier

Les bourgeoisies ont souvent aussi leur propre cave avec du vin des glaciers. Pour s’appeler ainsi, le vin rester 20 ans au minimum dans un fût de mélèze situé dans une cave située au-dessus de 1400m. Parmi les cépages utilisés, du Fendant c-a- du Chasselas, du Cornalin, de la Rez qui revient peu à peu, de l’Arvine et de l’Hermitage.

- Restaurants -

Grimentz

L’Alpage du Marais est géré par 2 équipes différentes selon que ce soit l’été ou l’hiver

Eté : Gîte rural du Marais 
Messe de l’Ano
3961 Grimentz
+41 41 27 476 20 18
+41 41 79 424 76 75
alekubaro@bluewin.ch

C’est un suisse allemand du canton de Vaud qui vient là l’été et qui y fait des super fromages m’a-t-on dit, il  gagne régulièrement des prix. Le jour à ne pas manquer, c’est le brunch du 1er aout pour la fête nationale, prenez-y vous en avance pour réserver.

Hiver : L’Etable du Marais
+41 27 476 20 18
marais@grimentz-zinal.ch

L’hiver l’alpage est géré par a société des remontées mécaniques et le est paraît-il aussi très bien.

Restaurant Barrage de Moiry
le site

Les avis sur le lieu varient, que ce soit concernant l’accueil ou les prix, mais une personne locale m’a conseillé la tarte aux abricots au romarin et la tarte aux pruneaux au pain d’épices.

- Bars -

Chez Florioz
20 Route des Rahâs
Grimentz

L’après-ski classique de Grimentz, évidemment avec la Covid nous n’avons pas eu le loisir d’en profiter.

- Magasins -

Epiney Sports
Rue du Télésiège
Grimentz

Il y a 3 magasins dans le centre de Grimentz et nous sommes allés à Epiney car c’est ici qu’on a trouvé l’accueil le plus sympa. Après, l’équipe venait de reprendre la boutique et à mon avis, ils n’avaient pas encore pu renouveler une partie du matériel.

- Alimentation -

Supermarché Au Marché villageois
16 Route des Amis de la nature
Grimentz

Ils ont les produits de la Salaison d’Anniviers et de la fromagerie d’Anniviers (les deux sont à Vissoie), mais vous pouvez aussi vous faire livrer les produits de la boucherie de la Vallée de Vissoie (un cran au-dessus de la Salaison, même si la salaison est très bien). Ils ont aussi une cave à vins, beaucoup de vins de chez Roubiney, gros producteur pas franchement artisanal qui “truste” un peu le coin mais vous pouvez trouver de meilleures pioches. Nous avons bien aimé une petite Arvine de chez Bonvin (25 francs suisses, autour de 25 euros donc, oui ce n’est pas donné mais bon), en mode apéro après le ski en accompagnant la charcut’ et les fromages, c’était bien sympa.

J’ai découvert aussi ces flûtes au fromage divines de la boulangerie Charlet-Ançay basée à Guyon : autour de 7 euros le généreux paquet de grandes flûtes, ça les vaut!

- Photos -

Vue sur la vallée depuis Grimentz

Le domaine skiable Grimentz-Zinal

D’autres photos de la randonnée vers le glacier de Zinal

Grimentz le jour

Grimentz beau de jour comme de nuit.

Grimentz le soir

Enfin le lac de Moiry l’été, à 10kms au sud de Grimentz. Cette photo est de Sylvie Vouardoux, photographe amateure qui travaille aux caisses des remontées mécaniques.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris