Francfort (Allemagne)


06.08.22 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

Train direct depuis Paris à partir de 3h50

Sur place

C’est une ville qui se découvre super bien à vélo si vous avez la possibilité d’en apporter un (il est très facile de voyager en train avec son vélo) : en effet elle est immense et il y a des zones extérieures au centre historique très intéressantes.

- Le résumé -

Francfort se visite très bien à la journée, la ville n’est pas très grande et on peut tout faire à pied. Je précise néanmoins que je ne suis entré dans aucun musée ce jour-là, ce qui m’a laissé du temps pour déambuler. Ce qui m’a marqué à Francfort, une ville dont je n’avais connu jusqu’ici que l’aéroport : de l’extérieur elle donne l’impression d’une ville moderne, business voire un peu froide alors qu’elle se parcourt facilement à pied et qu’en ce samedi ensoleillé d’octobre, il y avait une atmosphère quasi latine.

J’y suis retourné en été, j’ai mis mon vélo dans le train depuis Heidelberg et j’en ai profité pour arpenter la ville.

Là encore, aucune pression, je n’ai pas eu envie de travailler comme un chien en amont, mais plutôt de me laisser porter par la vibe et d’explorer seulement des adresses qui me faisaient très envie, en assumant totalement le parti pris de cet article qui ne vise pas l’exhaustivité.

Cela m’a permis de traverser totalement la ville d’est en ouest, le truc de fou c’est qu’on se rend compte que tout autour il y a des forêts donc la voie cyclable longe une voie rapide automobile d’un côté et de la forêt, des parcs ou le fleuve Main de l’autre, c’est super trippant. En plus les allemands sont les rois de la piste cyclable, c’est juste hallucinant comment elles sont bien faites, google maps en mode vélo te fait passer à travers des parcs publics, des cours d’immeubles mais c’est bien la route à vélo officielle, juste génial.

- Guide -

La Frankfurt card ne donne pas accès aux transports mais elle donne jusqu’à 50% de réduction sur les musées.

- Lieux -

 

Cathédrale Saint-Barthélemy de Francfort
Domplatz 1

Musée d’art moderne, Museum für Moderne Kunst
Domstraße 10

Point de vue gratuit en hauteur depuis la GALERIA (Kaufhof)
Frankfurt An der Hauptwache

Comme à Milan où il faut aller au dernier étage du grand magasin situé en face du Dôme, ici il faut aller à Galeria car les 2 autres spots pour une vue en hauteur sont payants, la cathédrale Saint-Barthélémy et la Tour Main qui charge 9 euros.

Römerberg
La place la plus touristique de la ville, on se croirait à Prague. Ces vieux bâtiments de la mairie sont… faux, ils ont été construits vers 2019 et sont censés reproduire ce qu’il y avait ici avant la 2nde guerre mondiale. Le maire est semble-t-il de la droite conservatrice et c’est une tendance parmi ce courant politique en Allemagne de remettre en scène le patrimoine historique. Le fait est que nous ne nous sommes pas sentis à notre place sur cette place remplie de touristes, cela me faisait penser à ce que j’avais détesté à Prague avant la période covid, les Australiens faisant de la retape pour leurs Segway en moins.

La rive des musées, museumsufer – l’un des regroupements de musées les plus importants au monde
le site

Musée Städel
Schaumainkai 63
le site

J’ai adoré ce musée que j’ai vu en nocturne le jeudi, il n’y avait donc quasiment personne. Malheureusement je n’avais qu’une heure car venu à 20h, je n’ai donc vu que l’expo temporaire consacrée à la peintre Ottilie Roederstein et le 2ème étage consacré aux maîtres anciens et là, quel bonheur : superbe sélection de peintres notamment hollandais, belges et italiens.

Bartolomeo Veneto – Portrait idéalisé d’une courtisane comme Flora (1520)

On a longtemps pensé qu’il s’était inspiré de Lucrèce Borgia

Ferdinand Van Kessel – La danse des rats (1690)

Lucas Cranach – Le festin d’Hérode (1533)

Rembrandt – David jouant de la harpe devant Saul (1630-31)

Musée de la communication
Schaumainkai 53
le site

Musée du film allemand
Schaumainkai 41
le site

Musée des cultures du monde
Schaumainkai 29-37
le site

Musée des arts appliqués
Schaumainkai 17
le site

Le jardin botanique
Siesmayerstraße 72
le site

Le jardin est magnifique, immense, il vaut la peine. En plus comme souvent en Allemagne, la partie fun n’est pas négligée, ainsi vous pouvez louer une barque pour 6 euros la demi-heure pour 2 personnes, jouer au mini-golf, il y a aussi un café. Enfin les serres sont et palmeraie sont impressionnantes.

 

Galerie Brücke54
Brückenstraße 54
le site

Une galerie d’art qui a l’air bien intéressante et qui organise de nombreux évènements.

- Restaurants -

ERYTHREE

African Pearl
Gutleutstraße 127
le site

J’étais dans un train Paris-Mannheim et j’ai discuté avec la jeune femme qui tenait le bar, j’ai essayé de deviner son origine, j’ai dit Somalie mais c’était Erythrée, je lui ai alors conseillé un resto érythréen que j’avais découvert à Heidelberg, Asmara Ethiopian-Eritrean Restaurant. Elle m’a alors dit qu’elle en avait un à me conseiller à Francfort, là où elle habitait et m’a dit ensuite de saluer son oncle de la part de Johanna qui bosse dans les trains 🙂

COREENS

Je galérais pour trouver des restos car malgré mes demandes via les réseaux sociaux, j’avais peu de recos. Une lectrice m’a alors dit qu’outre les éthiopiens et les érythréens, il y avait beaucoup de coréens. Ca m’a intéressé alors j’ai cherché des restos coréens mais aussi essayé de comprendre le pourquoi du comment. Je suis tombé sur cet article intéressant, l’Allemagne a la 2ème communauté coréenne la plus importante d’Europe après l’Angleterre et Francfort concentre la plus grosse population, soit plus de 5000 personnes.

Koban
Tannenkopfweg 42

J’ai jeté mon dévolu sur celui-ci car il était totalement atypique : ce couple propose une cuisine qualitative maison et peu chère, totalement à l’écart du centre dans un quartier facilement accessible à vélo. Les horaires du soir sont curieux, 17h-20h. J’y suis donc allé, c’est étonnant et un peu bordélique mais à condition d’être patient, tout se passe bien. On peut manger dedans ou dehors. Les plats n’excèdent pas 12 euros et il y a un menu déjeuner à 12,70 euros!, le monsieur ne parle pas bien allemand ni anglais mais on y arrive, sa femme qui l’a rejoint ensuite se débrouille mieux.

Bière Cass à 4 balles, j’ai lu au dos qu’elle était importée par Tang frères, pourtant il ne me semble pas l’avoir vue à Paris, ou alors pas beaucoup, on trouve plutôt la Hite.

Des kimchi qui ont le goût du maison, ça change.

Excellent bulgogi à 12 balles.

Dangol
Dreikönigsstraße 4

Ca a l’air d’être un barbecue phénoménal.

Olive Kitchen
Ohmstraße 59

VIETNAM

Quan Van
Schwarzburgstraße 74

Il m’a été conseillé par une lectrice ayant habité à Francfort.

CHINOIS

Loulan Xinjiang
Kaiserstraße 41

Il m’a été conseillé par quelqu’un qui habite sur place.

- Cafés -

CAFES

The Holy Cross Brewing Society
Fahrgasse 7

Un café à l’anglo-saxonne très populaire et bien pratique, le flat white était trop fort pour moi car trop petit mais la tarte au citron maison à 3,50 était délicieuse.

 

TRY Frankfurt
Zeil 5

GLACES

Bizziice ice cream
Wallstraße 26

Un glacier que j’ai repéré dans un article, proche du disquaire N°2 (voir “Musique” plus bas).

Les 2 glaciers qui m’ont paru les meilleurs sont Antipodean et Pallina, j’ai eu l’occasion d’aller goûter les glaces d’Antipodean.

Antipodean
Bornheimer Landstraße 18

Ce glacier a été monté par une australienne, le but est de tout faire maison pour proposer des glaces à l’italienne de première qualité et c’est réussi, qu’est-ce qu’elles sont bonnes, parfumées sans être trop sucrées, “tendres” sans être crémeuses. J’ai pris 3 boules car je voulais goûter un maximum de parfums : 6,60 euros. Antipodean est par ailleurs situé dans un quartier qui m’a fait halluciner, on aurait cru Los Angeles : une rue avec des commerces de chaque côté, des terrasses, des arbres qui recouvrent la rue, créant une fraîcheur sympathique, de très belles voitures dont une noire avec du rap lorsque je passais par là.

Pallina
Fahrgasse 7

- Bars -

Fleurie Wine Bar
Rotlintstraße 58
le site

C’est le dernier né des repaires en vin nature, à la fois une cave et un bar à vin. Attention j’ai lu parmi les avis que certains verres pouvaient avoir un montant à 2 chiffres.

Braustil
Oeder Weg 57
le site

Une grosse brasserie qui a l’air cool.

Yok Yok City Kiosk
Münchener Str. 32

Un kiosk, une mini supérette à bière devant lequel du monde boit des coups, ambiance locale authentique. Dans le quartier de la gare qui n’est pas réjouissant, mais ça ne craint pas vraiment. Je me permets de mettre le témoignage d’une personne habitant la ville et qui m’a conseillé le lieu : “Le kiosk, c’est principalement pour acheter des bières et des clopes à toute heure de la journée, mais dans certains cas les gens squattent devant comme pour le Yok Yok qui s’étale sur toute la rue tous les week-ends, c’est un peu une institution. C’est assez intéressant parce qu’il y a vraiment de tout, des banquiers, des ouvriers, des hipsters, et évidemment beaucoup de junkies qui sont très visibles dans le quartier de la gare en raison d’une politique pas du tout répressive à l’égard des consommateurs connue sous le nom de Frankfurter Weg.”

- Musique -

Disquaires

Il y en a beaucoup qui font envie.

City Beat Records
Dreieichstraße 5

No 2 Records
Wallstraße 15

J’y ai été le matin, c’était sympa car ça nous a donné l’occasion d’explorer un quartier absolument pas touristique. Vous traversez le Main, suivez le museumsufer, l’alignement de musées le long du fleuve puis vous pouvez aller chez N°2 ou à Sick Wreckords, les deux sont situés à proximité l’un de l’autre.

Sick Wreckords
Schulstraße 1

Bigblack record store
Eiserne Hand 8-10

Tactile Record Store
Friedberger Landstraße 114

- Alimentation -

Markthalle Höchst
Höchster Markt 6

Les sandwiches à la saucisse de Schreiber

À Francfort on ne peut bien évidemment pas rater le Markthalle, un marché couvert ultra-fréquenté le samedi et donc très vivant, dedans mais aussi dehors où les gens mangent ce qu’ils ont acheté à l’intérieur. La halte la plus célèbre du marché, c’est Schneider qui existe depuis 80 ans et qui propose des saucisses, au bœuf ou au porc, en sandwich avec des cornichons sucrés. On a pris un dwich de chaque, deux cornichons, 7,40 € le tout super bon et très nourrissant et en plus les femmes étaient très sympas.

Weingut Rollanderhof

Ensuite – si on ne connaît pas on peut vite le rater car on y accède par un escalier situé à l’extérieur du marché, il y a au 1er étage un bar à vin tenu par un vigneron qui produit quantité de vins différents, on est tombé sur une dame super sympa et un mec lourd car totalement stressé, l’important c’est que c’est la femme qui s’est occupée de nous et, comme je l’avais lu sur le Net, on boit, on est près les uns des autres et donc on se rencontre et ça discute. C’est ce qui nous est arrivé, notre table tonneau étant squattée par un couple et un monsieur seul. Le vin n’était pas fantastique mais après le sandwich, il passait bien.

Caviste Cool Climate
Berliner Str. 20

Et en sortant de la Markthalle, il faut aller faire un tour juste à côté à Cool Climate, un des premiers cavistes exclusivement consacrés aux vins nature ouvert en Allemagne il y a sept ans. J’étais ravi de pouvoir enfin digguer du vin nature allemand parce qu’à Heidelberg, c’est peau de zob. Il proposait aussi beaucoup de vins français et le cidre Suisse de Jacques Perritaz. On est parti avec deux bouteilles pour trente trois euros, hâte de goûter ça. Il a ajouté alors qu’on partait, qu’il était curieux d’avoir notre retour, car si les vins nature autrichiens et suisses ont une réputation grandissante, l’Allemagne est encore méconnue sur ce thème « alors qu’il s’agit d’un nouvel eldorado ».

Fromagerie Käsestube
Schillerstraße 30-40

Une fromagerie très sympa, ils ont théoriquement 17% de fromages locaux mais ce jour-là ils en avaient peu, néanmoins j’en ai acheté deux très intéressants.

- Photos -

Le Main un soir d’août, il fait encore plus de 30°

Les abords de la gare sont particulièrement ratés car peu hospitaliers, cela étant, ça ne craint pas, mais bon une fois qu’on est proches de la gare, il n’y a pas trop d’endroits où se poser, à part peut-être le café qui se trouve dans la gare, à droite de l’entrée de la gare quand on est face à elle, il dispose d’une terrasse.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022