Nuremberg (Allemagne)


24.01.24 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

J’y suis allé depuis l’Allemagne via des trains régionaux grâce au Deutschland ticket qui permet pour 49€ par mois (on peut ne le prendre que pour un mois, mais il faut bien résilier le renouvellement avant le 10 du mois) de voyager en illimité dans tout le pays via tous les transports publics quels qu’ils soient, à l’exception des trains grande vitesse. Sinon depuis Paris, il y a l’option de Paris – Stuttgart en 3h30 puis Stuttgart – Nuremberg en 2h30.

Sur place

Nous avons tout fait à pied car la ville est très agréable à parcourir et très piétonne, encore plus en hiver à la période du marché de Noël qui était la période à laquelle nous l’avons visitée. La conséquence c’est qu’il y a très peu de transports publics dans le centre, d’où l’intérêt de séjourner dans un hôtel tel que le Sorat (ci-dessous) si on ne veut pas trop marcher.

- Le résumé -

J’ai adoré Nuremberg, ville de Franconie, région située au nord-est de la Bavière. En fait je ne savais pas trop à quoi m’attendre, comme tout le monde je connaissais le procès, j’avais appris ensuite que c’était la ville symbolique du IIIème Reich, mais pas plus. Un ami germanophile m’avait conseillé le Germanisches Museum et la ville en général. Je me penchais donc dessus et commençais à chercher des restos. Là, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir deux 2 étoiles Michelin et cinq 1 étoile, rien que ça, la ville a 500 000 habitants, mais quand même. Par ailleurs je parcourais le site de leur office du tourisme et découvrais des offres gourmandes variées. Enfin lorsque je les ai contactés, je suis tombé sur une responsable des relations presse de l’office du tourisme cool et à l’écoute, ça m’a plu, en plus elle me disait que pour 2024 leur stratégie était de mettre le focus sur leur offre gastronomique. J’y suis donc allé une première fois et j’ai tellement aimé que j’ai décidé d’y revenir passer une journée et une soirée à l’opéra quelques semaines plus tard.

Ce que j’ai aimé :

  • la ville est belle, le centre historique a été très bien reconstruit après la guerre
  • on s’y sent bien, mais il faut savoir qu’elle est très touristique, pour les allemands et les étrangers
  • on y mange super bien, je n’ai pas cherché à aller dans des restos de cuisine régionale, mais je me suis régalé dans des plans plus contemporains de vin nature
  • j’ai trouvé 2 chouettes hôtels

Ce que j’ai moins aimé :

  • le centre ville est piéton, c’est agréable mais attention à ceux qui ont des difficultés à marcher, on marche vite beaucoup ici

 

- Un peu d'histoire -

Je suis tombé sur ces cartels en anglais très clairs au musée du château, je vous les reproduis tels quels car ils expliqueront bien mieux que moi.

- Hôtels -

SORAT Hotel Saxx Nuremberg
Hauptmarkt 17
le site

C’est l’hôtel idéal dans lequel séjourner en plein centre historique de la ville. Demandez une chambre en hauteur sur la grande place du marché (sur la photo c’était le marché de Noël qui n’avait pas encore débuté), vous aurez la vue et le calme. La nôtre était super mignonne, le petit-déjeuner n’est pas dingue (peu de variété), mais l’emplacement encore une fois est idéal et on peut trouver des prix corrects en basse saison.

La même vue la nuit à Noël

Pomander
Frauentorgraben 11
le site

Cet hôtel a ouvert ses portes en septembre 2023 et il est donc entièrement neuf avec une équipe jeune et dynamique. S’il y a des aspects de la salle de bains qui ne sont pas très pratiques (manque de supports pour accrocher les serviettes), l’hôtel est tout de même topissime. Il est à 3 minutes à pied de la gare d’un côté et 2 min. de l’opéra de l’autre. Il est ainsi parfait si vous voulez passer une soirée à l’opéra, ce que je recommande. Le centre commence de l’autre côté de la route, mais vous êtes au sud donc si vous devez aller à l’autre bout, il y a un peu de marche. Le petit-déjeuner est très bien fourni, plein de choses, la salle est très grande et il y a beaucoup de staff pour aider les clients. Les chambres sont grandes et agréables, demandez-en une en hauteur côté ville médiévale. Par ailleurs, il y a un sauna et une piscine qui, contrairement à ce que disent certains avis google qui les trouvent trop petits, sont très bien faits. Enfin j’oubliais le point essentiel, il est abordable question prix.

- Guide -

Il y a beaucoup de food tours proposés par l’office du tourisme, nous avons suivi celui-ci qui n’était pas passionnant du point de vue culinaire, mais qui nous a néanmoins permis de goûter des spécialités et de nous repérer dans le centre ville. Il était en allemand et traduit en direct par le mari de la guide.

- Evènements -

Le marché de Noël

C’est un des plus beaux et des plus vivants d’Allemagne. Pour avoir fait ceux de plusieurs villes d’Allemagne (Heidelberg, Würzburg, le très réputé marché de Lübeck), celui-là est celui qui m’a le plus plu, par sa taille, son authenticité (il reste quelques stands intéressants au milieu d’une majorité de stands commerciaux sans intérêt comme dans tous les marché), le fait qu’il y a aussi une vingtaine de stands tenus par des villes amies. Mais surtout il faut venir ici le soir à partir de 18h, lorsque les locaux viennent s’y retrouver pour boire des coups et socialiser, c’est là qu’on comprend la véritable vocation du marché de Noël. Je l’avais compris comme ça à Lübeck : il s’agit de créer un lieu de socialisation lorsque l’hiver raccourcit les journées et que la tentation est grande de rester chez soi. Ainsi vous avez comme deux mondes qui se succèdent, en journée des touristes, allemands ou non, qui sillonnent les allées, en fin de journée, ils sont remplacés par les locaux qui prennent l’apéro.

Les spécialités à goûter

Le glühwein, vin chaud aux épices

Il y a des stands partout dans les marchés de Noël, le problème c’est que dans beaucoup on utilise un vin de base pas terrible et on y ajoute beaucoup de sucre donc on paye cher la dégustation (en mal de tête). Ici je suis tombé sur un stand qui utilisait du vin bio et donc ça m’a rassuré. C’était effectivement bien bon, mais un verre suffit.

Kartoffelpüffer, un genre de rösti, qu’on mange avec une sauce au choix (ail, herbes, …) : gras, nourrissant et bon, on n’en abuse pas non plus car ça tient au corps.

 

- Lieux -

Lorenzkirche, St. Lawrence Church
Lorenzer Pl. 1

On tombe tout de suite dessus lorsqu’on marche vers le centre depuis la gare.

Altes Rathaus
Rathausplatz 2

L’ancienne mairie, vous risquez de passer souvent devant tant elle est dans le coeur du centre historique et la rue piétonne qui passe devant cette façade est celle qui mène au château.

Germanisches Nationalmuseum
Kartäusergasse 1

L’ami germanophile évoqué plus haut m’avait écrit ceci : “Au musée de Nuremberg, si tu y retournes, je te conseille en priorité les tableaux de Dürer (dont Charlemagne) et les sculptures de Veit Stoss et Tilman Riemenschneider, souvent très expressives.” Nous n’avons pas été emballés par le musée, il y a de très belles choses, mais ce n’est pas un musée dans lequel on s’est régalé  : manière d’exposer les oeuvres (pas très bien mises en valeur, reflets), j’ai trouvé qu’il y avait quelques oeuvres marquantes mais pas assez pour moi, j’aime une plus grande homogénéité dans l’intensité des collections, en résumé, je dirais manque d’émotion, mais il y avait tout de même quelques belles oeuvres, je n’ai pas noté les références de toutes.

Magnifique retable

Ici j’ai aimé celui qui tape la grimace.

Le martyre d’un abbé ou d’un évêque

Compétition sur le ponte dei pugni (le pont des poings)

L’architecture du musée est intéressante dans son intégration de l’ancien bâtiment

Frauenkirche, Église Notre-Dame de Nuremberg
Hauptmarkt 14

Du pur gothique du 14ème (1352-1362). Des bombardements de la seconde guerre, il ne restait que les murs de la nef et de la façade. Reconstruite entre 1946 et 1953, elle a également été rénovée entre 1989 et 1991. A cette occasion on a ajouté une étoile de David et la date 1349 en souvenir du pogrom qui a chassé les juifs qui résidaient place du marché devant l’église.

 

Église Saint-Sébald de Nuremberg, Sebalduskirche
Winklerstraße 26
le site

Elle fut construite à la 1ère moitié du 13ème siècle comme une basilique à piliers de style roman tardif. La période de sa construction coïncide avec celle du développement et de l’agrandissement de la ville qui l’a vue devenir un des plus importants centres commerciaux d’Europe centrale. Sebald était déjà perçu comme le patron de la métropole commerciale en devenir alors qu’il n’a été canonisé qu’en 1425. 10 vitraux sont du 14ème siècle, 5 ont été remplacés autour de 1500 et le dernier fut posé en 1601. La plupart du mobilier est du 15ème et début 16ème. En 1525, la ville de Nuremberg adopta la réforme de Luther et l’église devint protestante et bien que les oeuvres soient l’expression d’une piété médiévale tardive, elles ne furent pas retirées. A la fin du 16ème et au début du 17ème, l’église reçut un aménagement baroque. Elle fut énormément bombardée en 1943 et 1945 et gravement endommagée, les travaux de restauration se poursuivent d’ailleurs encore aujourd’hui.

Château impérial de Nuremberg
Burg 17

Durant le Moyen Age, le château impérial était un des palaces les plus importants dans le Saint Empire romain. Pendant des siècles, il fut au coeur de l’histoire européenne et une base arrière sûre ainsi qu’une résidence prestigieuse pour la tête de l’Empire. Depuis l’époque de Charlemagne et pendant les siècles qui suivirent, le Saint Empire Romain né sur les ruines avec le sacre d’Othon Ier s’est vu, comme  l’empire carolingien en 962,  comme le successeur des traditions de l’antiquité chrétienne et romaine. Il est dit          « Saint » à partir du milieu du XIIe siècle, puis « romain » au XIIIe d’où le nom de Saint Empire romain germanique.

Au Moyen Age, Nuremberg était une des villes les plus grandes et les mieux organisées d’Europe. Son statut de capitale impériale lui permettait de jouer le rôle de vitrine pour l’Empire et ceux qui  étaient à sa tête.

Deutsche Bahn Museum Nürnberg Hall 2
90443 Nuremberg
le site

Maison-musée d’Albrecht Dürer
Albrecht-Dürer-Straße 39
le site

Je n’ai pas été voir la maison, mais voici sa statue.

Opernhaus, l’opéra
Richard-Wagner-Platz 2-10

L’opéra en lui-même est magnifique, de l’extérieur comme de l’intérieur. Nous y avons vu Nabucco de Verdi le 23 décembre, c’était quelque chose. Ils ont un système de restauration super bien fait : vous pouvez réserver votre repas plusieurs jours avant la représentation, on vous envoie le menu, vous cochez ce que vous voulez et vous réglez. Vous indiquez aussi à quel moment vous souhaitez manger, avant ou à l’entracte. Lorsque vous sortez à l’entracte, vous vous dirigez vers le numéro de table indiqué sur votre confirmation de réservation, votre repas vous y est déjà servi, magique.

Notre repas qui nous attendait à l’entracte, 35 euros pour tout ça et c’était bien bon.

- Restaurants -

Vin nature

Mano
Stabiusstraße 1

Comme j’avais compris que la ville était une halte gastronomique importante, je n’ai pas été étonné de voir trois adresses sur l’appli du vin nature Raisin. Ce qui est drôle, c’est que les trois sont connectées, d’ailleurs sur le site de l’une d’elles, qui est curieusement un petit bistro de 3 tables au sein d’un magasin de vêtements vintage Safari, il y a les noms de leur amis et parmi eux on trouve les deux autres lieux en question, le caviste Salopp et ce resto à tapas Mano Iberica. C’est par ailleurs la petite amie de Philipp, un des deux patrons de Mano , qui tient Vintage Safari 🙂

Le menu avec toute la carte des tapas, sauf le poulpe et les sardines et avec un plat du jour à choisir entre deux : 35€ avec poisson et viande ou 30€ juste viande ou 25 en végétarien. Les quilles sont autour de 30€ généralement. Vous savez ce qu’il vous reste à faire. C’est simple; il est dans mon top 3 europe des bars à vins nature dans lesquels je me suis le plus régalé cette année 2023 avec Bar Cult à Rotterdam et Linearetta Osteria Minima à Milan.

J’ai mangé le meilleur porc depuis des lustres, incroyable : la qualité du porc, la façon de le couper, la cuisson, les épices, du très très grand (1ère photo ci-dessous).

En pif ça envoie du très lourd de partout. Les deux patrons (le chef et celui qui gère les vins) importent du vin qu’ils distribuent aussi. Hier il y avait aussi pour les aider, un sommelier qui bosse aussi à @weinhalle, le plus vieux caviste nature d’Allemagne, à Nuremberg donc, ouvert depuis 1982, une référence dans tout le pays.

Bistro | Natural Wine, Snacks & Coffee
Albrecht-Dürer-Straße 16
le site

C’est le petit bistrot de la boutique de seconde main Safari (habits et accessoires).

Salopp Vinothek
Pirckheimerstraße 112
le site

Traditionnel

Alte Küch’n & Im Keller
Albrecht-Dürer-Straße 3

Restaurant Burgwächter
Am Ölberg 10

Lorsque je me suis mis à chercher des restos, j’ai halluciné sur le nombre de gastros et pas des soi-disant gastros chers mais quand tu vois les photos des plats t’es pas impressionné, non du gros gastro super bien travaillé, contemporain, de haute volée. Y a deux 2 étoiles et sept 1 étoile, je n’ai jamais vu ce ratio étoilés / taille de ville en Allemagne 🇩🇪

Gastronomique

Etz
Eingang über Kirschgartenstr, Wiesentalstraße 40

Philipp, patron de Mano, me dit que c’est le Noma de Nuremberg : ils font absolument tout sur place et la cuisine est dingue.

Einzimmer Küche Bar
Schustergasse 10

Our opening times are currently Thursday to Saturday from 6 p.m. to 10 p.m. with bookings available at 6 or 7 p.m. Our current concept includes 8 predefined “tapas style” plates for everyone. This includes 2 courses with meat and 1 course with fish. This menu is also available vegetarian.
Your booking for €110 per person Includes aperitif, 8 dishes and water (no à la carte possible). Since we always use seasonal and regional products, we don’t have a fixed menu.

Würzhaus Restaurant Nürnberg
Kirchenweg 3A

Un 2 étoiles conseillé par Philipp la patron de Mano, il m’a dit que le midi ils faisaient un menu déjeuner à 35€ très bien.

Regenzeit
Willstraße 5

Authentic Thai noodle soups

Restaurant-Bar Friends House
Zerzabelshofer Hauptstraße 2

Szechuan chilli fish

Profi Imbiss
Wölckernstraße 39

Best shawarma in town but top secret

- Gastronomie -

La saucisse de Nuremberg et le drei im weckla

Durant le food tour, on nous a raconté l’histoire de ces petites saucisses emblématiques de la ville au point d’être protégées (elles doivent nécessairement être produites dans les environs, il faut respecter la qualité des ingrédients et la recette).
Elles se mangent par 3 dans un petit pain avec de la moutarde, on appelle cela « drei im weckla. »
Il y a en fait 3 types pour 3 poids différents :
25g Nuremberg Rostbratwurst cuite sur le bbq
50g Nuremberg brautwurst
100g Frankonian brautwurst

« C’est très probablement la hausse des prix des produits de base au XVIe siècle qui a amené les bouchers de Nuremberg à réduire la taille de leurs saucisses. Ce n’est qu’alors qu’ils pourront maintenir leurs normes de qualité élevées au même prix. Les bratwurst de Nuremberg ont été mentionnés pour la première fois en 1313. Un règlement du conseil municipal exigeait que les bouchers locaux “sweynen lendpraten in die wurste (zu) hacken”, c’est-à-dire qu’ils n’utilisent que les meilleurs morceaux entiers de longe de porc pour faire leur viande de saucisse. »

En bref c’est délicieux, ici c’était dans le resto préféré du guide : Bratwurst Röslein

Le Elisen Lebkuchen
Lebkuchen signifie littéralement « gâteaux de vie ». Ici il s’agit de « Elisen Lebkuchen » et non de « Lebkuchen », c’est-à-dire qu’il ne contient pas de farine mais que des noix (en fait noisettes, noix et parfois aussi amandes) et sinon des oeufs, du miel, de la cannelle, des épices et d’autres trucs sympas.

Il y aussi le Stollen de Dresden, LE gâteau de Noël de la Saxe, un genre de cake mêlant farine, levure, lait, beurre et un mélange de fruits (raisins secs trempés dans le rhum, amandes douces et amères, zests de citron ou cédrat encore mieux et d’orange, sucre, épices, sucre en poudre).

- Bars -

Hausbrauerei Altstadthof – Rotbierstüberl- Brauerei und Whiskydestillerie
Bergstraße 19

Pour la bière rouge, sympa à essayer, mais ce n’est pas non plus une révélation qui vous donne envie de ne boire que ça.

- Alimentation -

Gebr. Fraunholz Elisenlebküchnerei GmbH
Bergstraße 1
Wilhelm-Marx-Straße 8
le site

Durant le food tour, on nous a raconté l’histoire de ces petites saucisses emblématiques de la ville au point d’être protégées (elles doivent nécessairement être produites dans les environs, il faut respecter la qualité des ingrédients et la recette).
Elles se mangent par 3 dans un petit pain avec de la moutarde, on appelle cela « drei im weckla. »
Il y a en fait 3 types pour 3 poids différents :
25g Nuremberg Rostbratwurst cuite sur le bbq
50g Nuremberg brautwurst
100g Frankonian brautwurst

« C’est très probablement la hausse des prix des produits de base au XVIe siècle qui a amené les bouchers de Nuremberg à réduire la taille de leurs saucisses. Ce n’est qu’alors qu’ils pourront maintenir leurs normes de qualité élevées au même prix. Les bratwurst de Nuremberg ont été mentionnés pour la première fois en 1313. Un règlement du conseil municipal exigeait que les bouchers locaux “sweynen lendpraten in die wurste (zu) hacken”, c’est-à-dire qu’ils n’utilisent que les meilleurs morceaux entiers de longe de porc pour faire leur viande de saucisse. »

En bref c’est délicieux, ici c’était dans le resto préféré du guide : Bratwurst Röslein

 

La bière rouge

- Photos -

Une belle échauguette comme on dit à Paris dans le quartier du Marais (je mets ici une note de ma visite du Marais : A l’origine, points de surveillance des entrées, postes d’observation, elles offrent dans le Marais des aristocrates, un panorama piquant sur le spectacle de la rue. Les tourelles d’angle en encorbellement abritaient souvent des cabinets ou des escaliers à vis.)

Nuremberg la nuit

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Le Bon Plan Restos 2023-2024




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2023