Strasbourg (France)


22.11.21 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Train depuis Paris (à partir de 1h20)
le site

Système de vélos Velhop
le site

Super pratique, 5 euros les 12h, 10 euros les 24h

- Le résumé -

Strasbourg est une ville particulière, c’est une des grandes villes de France qu’on se doit d’avoir visité. Généralement on entend d’abord beaucoup parler de son marché de Noël, mais ce n’est pas ce qui me tentait le plus, je préfère visiter les villes dans leurs saisons creuses. En l’occurrence, début novembre était particulièrement adapté. Et puis nous avons eu la chance d’avoir un temps magnifique, un peu froid mais ensoleillé.

Ensuite lorsque j’ai demandé des conseils de restaurants, lieux culturels etc… via les réseaux sociaux, j’ai reçu le plus grand nombre de conseils que je n’ai jamais eus pour une ville, je me suis retrouvé avec une info considérable à devoir digérer : incroyable le nombre de restaurants dans cette ville et le nombre de restos dont les gens parlent. En y regardant de plus près, j’ai trouvé que beaucoup avaient une déco cossue voire sophistiquée, un peu loin de mes standards, et des repas qui tournaient vite autour de 40 euros. On m’a indiqué qu’il y avait d’importantes communautés coréenne et congolaise, j’ai cherché des restos communautaires de ces pays mais n’en ai pas trouvé. Plusieurs personnes strasbourgeoises m’ont expliqué que pas mal d’établissements de la ville appartenaient à 3, 4 familles qui créaient de nouveaux concepts de restos mais au final les proprios restaient les mêmes. Bref, il m’a fallu approfondir.

Une fois sur place, j’ai été surpris et charmé par la beauté de la ville : c’est beau et c’est propre. C’est beau et pas seulement aux abords de la cathédrale, même lorsqu’on rentre le soir dans des rues plus anodines, on peut tomber sur une belle porte, une jolie place ou une façade d’église intéressante. Alors oui y a un côté oui-oui dans ce que je dis et pour autant je n’ai pas cherché à bouder mon plaisir, je me retrouvais dans la situation des voyageurs que je peux croiser à Paris en tant que guide-conférencier, ils sont en extase amoureuse avec la ville car c’est trop d’informations d’un coup. Ensuite lorsqu’ils y habitent ils peuvent un peu déchanter ou pas. Là c’était mon cas le temps d’un week-end, j’ai été séduit par la beauté et la praticabilité de la ville :  on s’y promène facilement grâce à différents moyens de transports, notamment le tramway. La ville via sa maire d’alors Catherine Trautmann, a notamment décidé en 1989 d’abandonner le projet de métro pour se concentrer sur celui de tramway (voir cet article très intéressant à ce sujet).

Je ne veux pas m’attirer les foudres de locaux qui croiraient que je prétends connaître ou même encore juger leur ville, ce n’est pas dans mes cordes : je me contente de dire ce que j’ai ressenti en travaillant beaucoup en amont et en n’arrêtant pas d’explorer sur place pendant un court laps de temps. Ce n’est donc qu’une analyse modeste mais avec beaucoup de ressenti et beaucoup d’infos analysées.

J’ajoute un point important, nous n’avons rencontré que des gens gentils avec nous durant ce week-end, c’est déjà beaucoup, surtout quand on visite une ville aussi touristique que Strasbourg et qu’on a peur de ne pas se sentir assez en connection avec les locaux.

- Hôtels -

Ibis Budget Centre République
le site

Je cherchais un hôtel moins cher que l’essentiel de ceux que je voyais, y compris les airbnb, qui se situaient, au-dessus de 100 euros la nuit. Je suis tombé sur cet Ibis Budget Centre République récemment construit dans le quartier juif et nous l’avons beaucoup aimé. 50 euros la double, 6,60 euros le petit-déjeuner alors que c’est normalement plutôt aux alentours de 9 dans ce genre d’établissements. Toute l’équipe était sympa, depuis la personne qui gérait l’accueil de nuit le soir où nous sommes arrivés à celle qui s’occupait des petit-déjeuners, sans oublier la dame du ménage d’origine bosniaque. Alors oui les chambres sont petites, les murs ne sont pas très épais, néanmoins le quartier est tranquille, à l’écart de l’hyper centre fréquenté et question rapport qualité-prix, c’est imbattable. Comme je dis, cela permet de dépenser son argent ailleurs en ville du moment que le confort minimum soit respecté et là, la mission est largement remplie notamment à cause de la chaleur et du sérieux de l’équipe. Il y a par ailleurs des bus et une station de tram juste à côté.

- Lieux -

LIEUX RELIGIEUX

Cathédrale

Cette cathédrale qui se voulait la plus haute d’Europe est magnifique. Elle est étonnante car de face, elle ressemble à Notre Dame de Paris sur laquelle on aurait posé une tour, la 2ème n’a jamais été mise. Construite de 1015 à 1439, elle est resté jusqu’à la fin du XXème, l’édifice le plus élevé de la chrétienté avec 142m.

La plateforme de la cathédrale 

Il faut monter à la plateforme située à 66m de hauteur malgré l’attente en bas car c’était une plateforme autrefois habitée par les gardiens de la ville qui signalaient les incidents tels qu’incendies ou autres, c’est donc passionnant d’imaginer la vie de ces vigies ici. Elle était aussi un lieu de promenade dominical pour les strasbourgeois.

On a une vue superbe sur la ville, ci-dessous le Palais Rohan qui concentre les différents musées de la ville. Il y a un système de lunettes très bien faites, il s’agit en fait de petits trous orientés vers un lieu spécifique de la ville à chaque fois.

Synagogue de la paix

Je l’ai découverte car notre hôtel était à côté. Je l’ai trouvée très intéressante d’un point de vue architectural (elle m’a évoqué les églises contemporaines de Cagliari) et c’est aussi étonnant pour nous Parisiens car dans la capitale les synagogues sont souvent discrètes.

MUSEES

3 musées de la ville sont au sein du Palais Rohan : Musée archéologique, Musée des Beaux-Arts, Musée des Arts Décoratifs
le site

Musée des Beaux-Arts
2 Pl. du Château

Expo Jean-Jacques Henner au musée des Beaux-Arts de Strasbourg. Je parle de lui durant ma visite guidée du quartier de la Nouvelle Athènes à Paris puisqu’il y a habité et y est même décédé. J’évoque bien évidemment sa toile « l’Alsace . Elle attend » qui personnifie le désarroi des alsaciens après la cession de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine aux Allemands suite à la défaite de 1870, peinture qui avait été offerte à Gambetta, farouche opposant à cette cession. Je ne pouvais rater cette exposition, Henner qui a toujours rejeté les méthodes des impressionnistes qui étaient ses cadets a pu parfois passer un peu à la trappe, notamment parce que son classicisme a pu être éclipsé par le mouvement impressionniste, cette exposition veut lui rendre hommage sur ses terres d’origine.

Le musée Tomi Ungerer
2 Av. de la Marseillaise
le site

Il était à côté de notre hôtel Ibis Budget mais malheureusement le temps nous a manqué, j’y retournerai à la fois pour les collections (il y a les 14 000 dessins donnés par Tomi Ungerer à sa ville natale mais aussi des œuvres d’illustrateurs des XXe et XXIe siècles) et le bâtiment lui-même recommandé par un ami architecte.

Le musée alsacien
23-25 Quai Saint-Nicolas
le site

La Tour Merveilleuse du Schloessel
Rue de la Rotlach

AUTRES LIEUX

Les Bain Publics
10 Bd de la Victoire

Ils rouvraient le 8 novembre 2022 après une grosse rénovation mais c’était le lendemain de notre départ donc je n’ai pas pu y aller.

Le 5e Lieu
5 Pl. du Château

Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine qui propose l’exposition permanente “Un voyage à Strasbourg” mais aussi des expos temporaires et un service d’infos sur l’actualité culturelle strasbourgeoise.

Le Wagon Souk
91 Rte des Romains

C’est un tiers lieu menacé d’expulsion à l’ouest du centre de Strasbourg. Comme il était 19h en ce samedi automnal, on n’y voyait que dalle et il n’était pas évident de trouver l’entrée dans le noir. Au final nous l’avons trouvée, avons discuté avec un mec très sympa qui nous a expliqué l’histoire et la raison d’être du lieu. Pour 1 euro on peut s’auto-servir un thé en piochant parmi la vingtaine de bocaux d’herbes, résultat, on a bu un thé délicieux. On a rajouté 3 euros pour offrir un repas à un sdf, une pause revigorante à tous points de vue et j’ai pu discuter rap féminin avec la jeune femme qui bossait là-bas et jouait une playlist intéressante sur l’enceinte du lieu.

PARCS ET JARDINS

Le parlement européen

Des visites du parlement européen sont proposées, je ne les ai pas suivies mais rien que de l’extérieur le site est beau au bord de l’Ill.

Parc de l’Orangerie
le site

La beauté des couleurs d’automne dans le parc de l’Orangerie, lieu de promenade prisé des locaux.

Le jardin des 2 rives et la passerelle Mimram
le site

En sortant du parc de l’Orangerie, on a pris un bus pour aller jusqu’au jardin des 2 rives, un pont créé par l’architecte Mimram relie la ville de Strasbourg à sa voisine allemande de Kehl. Une fois le pont traversé, nous avons marché 5 bonnes minutes jusqu’à la station de tramway du centre de Kehl qui nous a ramenés via la ligne D à Strasbourg.

- Restaurants -

Je n’ai jamais reçu autant de recommandations de restaurants que pour Strasbourg, je ne savais plus comment les analyser, j’ai dû passer au peigne fin pas moins de 40-50 adresses. Evidemment en 3 jours je n’ai pu en visiter que 3-4, pour les autres je me suis renseigné sur le net et aussi auprès de locaux, voilà donc une sélection qui vaut ce qu’elle vaut. Pour les tradis par exemple, j’ai choisi en fonction de critères d’accueil, il est quoi qu’il arrive facile pour vous de trouver tous les autres, il n’y a pas de “perle cachée” dans ce registre, tout semble déjà connu. Mon autre constatation a été que les restos qu’on m’a conseillés sont globalement chers, je n’ai pas trouvé beaucoup de super plans à 20-30 euros.

TRADITIONNEL

J’ai eu du mal à sentir des bons restos tradis car effectivement on veut manger une choucroute à Strasbourg et on tombe un peu dans les traquenards à touristes, d’ailleurs je me demande si les strasbourgeois vont autant que ça manger des choucroutes dehors.

Au Pont Corbeau
21 Quai Saint-Nicolas

Au Pont Corbeau est une bonne option malgré le fait que ce soit LA winstube qui revienne tout le temps dans les recommandations et qu’il soit dur de réserver.

Lire l’article

Fink Stuebel
26 Rue Finkwiller

Au Coin des Pucelles
12 Rue des Pucelles

Cet ancien resto qui m’a été recommandé par plusieurs personnes a récemment recentré sa carte sur 3 plats.

Aux Trois Chevaliers
3 Quai des Bateliers

Je l’ai trouvé sur le web, il a de bonnes revues, en revanche personne ne me l’avait conseillé.

Binchstub Restaurant
6 Rue du Tonnelet Rouge

Ils proposent ici des Flammekuche, ils ont désormais deux locaux, celui-ci est le petit local où ils ont commencé, les avis divergents sur la qualité de l’accueil m’ont un peu refroidi.

FUSION/WORLD

Jabiru Café
60 Rue de Zurich

Cuisine africaine recommandée par Piment Oiseau, qui conseille notamment le super plateau kongossa, le resto a été monté par un jeune homme et sa mère cheffe

Restaurant Mai Saigon
29 Rue de la Krutenau

Vietnamien qui m’a eu l’air bien bon bien qu’un peu cher

Kei’s Atelier Restaurant Coréen
16 Rue de l’Abreuvoir

Les clients ont l’air content mais le service a l’air lent.

La Maison des Mezzes
5 Rue des Orphelins

Syrien qui devait rouvrir à l’automne 2021 après un dégât des eaux.

Damas
10 Passage de Londres – Cour de Cambridge

Cuisine syrienne avec un four à pizza pour leurs galettes, la déco est clinquante.

AMIS 朋友川
3 Quai des Bateliers

20/20 au bac pour cet « Amis » situé la porte à côté du restaurant sichuanais qui m’avait été conseillé mais dont les prix m’avaient refroidi. A Amis, à la cuisine est « multi-régionale » : le chef vient de la région de Tsingtao et les plats sont plutôt orientés Sichuan et Chungqing, le service de qualité premium est assuré par une jeune femme avenante, globalement francophone, connaissant bien sa carte, réactive et de caractère enjoué sans parler de la patronne qui s’est avérée toujours prête à faire des blagues. Le menu du midi à 15,90 € est imbattable : entrée – plat et boisson (Tsingtao pour nous). nous avons passé un excellent moment et taillé une bonne bavette avec la jeune femme et sa patronne qui nous expliquaient que certains patrons de restaurants chinois à Paris venaient manger ici lorsqu’ils se rendaient à Strasbourg. Ne vous fiez pas au « plat de poisons » proposé au menu, c’est une faute de frappe. En photo : les tripes de boeuf à l’huile pimentée et avec du cumin, le poulet à la sauce maison, l’assortiment de ravioli et la soupe de nouilles au boeuf pimenté.

Ô Baozi
49 Rue du Jeu-des-Enfants

Pour les Bao comme son nom l’indique

Allo Mafe Allo Thieb

En cherchant l’entrée du wagon souk, nous sommes tombé sur un monsieur d’origine africaine et lui avons demandé où se trouvait le resto Africain. En effet le jeune homme d’origine belgo-congolaise par son père et rwando-pakistanaise par sa mère, qui s’occupait de la station Vélhop de la gare, nous avait conseillé deux restos Africains pas chers dont celui du wagon souk. Le monsieur nous a proposé de le suivre et nous sommes entrés dans un entrepôt dont je doutais qu’il s’agisse du wagon souk. Effectivement c’est en fait un autre resto Africain, nous y sommes allés après avoir bu un thé au wagon souk et on s’est régalé : thieboudienne viande petite version (celle sur la photo, imaginez la grande) à 3,50€. On en a partagé un à deux avec un bissap à 1,50 : cinq euros le dîner dans un cadre austère d’entrepôt mais une ambiance très chaleureuse, c’est ça qui compte. Dans la zone du 91 route des Romains en vous dirigeant vers le wagon souk.

FRANCAIS

Paulus Bistrot
33 Rue de Zurich

VIANDARD

Le Fossile
6 petite rue Austerlitz, Pl. des Orphelins

Pour un onglet coupé au couteau et leur collection d’Armagnac

 

ENVIRONS DE STRASBOURG

Je galérais pour trouver la table authentique et traditionnelle que je cherchais dans le centre de Strasbourg alors j’ai appelé tous les cavistes de vin nature de la ville pour leur demander leurs conseils. On m’a conseillé Enfin à Barr et je suis tombé sur Jean de la cave Au Fil du Vin Libre qui m’a conseillé aussi le Belle Vue à Zellwiller, ce sont des amis d’enfance à lui qui tiennent cela et il leur a concocté toute la carte. J’ai donc appelé le Belle Vue pour réserver et j’en ai aussi profité pour demander au chef que j’ai eu en ligne s’il avait des tables dans le coin à recommander, il ne voyait pas spontanément puis il m’a rappelé 10 minutes après pour me souffler le Raisin d’Or et l’Agneau d’Or 🙂

Enfin à Barr
2 Chem. du Château d’Andlau

C’est le restaurant gastronomique conseillé par beaucoup en cet automne 2021. Carole qui tenait le comptoir à manger avec Bérangère à Strasbourg a monté ce lieu avec un accueil sympa, jeune et moderne. Je n’y ai pas été moi-même, je reproduis ici ce qu’on m’en a dit.

Restaurant Belle Vue à Zellviller
1 Rte de Barr

Un resto de village fréquenté par des familles le week-end, l’occasion de manger au milieu d’alsaciens dans un resto traditionnel et sympathique. Un déjeuner dominical parfait et authentique.

Lire l’article

 

2 restaurants traditionnels conseillés par le chef du Belle Vue :

Au Raisin d’Or à Zimmerbach
1, place de l’église

L’Agneau d’Or à Obernai
99 Rue du Général Gouraud

- Cafés -

Le seul dans lequel nous avons été est le café somalien Laas Café.

Naegel
9 Rue des Orfèvres

Boulangerie – pâtisserie classique

Ôjourd’hui
11 Rue de la Brigade Alsace-Lorraine

Joli café avec pâtisseries bonnes et chères, sandwich healthy

Laas Café
47 Rue du Faubourg-National

En revenant du Wagon Souk, j’ai tilté depuis le tramway sur ce café rempli, j’ai regardé sur google et me suis rendu compte que c’était un café somalien. Aujourd’hui après notre repas au Bellevue de Zellwiller, avant de reprendre le train pour Paris, on a décidé d’aller boire un thé somalien type Chai, très grand, pour seulement un euro. Devant le café nous avons entendu des gens dire que les femmes étaient interdites dans ce café, j’ai demandé ensuite au patron ce qu’il en était et il m’a assuré que non, bien que la population fût 100% masculine. Nous étions un homme et une femme et nous n’avons eu aucun souci. Je dis ça parce que je suis habitué mais je  voudrais aussi vous prévenir, que cela ne vous empêche pas de rentrer, le mec était adorable, on a demandé un verre d’eau, il nous a offert deux petites bouteilles et lorsqu’au moment de payer je me suis enquéri de ces petits biscuits, le monsieur m’a confirmé qu’ils étaient maison et me les a gentiment offerts.

- Bars -

Le Kitsch’n Bar
8 Quai Charles Altorffer

Resto bar avec frites maison à la bonne franquette

BARS A COCKTAILS

L’hôtel Maison Rouge
4 Rue des Francs-Bourgeois

Tout juste refait, le plus grand hôtel de la ville abrite aussi un bar classe.

La Mandragore
1 Rue de la Grange

Super bar, tenanciers férus de cinéma

The Drunky Stork Social Club
24 Rue du Vieux-Marché-aux-Vins

LE lieu branché de 2021 dans une ancienne banque. Personnellement j’avais envie d’un cadre plus intimiste ce soir-là.

Code Bar
39 Rue du Vieil-Hôpital

Petit bar à cocktails discret dans le centre, ambiance cosy et bon service, autour de 14 euros le cocktail, pas donné mais à l’unisson des prix strasbourgeois. On y a passé un bon moment.

- Clubs -

Le Diamant d’Or
rue de la Plaine des Bouchers
le site

Lieu alternatif très indépendant.

Le Fat Black Pussy Cat
3, rue Klein

Très cool, spécialisé urban groove

La Kulture
9 Rue des Bateliers

Alternatif électronique.

- Magasins -

Quai des Brumes
120 Grand’Rue

Très bonne librairie, chaudement recommandée par un artiste vivant à Strasbourg : “Librairie super depuis longtemps, toujours de bons conseils, toujours de l’attention.”

Le Tigre
36 Quai des Bateliers

Super librairie spécialisée en BD ouverte plus récemment que Quai des Brumes

 

- Musique -

Carpaccio cathedrale
le site

Un artiste exigeant de musiques électroniques, situé entre Paris et Strasbourg

Dj Votour

Un dj hip hop qu’on m’a conseillé mais je ne suis pas parvenu à trouver sa page.

 

- Alimentation -

STRASBOURG

Mon Oncle Malker de Munster
4 Pl. de la Grande Boucherie

Des fromages fermiers locaux, charcuteries traditionnelles, produits laitiers, plats cuisinés.

Fromagerie Maison Lorho
3 Rue des Orfèvres

La Nouvelle Douane
Rue du Vieux-Marché-aux-Poissons

Produits fermiers

Marmi Fratelli
29 Rue Saint-Aloise

Epicerie italienne

GERTWILLER

Fortwenger
144 route de Strasbourg

En nous rendant au restaurant Belle Vue de Zellwiller à vélo depuis la gare de Barr, nous sommes passés devant cette boutique Fortwenger. Je ne connaissais pas mais je vois que c’est une grosse boîte puisqu’ils en ont plusieurs en Alsace, mais aussi une près des Champs Elysées. Une fois devant ce qui apparaissait comme une supérette touristique, j’ai demandé à un père de famille qui était avec son enfant en poussette si c’était touristique ou authentique, il m’a répondu en souriant : “un peu des deux” 🙂 Effectivement c’est ça mais on était bien content de tomber sur des pains d’épices miel et oranges (4,20), pains aux figues pour foie gras (4,80), raifort, bonbons au miel (3,40).

- Photos -

Jogger le dimanche matin dans le parc de l’Orangerie

L’achitecture ancienne et contemporaine dans le centre

Les bords de l’Ill

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris