Genève (Suisse)


04.06.24 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

Lyria

Quoi de mieux que le Lyria?

le site

Sur place

Geneva City Pass
le site

Je conseille fortement l’achat du Geneva City Pass avec transports inclus (seulement 5 francs suisses de plus pour le 24h) : Geneva City Pass 24h > 30 CHF  ou 35 CHF avec transports publics inclus, ça vaut carrément le coup et il sera vite remboursé. La ville est étendue et on a besoin de prendre le tramway ou le bus à un moment ou un autre.

Choco Pass 
le site

L’office du tourisme m’avait gentiment offert ce Choco Pass, il coûte 30 CHF pour un adulte et 6 CHF pour un enfant. Honnêtement je trouve l’idée très cool, mais je n’ai pas bien compris l’intérêt pour un adulte car c’est le même “problème” que durant mes tours Chocolat à Paris: en pratique, au bout de 2 dégustations de chocolats on est saturé et encore ici, c’est généreux puisque rien que dans une chocolaterie, j’ai eu 4 chocolats et un chocolat chaud, autant vous dire que ça m’a suffi pour la journée, mais 8 CHF pour un enfant, ça vaut carrément le coup je trouve. Apparemment on a une réduction de 20% quand on achète aussi le Pass Geneva Tourism.

Lausanne (Suisse)
- Le résumé -

J’aime bien Genève, voilà je le dis simplement. J’avais le souvenir d’y avoir fait escale quelques heures de retour de New York il y a 20 ans, j’avais cherché un café pas trop cher et j’avais marché au bord du lac.

Récemment je suis allé à Bâle, Lausanne, Zurich et je voulais donc mieux connaître Genève. Une promo Lyria et hop, me voilà faire l’aller-retour dans la journée. Parti à 8h, je suis sur place vers 11h30 et j’en suis reparti à 20h30.

J’avais peur que ce soit la ville internationale et bling bling dans laquelle il est dur de trouver des bons plans et de se sentir bien, je dis ça parce que plusieurs personnes m’avaient fait un peu ce retour. Pourtant il n’en a rien été. D’abord je n’ai pas croisé les boutiques chic, elles existent mais j’ai réussi à faire une journée sans les voir alors même que je ne les fuyais pas. J’ai rencontré des gens sympas, je me suis senti bien, la ville est calme. Une proche m’avait dit, tu verras : “c’est très calme, très reposant”. Effectivement, ce fut le ce cas et même si les jeunes Lausannois qui gèrent le bar Concrete au bord du lac m’ont dit qu’à Genève les gens couraient alors qu’à Lausanne, ville d’étudiants/chercheurs, c’était plus tranquille, Genève reste une ville que j’ai trouvée détendue.

Sur les coups de 14h30, j’ai été pris d’une grosse fatigue. Je sortais de la chocolaterie, la dame m’avait expliqué qu’avec le pass, j’avais seulement le droit à des chocolats et un chocolat chaud à emporter mais que je ne pouvais déguster sur place. Je lui avais alors demandé où il y avait un coin cool où je puisse me poser, elle m’a répondu “le lac”, “ah bon il est loin?”, “juste là”. Effectivement j’avais marché non stop depuis mon arrivée mais n’avais pas encore vu le lac, il était là, au soleil. Je me suis posé sur un banc et j’ai fait une sieste fantastique en toute sécurité. Il y a juste un moment où la personne responsable du nettoyage qui était sur un petit tracteur a proposé de ramasser mon gobelet vide de chocolat chaud, j’allais lui donner alors que j’étais allongé sur le banc et il m’a dit : “ne vous dérangez pas, je vais l’attraper”, comme dans un rêve.

J’ai très très bien dormi et ça, ça compte lorsqu’on peut faire une sieste en extérieur dans une ville qu’on ne connaît pas.

Dans les points positifs ce qui m’a marqué c’est que plusieurs personnes que j’avais  contactées ont voulu me rencontrer et au moins 4 personnes que j”avais identifiées dans mes posts instagram ont écrit pour me remercier. Croyez-le ou non, c’est en ce qui me concerne plutôt rare lorsque je fais ce type de posts en lien avec les voyages.

Je résume les points positifs :
– ville calme
– site superbe et accès rapide à la montage ou à la pleine nature
– il est agréable de s’y promener à pied ou de prendre le tramway
– la vie y est bien sûr chère pour nous français, mais il reste quelques bons plans abordables (le musée d’art et d’histoire marche sur libre don, on trouve des pintes à 9€, du très bon fromage à bon prix comme quasi partout en Suisse)
– les gens sont globalement ouverts et reconnaissants du fait qu’on s’intéresse à eux

Les points en-deçà :
– le coût de la vie
– la difficulté que j’ai eue de trouver des restos bon marché avec des légumes et des fibres
– le relatif manque de cafés de spécialité pour une ville aussi pointue

- Hôtels -

Je n’ai pas séjourné à Genève car j’avais peur d’exploser mon budget en passant la nuit sur place, mais comme me l’a dit Franck, chargé des relations presse : ” Nous avons la chance de collaborer avec Lyria également et, expérience faite avec des collaborateurs Lyria, nous avons constaté que la visite de Genève à la journée et possible, mais très fatigante. De ce fait, n’hésitez pas à mentionner que  plus de 135 hôtels Genevois sont à disposition pour étendre le séjour !” Dont acte.

Il est vrai que ma journée était intense mais s’est bien passée, justement parce que j’ai pu me reposer et que la ville ne rajoute pas du stress au stress, on s’y sent bien avec les nombreux espaces publics dans lesquels on peut se reposer, mais je vais y revenir car on n’a pas le temps de voir assez en une journée.

- Guide -

L’office du tourisme de Genève a publié en juin 2024 un Food Guide rédigé par Sébastien Ripari qui a sélectionné 60 adresses toutes accessibles en ligne
le site

- Evènements -

Le Square Mamco
le site

J’ai trouvé ce collectif assez cool qui organise des évènements mêlant artistes, cuisine et cocktails.

- Lieux -

Musées

Musée Barbier Mueller
Rue Jean-Calvin 10
le site

Très intéressant petit musée ethnographique au coeur de la vieille ville de Genève, il s’agit de la collection commencée par Josef Mueller en 1907 et poursuivie jusqu’à nos jours par ses héritiers. L’entrée est incluse dans le Pass Geneve.

Juste en face se trouve l’adresse de la dernière demeure de Jean Calvin.

Dans ma visite du quartier latin à Paris, j’évoque le fait que Jean Calvin est passé par le collège de Montaigu tout comme Rabelais et Erasme de Rotterdam qui donne son nom au programme d’échange Erasmus.

A droite le musée Barbier-Mueller, à gauche l’adresse de Calvin.

Quand on va au bout de la rue, on tombe sur la jolie fontaine de la très agréable petite place du Perron, sur un banc de laquelle je me suis posé pour manger. Il y a à côté une fontaine dont il est précisé que l’eau est buvable.

Juste à côté se trouve la maison qui a vu naître la Croix Rouge

Musée Ariana
Av. de la Paix 10
le site

Musée suisse de la céramique et du verre

Musée d’Art et d’Histoire
Rue Charles-Galland 2
le site

J’ai beaucoup aimé ce musée, j’avais peur d’un musée trop classique et trop grand dans lequel je passe trop de temps par rapport à ma courte journée d’excursion, au final c’est un musée “compact” : les collections sont resserrées, par ailleurs un bon esprit s’en dégage qui s’est manifesté dès la caisse puisqu’il fonctionne sur don libre, ce qui est un chouette moyen d’impliquer les gens.

A côté de la caisse se trouve cette sculpture torride et funky de Wim Delvoye (c’était l’expo du moment) qui donne le la,  on est dans le classique avec décalage.

Pareil pour la juxtaposition osée de sculptures classiques, de peinture (du XXème?) et de néons.

J’ai aussi beaucoup aimé certains cartels très didactiques dans certaines salles de peinture.

Superbe départ de rampe d’escalier de Louis Majorelle avec, là-aussi , le cartel qui va bien (je vous renvoie à mon article sur Nancy où Majorelle s’est illustré ou à mes visites guidées Art Nouveau, Art Déco que j’anime à Paris).

La veille lors d’une visite du quartier de la Nouvelle Athènes à Paris, je racontais l’histoire du Bal Tabarin. Le lendemain, je tombe sur cette toile de Picasso de 1903 dont j’ignorais l’existence et qui va donc enrichir la documentation de ma visite.

Ca c’était complètement fou, une salle entière dans laquelle un collectionneur a mélangé oeuvres originales (il y avait au moins 6 Prisons de Piranese) et répliques traversées par des tubes en métal dans lesquels glissent l’équivalent de boules de flipper métalliques. Cela fait un bruit du tonnerre, mais c’est intéressant. J’ai aimé discuter avec la jeune femme qui bossait dans le musée et qui replaçait les boules, en fait elle les libérait à intervalles réguliers afin qu’elles ne circulent pas toutes en même temps. Je l’ai alors questionnée sur cette expo et elle m’a expliqué que le souhait du collectionneur avait été de montrer que les oeuvres d’art sont vivantes et que, loin de leur faire perdre de la valeur, le fait de les percer les rendait d’autant plus précieuses, j’ai trouvé ce contrepied intéressant.

On retrouve l’expo consacrée à Wim Delvoye.

J’ai beaucoup aimé entendre ce conservateur présenter à ces touristes chinois cette réplique de Testarossa avec une carrosserie façon armure (lire la notice du musée).

Musée Fondation Tatiana Zoubov
Rue des Granges 2
le site

Musée international de la croix rouge et du croissant rouge
Prom. du Pin 5
le site

Palais de l’Athénée
Rue de l’Athénée 2
le site

Des expositions et rencontres artistiques sont organisées dans ce palais dans les salons duquel la Croix Rouge fut fondée en 1863.

Musée des Nations Unies
Av. de la Paix 14
le site

Eglises

Cathédrale Saint-Pierre Genève

La cathédrale est belle, sa façade néoclassique, qui a remplacé la précédente de style gothique, évoque celle du Panthéon (là aussi je vous renvoie à ma visite du quartier latin à Paris), elle date d’ailleurs de la même époque, elle est du milieu du XVIIIème tandis que le Panthéon commencé en 1764 est achevé en 1790. C’est en suivant une conférence de l’historien Alexandre Gady que j’ai appris l’existence de cette cathédrale, il l’évoquait alors qu’il expliquait la naissance du Panthéon, les deux étant de la même époque.

Cathédrale Saint-Pierre de Genève, un air de Panthéon, normal : bien qu’elle fut construite de 1160 à 1232 dans un style roman, ses voûtes furent par la suite surélevées dans le style gothique. Inspirés du Panthéon de Rome, un fronton aux colonnes gréco-romaines et une coupole furent ajoutés au XVIIIe siècle, à l’époque du renouveau de l’architecture antique, même époque que le Panthéon qui fut achevé en 1790 et qui était alors destiné à être l’église Sainte Geneviève.

La chapelle des macchabées dans la cathédrale

Parcs et Jardins

Square des Alpes
le site

Mon tramway passait devant et je n’avais plus le temps de m’arrêter, mais je m’y serais volontiers posé.

Skatepark de la plaine de Plainpalais
le site

Pareil, mon tramway passait devant sur le chemin du burger Pretty Patty et j’ai aimé la vibe, c’était actif et vivant.

- Restaurants -

Le guide Geneva Food Guide est sorti quelques jours après mon voyage, je n’ai donc pu profiter de la liste et je vous invite donc à l’explorer.

J’ai galéré pour trouver des trucs abordables, là où, à Lausanne par exemple, j’avais trouvé un restaurant malaisien abordable, ici le seul thaï que j’ai repéré était bien trop cher. Je m’étais préparé un sandwich coppa – parmesan (rapportés de Sardaigne) que j’ai mangé très agréablement sur un banc face à la fontaine du Perron (en plus il y avait de l’eau potable à la Fontaine et des sacs  pour les crottes de chien pratiques aussi pour ranger ses déchets).

Le soir je me suis donc rabattu sur un plan burger car les deux que j’avais identifiés proposaient des menus autour de 20€.

Pretty Patty – Smash Burger
Av. Henri-Dunant 12

Très chouette burger, situé juste à côté d’un autre, Papabou, mais le 2ème ferme à 18h quand le 1er ouvre à 18h. Très bon plan aussi, entre 18 et 19h, c’est l’happy hour sur les boissons, elles sont à moitié prix et hop, 3€ la Plainpal Pale Ale de La Meltingpote au lieu de 6. 22 euros le menu avec burger, frites, sauce maison, coca et 3 euros la bière. Pour Genève, ça va et c’est très bon.

Papabou
Av. Henri-Dunant 12

Le burger voisin.

Tanuki
Rue Vignier 5
le site
Je suis passé devant ce sushi qui avait l’air très sérieux et était bien noté, j’ai passé une tête, mais malheureusement ils ne faisaient qu’à emporter. Ca peut donc valoir le coup aux beaux jours d’aller se poser proche du skate park avec.

Le 33 Restaurant Chinois
Pl. du Bourg-de-Four 33

Je l’ai trouvé par hasard en marchant du côté de la place du Bourg du Four (photo), après avoir été à la cathédrale Sainte-Pierre. J’ai été marqué par le prix d’appel du menu déjeuner (autour de 22 de mémoire) et le fait qu’il soit plein de locaux visiblement, je sentais une clientèle de gens bossant dans le coin. Les portions ont l’air petites, mais ça peut être une option qui sauve au déjeuner.

Addis Abeba
Rue de Fribourg 6

J’ai noté pas mal de restaurants éthiopiens à Genève, c’est celui-là qui m’a le plus tenté.

Suahoy
Rue Prévost-Martin 25
le site

Resto thaï qui semble bon mais qui était trop cher pour moi.

Bistrot des Halles
Bd Helvétique 29
le site

Je me promenais dans les Halles de Genève et ce qui m’a marqué ici, c’est le monde un midi de semaine : que des locaux, des gens qui attendent d’avoir une table, ça parle fort, ça boit des coups, un petit côté “people du marché”, cuisine de bistrot franco-suisse avec produits du terroir genevois, ça n’a pas l’air renversant mais à connaître.

Bistronomique

Coincoin
Bd Carl-Vogt 63
le site

Menu e/p/d à 39 au déjeuner dans cette table bistronomique.

Sauvage
Rue Dancet 5
le site

Bar à vins nature avec petites assiettes qui ont l’air fort gourmandes, tables en terrasse.

Gastronomique

Artichaut
Quai du Cheval-Blanc 9
le site

Bayview by Michel Roth – Hôtel Président
Quai Wilson 47
le site

Figurez-vous que je l’ai découvert en regardant un live twitch de Rim’K à Genève.

Fiskebar
Quai du Mont-Blanc 11
le site

Je suis passé devant et mon regard a été attiré par la plaque du Gault et Millau, ça a l’air assez posh, en mode fusion nordique en Suisse, mais les prix ne sont pas délirants pour autant.

- Cafés -

Comme je le disais en intro, soit j’ai raté un truc, soit curieusement il y a peu de cafés de spécialité pour une telle ville.

Corde Coffee
Rue du 31 Décembre 32
le site

Petit café qui fait tous ses plats maison, sucré comme salé et qui torréfie également lui-même.

Helia
Pl. du Bourg-de-Four 14
le site

A la fois café et bar à cocktails avec quelques assiettes de bons produits, ça a l’air très sympa et c’est en tout cas très bien noté.

Greenwheel Coffee – SUD Latin Gourmet
Rue de Bourgogne 31
le site

C’est d’abord un torréfacteur qui fait aussi café avec notamment une spécialité d’ empanadas, ils ont l’air aussi très portés sur le vélo.

MAME Plainpalais
Rue des Voisins 8
le site

J’ai vu passer un post sur la barista Marie Picoche sur le site de référence pour les cafés de spécialité The European Coffee Trip. Elle a gagné le championnat de France des Barista en 2021.

Birdie food & coffee
Rue des Bains 40
le site

Concrete
Quai du Général Guisan 2
le site

A la fois café et bar. Sa vue est dingue, face au Rhône. Les prix étaient assez cools, la sélection est fine aussi (vins nature, bières artisanales, …) j’y ai eu cette pinte de Light Pale Ale de La Nébuleuse pour 9€. Ce sont des Lausannois qui ont remporté l’appel d’offres pour cette guinguette contemporaine.

Boreal
le site

Une lectrice m’a conseillé cette chaîne avec ces mots : “Très sympathique petite chaîne locale de café de spécialité torréfié a Genève, hyper détente- les gens se prennent pas la tête et sont pas snobs. La tasse sur place est un peu cher mais quand j’y suis je ramène un gros sac de leur éthiopien naturel et ils m’offrent la boisson. 50 francs le kg de cafe c’est presque moins cher qu’à Paris. Y en a un tout près de la gare.”

- Bars -

La distillerie
Bd Carl-Vogt 77
le site

Soulwines
Grand-Rue 24
le site

Helia
Pl. du Bourg-de-Four 14
le site

Je l’ai mis aussi dans la partie Cafés mais ça a l’air très cool en mode bar à cocktails avec petites assiettes.

Concrete
Quai du Général Guisan 2
le site

J’ai mis la description dans la partie “Cafés” mais je le mentionne aussi ici car il fait aussi bien bar que café.

- Magasins -

Initium
Grand-Rue 17
le site

L’office du tourisme m’y avait donné rendez-vous car il y avait emmené un groupe d’influenceurs. C’est le premier atelier genevois dans lequel on vous explique comment démonter et remonter une montre (350€ les 3 heures) et vous pouvez même monter votre propre montre à partir de 1950€.

- Musique -

Disquaires

Bongo Joe Records
Place de l’île, 1, Association
le site

Disquaire et café

DIG IT! Records
Rue des Corps-Saints 8
le site

Sounds
Av. du Mail 8
le site

Brazzaville Records
Rue de la Faucille 9
le site

Disques Plain Chant – harmonia mundi
Rue du Stand 40
le site

Très Classic
Rue du Diorama 16

- Alimentation -

Cavistes

Evidemment en Suisse, j’achète du vin et du fromage. Pour le vin, oui il est plus cher qu’en France, mais on trouve des vins abordables (20-30€ la bouteille) qui sont de véritables pépites.

La cave des poètes
23 Rue de Carouge
le site

J’ai eu un bon feeling avec Yann immédiatement, je lui avais écrit sur instagram avant ma venue et il a été très réactif. J’avais choisi sa cave parce qu’en regardant les photos, j’avais vu qu’il avait plein de références de vins suisses du Valais que je kiffais.

Effectivement il a aussi bien des grosses références françaises que des valeurs sûres et de jeunes talents suisses et j’aime le fait qu’il ait aussi bien du nature que du plus conventionnel bien fait.

Quand on voit toutes ces références de Christophe Abbet, un vigneron dont les vins sont durs à trouver même en Suisse, et en plus à ce prix-là, c’est-à-dire très correct, on sait qu’on a à faire à un gars sérieux. Pour lire ma rencontre avec Christophe Abbet, c’est ici.

Il m’a servi un verre de ce rosé étonnant du domaine de la Mermière , un mélange de Gamay, Pinot Noir et Garanoir.

Comme il m’a précisément conseillé la fromagerie voisine, la crèmerie Laluque, où j’avais justement prévu d’aller, je lui ai demandé de me conseiller un vin qui aille bien avec une fondue, une petite Arvine des familles, ce vin suisse qu’on ne trouve nulle part ailleurs qu’ici et quand c’est bien fait, c’est magnifique. Il a commencé par me recommander cette bouteille, puis deux autres, je lui ai dit de rester sur son impression première. Nous nous sommes régalés avec cette Arvine de la Cave aux Chats d’Yves Attanasio à Fully : culture biologique sans certification et des micro-cuvées qui ne dépassent que rarement les 300 bouteilles.

Nino, Caviste de Quartier
Bd de Saint-Georges 65
le site

Soulwines
Grand-Rue 24
le site

Les amis du chateau
Ports Francs de Genève, route des Jeunes 4ter, 1er s-s A 00/03.2
le site

Fromageries

Crèmerie Laluque
Rue de Carouge 3
le site

J’ai jeté mon dévolu sur celle-ci à côté de la Cave des Poètes. Son énorme avantage, c’est d’être la boutique de la fromagerie de Bemont dans la Vallee de la Brevine, dans le Canton de Neuchatel, résultat : les prix sont serrés car sans intermédiaire. J’ai acheté leur fondue avec du gruyère mélangé à la création maison, le Gabelou : fromage à pâte mi-dure à base de lait thermisé. Léger et fruité. 13 francs suisses soit 13€ la fondue pour 2. Magique. Parfaitement équilibrée, y a même un peu d’amidon déjà dedans. J’ai aussi acheté du bresi qui n’était pas fait par eux mais par un producteur local et c’est la fromagerie qui tranche, là aussi le prix était très correct pour une viande exceptionnelle.

Fromagerie Dupasquier
Rue de Cornavin 1
le site

Fromagerie Bruand
Bd Helvétique 29
le site

Au Gruyère
Av. du Mail 3
le site

Les Férus
Bd Helvétique 19
le site

Chocolatiers

Je liste ici les chocolatiers que j’avais repérés et qui ne sont pas inclus dans le pass Choco Swiss, puis ceux du pass.

La Chocolaterie de Genève
Rue des Alpes 25
le site

Läderach
Rue de la Tour-de-l’lle 4
le site

Partenaires du pass Choco Swiss :

Canonica
Rue Rousseau 9
le site

Du Rhône Haute Chocolaterie
Rue du Rhône 118
le site

La Bonbonniere
Plusieurs adresses
le site

J’y ai été, c’est assez commercial et impersonnel, disons que ça fait le taf si on a le pass et qu’on veut en profiter, j’ai eu 4 chocolats et un chocolat chaud, ça va mais rien de fou.

Guillaume Bichet
Plusieurs adresses
le site

Chocolats Favarger
Plusieurs adresses
le site

Sweetzerland
Rue du Mont-Blanc 5
le site

- Photos -

1ères impressions en arrivant, cette banque dans ce bâtiment étonnant.

Place de la Fusterie et son temple, il y avait 2-3 food trucks au déjeuner.

Architecture moderne étonnante et imposant pour la bibliothèque

Un cordiste nettoie les vitres près de la place du Perron

Perspectives : un petit côté Turin pour la proximité de la montagne.

Le lac et le jardin anglais à ses abords, on ne s’en lasse pas.

Si seulement on pouvait avoir ces panneaux à Paris

L’archi de ce bâtiment m’a étonné sans que je parvienne à savoir ce qu’il y a dedans, apparemment rien de spécial ou qui  se visite, mais il reste une archi qui interpelle.

 

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Le Bon Plan Restos 2023-2024




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2023